Kilomètres bénéfiques ou poubelles ?

Aller tout en bas au dernier message - Répondre au message - Retour au forum sur la course à pied

Kilomètres bénéfiques ou poubelles ? par wanoux (invité) (31.34.116.xxx) le 17/04/17 à 17:43:44

Lorsqu'on a un planning d'entrainement "sérieux" pour un marathon, par exemple 5 entrainements par semaine avec un total autour de 80/90 km :

Si l'emploi du temps s'ouvre et qu'une dispo se libère pour ajouter un petit footing en endurance 45/50 minutes, pensez-vous :

1) Que c'est plus néfaste que bénéfique (moins de récup; risques de blessure, toussa, toussa)
2) Que ces kilomètres contribuent à un renforcement et une progression générale ?

Kilomètres bénéfiques ou poubelles ? par jp75018 (membre) (86.242.3.xxx) le 17/04/17 à 17:51:57

2) à condition de courir vraiment lentement.

JP

Kilomètres bénéfiques ou poubelles ? par (invité) (83.204.234.xxx) le 17/04/17 à 21:27:05

Preferer ajouter une seance velo, dehors ou en salle, permettra de faire tourner les jambes en endurance, sans augmenter le risque blessure

Kilomètres bénéfiques ou poubelles ? par Corentin (invité) (89.95.162.xxx) le 17/04/17 à 22:19:12

Moi j'aurais dit natation plutôt, si tu sais nager le crawl.

Kilomètres bénéfiques ou poubelles ? par wanoux (invité) (31.34.116.xxx) le 17/04/17 à 22:39:57

Merci pour vos réponses.

Oui, je sais nager et même faire du vélo ;-) ... Mais j'évoquais surtout le cas où une heure ou deux se libère

Kilomètres bénéfiques ou poubelles ? par (invité) (77.135.97.xxx) le 18/04/17 à 00:20:19

Un footing en EF c'est toujours bon à prendre, surtout pour un marathon..

Kilomètres bénéfiques ou poubelles ? par (invité) (90.18.220.xxx) le 18/04/17 à 05:43:23

Faut faire les km que tu peux supporter, là est le problème, tout le problème...

Kilomètres bénéfiques ou poubelles ? par (invité) (31.220.15.xxx) le 18/04/17 à 06:40:44

Ma mère m'a trouvé dans une poubelle
Alors s'il vous plaît, choisissez un peu mieux vos mots, espèce de gros ploucs incultes

Kilomètres bénéfiques ou poubelles ? par patrick (invité) (86.71.94.xxx) le 18/04/17 à 08:39:16

ci déjas tu respecte ton plan d entrainement a 80 90 km par semaines! c est mieux d assimiler cet entrainement par le repos prevus dans un plan d entrainement; nombres de coureurs coureuses font des contres performances en en voulant encore et encore;la récupération le repos fait partie intégrante de tout programmes;

Kilomètres bénéfiques ou poubelles ? par (invité) (194.3.2.xxx) le 18/04/17 à 12:08:56

Perso à 80/90 kilos hebdo ma limite serait atteinte, je chercherais pas à rajouter un footing, cela me ferais plus de tords que de bien. Je laisserais mes jambes au repos à tout prix.
Mais toi tu peux peut-être supporter plus de 100 bornes ???

Kilomètres bénéfiques ou poubelles ? par Hatz' (invité) (194.196.9.xxx) le 18/04/17 à 12:25:23

Si ton plan est calé et que tu sais le respecter proprement alors JP a raison.

On court souvent trop vite et pas assez alors qu'il faudrait courir plus et plus lentement. Donc si t'es frais pour faire ton footing vas-y en footing très cool. Ca ne sera pas du tout perdu, bien au contraire.

Kilomètres bénéfiques ou poubelles ? par jp75018 (membre) (86.242.3.xxx) le 18/04/17 à 12:36:19

Prenons quelqu'un qui court 4 fois par semaine dont 2 séances plus ou moins intenses, le fait d'ajouter 2 sorties courtes et lentes (d'abord 1, puis 2), ne fera qu'aider à la bonne assimilation. Après il faut apprendre à courir vraiment lentement et pas faire de l'EF trop vite comme la plupart. Sur ces séances de récups, il faut être dans la fourchette base de l'EF.
Mais de la marche rapide sans plus c'est bien aussi, pas besoin de vélo ou de piscine.

