Saintelyon

Aller tout en bas au dernier message - Répondre au message - Retour au forum sur la course à pied

Saintelyon par Franck (invité) (90.119.151.xxx) le 18/11/18 à 18:13:07

Bonjour,

Une petite question, je dois courir la Saintelyon cette année ... les 81 kil.

Je suis tenté de prendre le départ avec mon short de compression et dès manchon au tibia.

Je voudrai connaître vos avis

Merci

Saintelyon par sebsoupe (invité) (46.235.155.xxx) le 18/11/18 à 20:51:30

s'il ne fait pas trop froid ni trop de neige ça peut le faire
(et si tu cours vite ;) )
http://team.tracedetrail.fr/2016/12/14/une-saintelyon-pour-bien-finir-lannee/

Saintelyon par cedbytheway (invité) (212.51.181.xxx) le 19/11/18 à 08:17:53

Mouais, peu de chances qu'il ne fasse pas froid. Tu vas quand même monter à 900m la nuit (tu vas perdre qq degrés). Je crois que l'on avait -10°C l'année dernière. Moi qui suis frileux (des mains surtout), ça a été car je me suis couvert (plusieurs couches haut et bas) et j'ai surtout couru tout le temps. Tu ne peux pas te refroidir. J'ai des collègues qui l'ont fait en + de 13h et certains ont eu froid... Bref, de toute façon, la résistance au froid change en fonction de la personne...

Saintelyon par STL (invité) (90.87.219.xxx) le 21/11/18 à 15:26:29

tu verras le jour même!

Saintelyon par keke (invité) (171.16.208.xxx) le 21/11/18 à 16:13:41

"Bonjour,

Une petite question, je dois courir la Saintelyon cette année ... les 81 kil.

Je suis tenté de prendre le départ avec mon short de compression et dès manchon au tibia.

Je voudrai connaître vos avis

Merci"

N'oublie pas tes chaussures tout de même ainsi qu'un maillot pour le haut. Il peut faire froid à cette période.

Saintelyon par (invité) (43.224.195.xxx) le 22/11/18 à 07:37:44

Oublie pas les bâtons les écouteurs le szucisson le cassoulet le smartphone pour les photos mythos les mitaines et surtout court uniquement a la fin quand tu passeras la ligne en 11h. Bref fait comme tout bon trailers

Saintelyon par MUAAAAHAHAHAA !!! (invité) (149.154.157.xxx) le 22/11/18 à 08:41:50


La panoplie du parfait trailer



84 Partages   

Comme l’écolier choisissant consciencieusement ses futures fournitures scolaires, le trailer se doit d’apporter un soin très particulier à son équipement. Car en trail plus qu’ailleurs, chaque détail a son importance. Emmanuel Gault donne sa version de la panoplie idéale.

Les chaussures

C’est évidemment le B-A BA puisque c’est le moyen de locomotion du trailer et donc l’objet de toutes les attentions. Il faudra choisir votre modèle en fonction de plusieurs paramètres : votre poids (modèle plus ou moins confortable), votre type de foulée (pronatrice, universelle, supinatrice) et le type de terrain que vous allez rencontrer (si instable, privilégier la stabilité ; si rocailleux, privilégier l’accroche…). Ne pas hésiter à se faire conseiller et à tester les modèles.

Les chaussettes

Tout sauf un détail ! Sur les longues distances, le choix des chaussettes peut s’avérer primordial. Certains coureurs de très bon niveau s’arrêtent même pour en changer en cours d’épreuve sur les très longs trails afin d’éviter les échauffements ou les ampoules qui sont handicapants pour les courses au long cours. Privilégiez des chaussettes qui épousent bien la forme du pied et qui évacue la transpiration avec un tissage en fibres spéciales. De nombreux produits très aboutis existent aujourd’hui.