JP

Kilomètres bénéfiques ou poubelles ? par (invité) (176.156.147.xxx) le 18/04/17 à 13:01:06

C'est le gros dossier de la càp, l'impossible réconciliation entre les tenants de Van Aaken et du long slow running qui mettent en premier paramètre prédictif de la performance le gros kilométrage, avec forcément moins d'intensité pour en faire plus, et les partisans des théories inverses, qui croient dur comme fer que ces km à faible intensité en grand nombre sont des "junk miles", des kilomètres qui ne servent à rien, voire sont néfastes en comparaison des "séances de qualités".

Je ne suis pas assez expérimenté pour trancher, mon avis est neutre, mais il faut lire "le coureur de demain" de Van Aaken pour vraiment connaître l'avis de la première façon de concevoir l'entrainement.
C'est à partir de la page 10 et plus particulièrement vers la fin de la page 11 et page 12 de ce document :

http://www.spiridon.ch/Revue/1973/Spiridon%20006.HQ.pdf

Lydiard est sur la même longueur d'onde, du moins pendant la période d'endurance, page 8 de ce document :
http://www.spiridon.ch/Revue/1973/Spiridon%20010.pdf

Et la vieille querelle entre plus de quantité ou plus de qualité ne date pas d'hier, mais des années 70 (ou avant) lire ce document, avec notamment une critique de Van Aaken (surtout pour le demi-fond):
http://www.spiridon.ch/Revue/1973/Spiridon%20011.HQ.pdf


Kilomètres bénéfiques ou poubelles ? par andin (invité) (152.174.140.xxx) le 18/04/17 à 13:15:05

Lydiard ce n'est pas du long slow running... deux sorties à allure modérée (80-85% FCM) et un fartlek léger par semaine dans sa base foncière.

Kilomètres bénéfiques ou poubelles ? par (invité) (185.15.227.xxx) le 18/04/17 à 13:15:39

je connaissais un coureur valant 29' aux 10.000m qui faisait des footings très lents (5'/km)
pour certains entraîneurs ces footings sont nécessaires et justifiés, pour d'autres c'est l'inverse

Kilomètres bénéfiques ou poubelles ? par Serge92 (membre) (83.204.234.xxx) le 18/04/17 à 13:44:47

176.156.... oui il faut relativiser ce débat sur les footings tant en durée qu'en intensité en fonction des distances préparées. Ne pas mélanger une prépa 800-1500-3000 avec 5000-10000 ni avec semi-marathon-ultra... à chaque discipline il y aura des sollicitations des sources énergétiques quelque peu différentes. Malgré tout des footings relativement lents pour beaucoup ici seront non seulement indispensables mais trop souvent mal conduits.

Kilomètres bénéfiques ou poubelles ? par wanoux (invité) (31.34.116.xxx) le 18/04/17 à 16:33:17

Je lis tout vos avis avec intérêt et comme je m'y attendais, difficile de trancher ...

Du coup, j'ai laissé parler l'instinct, le ressenti, l'écoute et j'ai fait 8km à 5'30/km ... Je n'en ressens aucune fatigue ni douleur (heureusement ...)

Mais dans mon cas (puisqu'il s'agit de personnaliser), de coureur manquant plutôt d'endurance que de vitesse, je crois que le kilométrage est plutôt bénéfique pour moi, l'avenir me le dira ...

Kilomètres bénéfiques ou poubelles ? par andin (invité) (152.174.140.xxx) le 18/04/17 à 17:48:56

Le kilométrage est bénéfique tant qu'il ne compromet pas la récupération entre séances...

Kilomètres bénéfiques ou poubelles ? par patrick (invité) (86.71.94.xxx) le 18/04/17 à 17:54:41

je revient a mon premier post un plan d entrainement ce suis a la lettre; quand on a les capacités de l executer parce que 90 a 100 km par semaines ce n est pas anondun le corps sans rappelle ; ci les phases de repos pour assimiler ne sont pas respectées ;le jour du marathon le ressenti et l instinct ca pese pas lourd quand tu a accumulé une fatigue que tu veut ignorer en amont; apres chacun ca méthode, suffit de savoir ci c est le chrono qui compte le jour de la course ou les km superflus; au départ tu comprend tous de suite ci connerie ou pas d avoir rajouter des sceances

Kilomètres bénéfiques ou poubelles ? par andin (invité) (152.174.140.xxx) le 18/04/17 à 18:00:07

Un plan ne se suit pas à la lettre, si on fatigue on allège les séances ou on intercale un jour de récup en plus, si on vole, on rajoute un footing ou on met une répétition de plus ou on ajuste les allures...

Kilomètres bénéfiques ou poubelles ? par patrick (invité) (86.71.94.xxx) le 18/04/17 à 18:21:20

quand je dis suivre a la lettre ; bien sur on peu nuancer ci dur a suivre: mais ca n a pas l air d etre son cas; ou contraire il fait des km en plus!; d autant que dans son plan il y a forcément un semi en préparation avant la course; a la suite de ca tu ai fixé sur ta forme! tu va pas encore en rajouter! ca c est mon avis mon expérience ca ne fait foi; on discute

Kilomètres bénéfiques ou poubelles ? par patrick (invité) (86.71.94.xxx) le 18/04/17 à 18:25:46

d ailleurs andin tu dis que le kilométrage ai bénéfique tant que ca n induit pas sur la fatigue; bien malin dans l euforie ou la surcharge celui qui sait ci ca va lui etre benefique;

Kilomètres bénéfiques ou poubelles ? par wanoux (invité) (31.34.116.xxx) le 18/04/17 à 18:42:03

Un plan ça ne se suit pas à la lettre (un message non plus d'ailleurs, enfin j'me comprends).

En réalité, j'ai déjà tenté de passer sous les 3h avec des plans "classiques", en échouant l'an passé à 3h02, il faut donc que je modifie quelque chose (ne serait-ce que pour l'impact psychologique), faire plus "dur" en terme d'intensité me parait pathogène (surtout à mon âge), du coup, il faut essayer de faire mieux (mais c'est difficile à définir) et/ou plus long en ajoutant du volume (quitte à le faire très lentement), c'est vers cette tendance que je me dirige, d'où ce post ...

Kilomètres bénéfiques ou poubelles ? par petitesse (invité) (78.227.160.xxx) le 18/04/17 à 19:59:38

Un certain Didier (RIP) faisait tous les jours 20km "tranquilou" et il faisait des perf. (11KM/H à 14KM/h)...épicetout Tout est bénéfique : tant que tu cours : "Just do it"

Kilomètres bénéfiques ou poubelles ? par Serge92 (membre) (83.204.234.xxx) le 18/04/17 à 23:25:49

Oui les footings sont bénéfiques faut-il encore que ce soit aux bonnes allures !...ce soir j'ai encore été dépassé par des athlètes qui visiblement avaient beaucoup de mal à accepter de courir en aisance respiratoire; pour eux courir dans ces zones ne procure aucun bénéfice !.....

Kilomètres bénéfiques ou poubelles ? par (invité) (88.165.108.xxx) le 18/04/17 à 23:28:45

176.156.147
Et merci l'ami ! Très sympa tes "Spiridon" en pdf.
C'est instructif de lire et sentir l'esprit "course à pied" des années fin 60 debut 70.
Ça fait du bien même je dirais de sortir un peu de l'ambiance "Running-Marketing_publicité-tout le monde est beau et libre, tout le monde is flying" de notre époque.

Si y a d'autres Spiridon à lire, fait nous signe.
Merci !

Kilomètres bénéfiques ou poubelles ? par AdrienF (invité) (169.57.142.xxx) le 19/04/17 à 00:47:15

Avec déjà 80 km de course à pied par semaine dans le plan (et je ne compte pas les séances de gainage et renforcement musculaire très utiles), vouloir en rajouter quand on a ne serait-ce qu'un peu de temps libre, il faut vraiment n'avoir rien d'autre à faire :D

C'est marrant, j'ai moi aussi "à l'époque" été préoccupé par le kilométrage; à vélo, j'effectuais entre 300 et 500 km chaque semaine. Depuis trois ans, je suis en-dessous de 200-300 km et je n'ai constaté aucune différence de performance.