Les bas de compression

Très en vogue dans le milieu du trail, ces bas, d’après les fabricants, facilitent le retour veineux, maintiennent les muscles et évitent ainsi la casse musculaire très fréquente en trail. Si l’on y ajoute les propriétés de récupération déjà prouvées pour cette famille de produits, il se peut que les bas de compression deviennent rapidement un élément indispensable de votre panoplie. De nombreux champions les ont adoptés. A tester !

Le short

Pour être un ‘pur’ trailer, le short typé ‘boxer’ s’impose. Exit le petit short d’athlétisme qui ne protège pas les cuisses ! Le boxer est indispensable pour protéger un minimum la peau lors des passages en nature où l’on est souvent en contact avec les buissons jalonnant le chemin. Certains préfèrent le cuissard long. Personnellement, je trouve que le boxer permet de conserver une grande liberté de mouvement. Chacun son truc. Détail qui a son importance : tester le short sur de longs entrainements pour vérifier qu’il n’irrite pas l’entre-jambe.

Vêtement du haut du corps

Un seul priorité : savoir s’adapter ! En fonction des conditions extérieures, plusieurs possibilités s’offrent à vous. Du débardeur court au coupe vent typé Goretex, plusieurs épaisseurs peuvent être envisagées surtout si vous courez en montagne où les conditions peuvent très vite varier. Seule recommandation : vérifier les zones de frottement afin qu’un vêtement qui paraît anodin ne devienne pas source de blessures sur le long terme. Autre priorité quel que soit le type de vêtement : il faut qu’il soit respirant. Sinon, déshydratation et coup de froid assurés ! Bien choisir le tissu donc…

Le système d’hydratation

Chez les trailers, c’est un objet de débat. Il y a les fans des portes bidons (dont je fais partie) et les adeptes du sac à eau (waterbag) ! Le porte bidons permet de gérer facilement son hydratation et de ‘remplir’ facilement aux ravitaillements mais certains lui reprochent un certain inconfort au niveau de la ceinture, tout le poids résidant au niveau de l’estomac. Le water bag est plus confortable mais plus long à remplir aux ravitaillements et il est difficile de voir où en est le niveau de boisson. Plus compliqué de gérer les stocks donc. Là encore, une histoire de compromis!

Le matériel de sécurité

Ce ne pourrait être qu’un détail, mais c’est le plus souvent du matériel obligatoire sur les compétitions alors autant y prêter attention. Couverture de survie, sifflet, coupe vent et maintenant téléphone portable. Il vaut mieux prêter attention à ce matériel en essayant de l’alléger au maximum. Je vous déconseille de mégoter sur le poids de la couverture de survie car si vous l’utilisez ce n’est pas très bon signe… En revanche, investir dans un mini téléphone portable (souvent les moins chers), un sifflet light ou coupe vent ultra léger pourra vous faire gagner quelques dizaines de grammes non négligeables lorsqu’il s’agit de les porter plusieurs heures.



Les lunettes

Peu de lunettes sont encore très efficaces pour courir. En trail, où les secousses (en descente par exemple) sont fortes et nombreuses, il est nécessaire dans un premier temps de trouver un modèle qui tienne très bien sur le visage. La protection des yeux n’est jamais un luxe et je recommande de choisir des verres photochromatiques (qui s’adaptent à la luminosité extérieure) afin d’avoir une protection mais aussi un confort visuel maximal. Sans compter que les lunettes, en trail, permettent de protéger les yeux des insectes, branches ou projections, même s’il ne s’agit pas de leur vocation première…

Le couvre-tête

Tout dépend de la météo, mais aussi des envies. De la casquette, à la visière uniquement, en passant par le buff (très en vogue dans le milieu du trail puisque très adaptable) ou au bonnet, il appartient à chacun de choisir la bonne option qui assurera la meilleure protection en fonction des éléments. Chaque petit détail à son importance. N’oublions pas que la tête est l’un des endroits où se dissipe le plus de chaleur et donc de l’énergie. C’est donc une zone à protéger de la manière la plus pertinente possible.