En course à pied, cela doit être pareil. Je pense en effet qu'à partir d'un certain seuil, rajouter des kilomètres ou des heures d'entraînement apporte peu de bénéfices supplémentaires, surtout pour nous sportifs amateurs.

Par exemple, j'ai l'habitude de faire autour de 30 km par semaine, et n'envisage guère plus de 40 km hebdomadaires pour préparer un marathon. Et çà m'étonnerai que mes temps soient meilleurs avec davantage de kms dans les jambes.

Ceci dit, l'entraînement combiné est différent de l'entraînement monosport.

Ce serait intéressant de faire l'expérience sur le terrain pour voir les différences en fonction de l'entraînement.

Kilomètres bénéfiques ou poubelles ? par MathieuCH (membre) (138.190.32.xxx) le 19/04/17 à 08:33:55

@AdrienF: As-tu déjà préparé et couru un marathon ?

Kilomètres bénéfiques ou poubelles ? par Séraphin (invité) (80.15.154.xxx) le 19/04/17 à 08:47:30

"Par exemple, j'ai l'habitude de faire autour de 30 km par semaine, et n'envisage guère plus de 40 km hebdomadaires pour préparer un marathon. Et çà m'étonnerai que mes temps soient meilleurs avec davantage de kms dans les jambes."

Tu le fais et tu reviens nous en parler après.

Kilomètres bénéfiques ou poubelles ? par patrick (invité) (86.71.94.xxx) le 19/04/17 à 08:48:09

comme j étais et suis toujours un coureur assez fainéant j ai jamais accumulé des km maxi 40 50 par semaines ; par contre prépa marathon au pied de la lettre ;la seule fois ou j ai accumulé des km pression des copains ci ci tu verras tu vas améliorer ton chrono:top aux entrainements et! cuit le jour de la course : le plus mauvais score; en ce qui me concerne , et comme je figure encore aux bonnes places, je risque pas de changer ma méthode ; je suis pas la bible;quand j ai fait mes trois séances semaine et dimanche matin : le reste récup assimilation ; whisky coca ; draguer; bouffe avec les copains; comme adrien ca change rien la surcharge voir j ai faim le jour de la course c est la le chrono

Kilomètres bénéfiques ou poubelles ? par (invité) (176.156.147.xxx) le 19/04/17 à 09:04:34

Pour les Spiridon en pdf c'est simplement sur le site officiel de la revue :

http://www.spiridon.ch/Revue/Spiridon.shtml

On a accès à 42 numéros des années 70 et au dernier numéro (1989).

Kilomètres bénéfiques ou poubelles ? par wanoux (invité) (31.34.116.xxx) le 19/04/17 à 09:12:54

D'ailleurs c'est bien connu que les coureurs "performants", notion toute relative , courent peu, sont au whisky coca tous les soirs, mais arrivent juste avec la faim ...

Non, il faut être un peu sérieux, aucun des performeurs à (très) haut niveau, que ce soit ici ou ailleurs, n'y arrive sans une hygiène de vie correcte (sans être forcément parfaite) et beaucoup de bornes.

Alors évidemment il est périlleux de se comparer à cette élite à laquelle je suis loin d'appartenir, néanmoins, lire, écouter, adapter, s'inspirer n'est pas interdit.

Et pour ceux qui lisent régulièrement ce forum (dans mon cas, je le lis depuis peu, mais assidument), par exemple la rubrique "café des marathoniens", force est de constater que les coureurs du forum qui courent le marathon en 2h30/40/50 ... font tous des gros volumes avec plusieurs gars en biquotidien.

Par ailleurs, pour avoir lu avec intérêt tous les sujets concernant la baisse du niveau global des marathoniens (en gros 3 x moins de marathoniens sous les 3h pour 3x plus de marathoniens en 40 ans ?), ce qui m'intrigue. Il en résulte que l'une des hypothèses (vraisemblablement la la plus crédible) est une modification de l'entrainement avec en particulier une diminution du volume.

Je pense qu'il est fondamental d'adapter le kilométrage au coureur, surtout éviter la blessure, le surentrainement, la fatigue, mais comme vous le savez, nous sommes tous différents (passé sportif, génétique, vie courante ...), il faut donc personnaliser et ajuster ce paramètre.

Dans mon cas, il faut que je change un truc, comme je le disais, recommencer à l'identique une prépa qui ne m'a amenée là où je le souhaitais ne serait pas motivant. Donc augmenter le volume (15/20%) par rapport à la précédente est l'issue qui me parait la plus simple et la moins risquée.

Mais si je sens que je fatigue, je n'hésiterai pas à supprimer ou alléger une séance.

Enfin, évitons les leçons de moral du genre "si tu cours plus , c'est que tu n'as rien à faire dans la vie" ...

Kilomètres bénéfiques ou poubelles ? par (invité) (88.165.108.xxx) le 19/04/17 à 09:20:51

Pour en revenir au premier post, c'est pas un petit footing de 45 minutes en plus ça et là qui va changer quoi que ce soit à la performance le jour J.
Pour tirer des bénéfices substantiels il faudrait vraiment changer de catégorie de plan avec un volume global plus conséquent.
Donc si tu as fait tes 5 sorties comme prévu le travail est fait (et plutôt bien fait je pense) Repose toi pour attaquer la semaine qui suit, de mon point de vue c'est plus bénéfique.

Kilomètres bénéfiques ou poubelles ? par picsou (invité) (80.15.154.xxx) le 19/04/17 à 09:26:16

"Pour en revenir au premier post, c'est pas un petit footing de 45 minutes en plus ça et là qui va changer quoi que ce soit à la performance le jour J."

Et bien si.
J'appelle cela de la borne gratuite à condition qu'il soit couru en récup.

Kilomètres bénéfiques ou poubelles ? par jp75018 (membre) (86.242.3.xxx) le 19/04/17 à 09:41:29

+1 avec picsou, il y a même quelques stats là dessus, les Hanson il me semble ont noté que le simle fait d'ajouter des bornes lentes à une prépa égale par ailleurs avait un impact positif sur la perf sur marathon.

Par contre il est clair que si on borne habituellement 30 ou 40 km par semaine et qu'on fait une prépa marathon sur mettons 10 semaines à 80 / 100 km par semaine, on va au mieux arriver crevé au départ, au pire se blesser, ne pas conclure hâtivement que davantage de km a un impact négatif, des bornes oui, mais avec progressivité!

JP

Kilomètres bénéfiques ou poubelles ? par renantais (membre) (46.218.15.xxx) le 19/04/17 à 09:42:39

Sujet très intéressant. Merci invité (176.156.147.xxx), les liens sont très intéressants, quelque soit l'approche envisagée.

Je ne suis ni pour le "cours plus, tu iras plus loin", ni pour le "cours moins, tu iras plus vite", et je crois qu'il y a tellement de critères à prendre en compte qu'une méthode miracle et générique ne peut pas être mise en place. A chacun de trouver son bon équilibre. En revanche, on peut sans difficulté penser que plus la performance est de haut niveau, plus l'entrainement sera intense en qualité et en quantité (afin de maintenir ce haut niveau), à moins d'être une force de la nature marathonienne.
Wanoux, je pense que les temps du marathon pour le "grand publique" suivent un peu l'air du temps. Tout va plus vite aujourd'hui comparé à il y a 20 ans, et tout doit être accessible rapidement. Il en est de même pour les marathoniens qui veulent (de plus en plus) être finisher en en faisant le moins possible. Y compris chez ceux ambitionnant le sub3h. Ce qui provoquent (probablement) plus de déconvenue/mur dès le 20ème/...

Je n'ai fait pour l'instant que 2 préparations marathons au total, séparés de 4 ans, et déjà j'ai remarqué une différence dans mon approche. Il y a 4 ans, j'étais plus rapide, mais plus la distance augmentait et moins je "performais". Mon plan d'entrainement ne contenait pas beaucoup de sorties longues, et moins d'EF également qui ne m'apportait que peu.
Aujourd'hui, j'ai clairement la sensation qu'en vitesse pure, j'ai perdu, mais mon endurance a vraiment explosée. Plus c'est long, mieux je me sens. Mon plan d'entrainement contient ainsi plus de sorties longue et d'EF qui me font un bien fou, tout en gardant un travail VMA important pour avoir de la caisse.