La lampe frontale

Elle sera choisie en fonction des besoins et des affinités de chacun avec la nuit ! Je dirais que plus on va vite, plus on a besoin d’un éclairage puissant et qui va loin. Cela permet d’anticiper les irrégularités du sol avec un temps d’avance et d’éviter ainsi les grosses blessures. A titre personnel, je préfère ainsi utiliser une lampe frontale plus lourde mais très puissante comme je l’ai fait à deux reprises lors de la Saintélyon. Dans ce domaine, de gros progrès sont faits chaque année et des modèles plus légers s’avèrent aussi extrêmement efficaces. Autre élément à surveiller : l’autonomie. Il serait trop bête que votre lampe s’éteigne à mi parcours n’est ce pas ? Dans ce cas, l’option piles de rechange est indispensable !

Source : http://runners.fr/la-panoplie-du-parfait-trailer/

Saintelyon par cedbyhteway (invité) (212.51.181.xxx) le 22/11/18 à 09:04:38

Ouais mais la Saintélyon n'est pas un trail mais plutôt une course nature de nuit :-) Pas bcp de dénivelé, pas vraiment technique (à part les passages verglacés où quand tu poses le pied, tu ne sais pas si tu vas "courir" ou faire du patin à glace).

Saintelyon par (invité) (149.154.157.xxx) le 22/11/18 à 09:36:09

Course de Bobos, course à fric, piège à cons... On peut en sortir plein des citations comme ça à propos de la Saintélyon.

Saintelyon par cedbytheway (invité) (212.51.181.xxx) le 22/11/18 à 09:50:04

C'est devenu une pompe à fric, course de bobos comme tu dis pcq c'est entre 2 grandes agglo (surtout Lyon) donc bcp de monde. Mais c'est la même pour les marathons des grandes capitales comme Paris, New York. Les courses sur Paris ou proche de Paris aussi (ex: 10 km issy les Moulineaux à 26 euros ! et bing). La Sainté, je l'ai faite une fois et je n'y retournerai pas car effectivement trop de monde, un peu cher mais par contre c'est beau. Mais c'est vrai que sur 7000 partant(e)s, il y en a pas mal qui viennent en balade...

Saintelyon par keke (invité) (171.16.208.xxx) le 22/11/18 à 11:17:27

Sur la saintélyon, si tu ne cours pas en moins de 9h, c'est bouchon aux ravitos jusqu'à St Genou et sur les monotraces jusqu'au 30éme kilo. Mieux vaut faire la saintexpress ou la saintésprint, mais là faut la faire en moins de 2h15 sinon bouchon à Chaponost !!

Saintelyon par (invité) (90.79.168.xxx) le 22/11/18 à 11:19:28



http://lesbouchonslyonnais.org/

Saintelyon par sebsoupe (invité) (168.149.128.xxx) le 22/11/18 à 11:34:42

au clair de lune ou sous les étoiles
https://www.strava.com/activities/1299922994

Saintelyon par cedbytheway (invité) (146.249.250.xxx) le 22/11/18 à 11:36:08

@keke

Mais keke, faut avoir la technique :-). Moi je savais que grosso modo, les 7 1ers km se déroulaient dans Saint Etienne (grand boulevard). J'avais un peu regardé le parcours. Du coup, au départ (arrivé 20mn avant), j'ai essayé de pas trop mal me placer sans trop faire chier de monde. Je suis parti dans la 2nde vague (à bonne allure). A ce moment là, tu te dis que certains vont mettre longtemps car tu n'as pas l'impression qu'ils avancent. J'ai mis 1/4 d'heure environ pour rattraper la 1ère vague (1500 coureurs). Ensuite j'ai continué à doubler jusqu'à l'arrivée du 1er sentier (1/4 d'heure de + je crois). Et à ce moment là, j'étais avec des gens à peu près de mon niveau. J'ai redoublé encore un peu mais tranquille, pas de bouchon. J'ai pu faire ma course à mon allure, profiter. Mais effectivement, j'ai mis 7h40 donc pas d'embouteillage :-)

Répondre au message - Retour au forum sur la course à pied

Forum sur la course à pied géré par Serge