Restons à l'écoute de notre corps et agissons en fonction. La généralisation, quelque soit le domaine, n'est jamais bonne et optimisée. Ne faîtes pas les moutons, le loup ne sera jamais loin sinon.

Kilomètres bénéfiques ou poubelles ? par AdrienF (invité) (84.5.146.xxx) le 19/04/17 à 10:01:44

Je n'ai rien contre le fait que certains courent beaucoup, chacun est différent. Si çà leur fait plaisir, qu'ils encaissent et qu'ils progressent ainsi, c'est bien.

Concernant mon cas cependant, un peu comme Patrick, si j'ajoute des bornes çà n'apporte rien sinon de la fatigue et du retard sur les séances qui doivent suivre à cause de la récupération qui n'est pas terminée, et donc je reviens naturellement à 3 séances par semaine. Et mon hygiène de vie est "irréprochable".

Certes, je n'ai jamais tenté de m'entraîner en faisant UNIQUEMENT de la course à pied, puisque j'ai une sorte d'entraînement HYBRIDE avec du vélo, de la course à pied et de la force. Je ne fais pas non plus énormément de compétitions.

En "préparation générale" en càp, pour moi c'est donc:

- un footing en EF (5-10 km)
- une séances de côte ou d'intervalles (7-9 km)
- une sortie longue (10-15 km)

En préparation spécifique, typiquement sur 8-12 semaines:

- un footing en EF (3-5 km)
- un footing en EF ou du tempo (6-10 km)
- une séance de côte ou d'intervalles (7-9 km)
- une sortie longue avec AS (10-20 km)

J'essaie de parvenir à un équilibre entre sport, récupération et vie de tous les jours, et çà n'est pas en ajoutant des bornes que çà va s'améliorer.

Kilomètres bénéfiques ou poubelles ? par AdrienF (invité) (84.5.146.xxx) le 19/04/17 à 10:04:28

Et puis, rajouter plusieurs heures d'entraînement pour gagner à peine 2 minutes sur semi (par exemple) au détriment de certaines choses, ne m'intéresse pas :-)

Kilomètres bénéfiques ou poubelles ? par AdrienF (invité) (84.5.146.xxx) le 19/04/17 à 10:05:40

* si tant est que ce soit possible...

Kilomètres bénéfiques ou poubelles ? par Corentin (invité) (89.95.162.xxx) le 19/04/17 à 10:19:23

Le débat entraînement vs vie privée est sans doute très intéressant mais je ne vois pas bien ce qu'il vient faire sur ce sujet.

Kilomètres bénéfiques ou poubelles ? par wanoux (invité) (31.34.116.xxx) le 19/04/17 à 10:30:17

D'autant que nous ne connaissons pas nos vies privés (pro, familiales ...) et qu'il est dangereux de se prononcer.

Et on peut ajouter à cela que la course à pieds est l'un des sports les moins chronophage, on peut très bien consacrer 8h par semaine (ce qui est beaucoup pour un amateur !) à la cap tout en ayant une vie équilibrée.

Bien plus compliqué, pour un sportco (3 entrainements + matchs = 3 soirées entières + demi-journée), pour un cycliste amateur assidu qui doit y laisser également des demies-journées, un golfeur etc...

Kilomètres bénéfiques ou poubelles ? par AdrienF (invité) (84.5.146.xxx) le 19/04/17 à 10:56:19

Ais-je dévoilé ma vie privée ?
J'ai juste évoqué le lien avec mes activités sportives.

Maintenant Wanoux, je suis d'accord avec toi sur ce point.

Et je suis justement dans le cas de ceux qui ne font pas que de la course à pied: 3 sorties çàp, 3 sorties vélo et 3 séances de musculation, çà constitue déjà un bon volume d'entraînement général.

Des promos jusqu'à -50% sur les running (Asics, Salomon, Adidas, Mizuno, New balance) sur le site Wiggle, site marchand testé et approuvé à 2 reprises. Profitez-en !

Répondre au message - Retour au forum sur la course à pied

Forum sur la course à pied géré par Serge