C'était comment avant?

Aller tout en bas au dernier message - Répondre au message - Retour au forum sur la course à pied

C'était comment avant? par (invité) (80.215.228.xxx) le 02/06/19 à 15:19:59

Et là je m'adresse forcément aux coureurs d'un âge certain ou d'un certain d'âge c'était quoi vos entraînements pour préparer des marathons ? Apparemment beaucoup plus de km que de nos jours. Il serait possible d'avoir l'exemple d'une de vos semaines? Merci pour vos retours.

C'était comment avant? par Pipo34 (invité) (92.167.19.xxx) le 02/06/19 à 16:45:55

Tu risques de trouver beaucoup de cas de figure...

Je ne sais pas si je rentre dans tes recherches, je n'ai que 60 ans ;-)
Mais je te livre ma préparation marathon de 1983, mon premier et ma première course sur route aussi car j'avais participer à un cross en 1976 à 17 ans.

J'avais acheté un livre de Serge Cottereau sur la cap et je m'en étais fortement inspiré...enfin je crois!

Les 19 dernières semaines séance par séance:
S19 55' résist
S18 55' résist
S17 1:30' résist
S16 2:10' end
S15 2:20' end
S14 45' end, 2:20' end
S13 1:40' end et 10' résist
S12 1:00' end, 2:30' end
S11 45' résist, 1:50' end + 10' résist
S10 1:00' end, 2:00' end
S9 1:00' end, 2:10' end + 10' résist
S8 1:00' end, 1:45' résist douce
S7 1:40' end, 1:00' end, 2:30' end
S6 1:00' end, 1:00' end
S5 45' résist, 2:00' end
S4 1:30' end + 1:00' le même jour, 1:30' end
S3 1:30' end
S2 1:00' end, 1:30' end, 2:00 end
S1 40' résist, marathon 3:54'

Ouf! c'était sympa de retrouver ce vieux carnet du bipède.
La veille du marathon j'ai noté que j'avais pris une journée de congé car malade et couché toute la journée, c'était un vendredi 13 mai! ;-)
Au suivant.

C'était comment avant? par (invité) (80.12.38.xxx) le 02/06/19 à 17:27:47

pas mieux

C'était comment avant? par SuperD (membre) (82.232.241.xxx) le 02/06/19 à 19:02:26

70 ans c'est correct?
malheureusement pour les pointilleux je n'ai jamais rien noté de précis de mes préparations ni avant ni après...
je peux juste dire qu'avant mon premier j'ai fait 2 ans d'endurance avec très très peu de résistance et juste quelques 5000 et 10000 sur piste avec les copains. le kilométrage??? sans doute 50-60 toute l'année en 5 séances d'1h-1h15 par semaine puis en préparation finale 8 semaines ou je suis monté crescendo jusqu'à environ 80km/s à j-15 par l'ajout d'une SL en week-end. résultat 3h30 avec objectif 3h30 :-)
pour les suivants j'ai appliqué grosso modo la même méthode mais en durcissant progressivement les allures en incorporant du fractionné et en allongeant la SL.
Jamais rien d'autre de figé à l'avance, toutes les séances adaptées aux sensations du moment avec le principe de durcir petit à petit en en gardant toujours sous le pied.
mes meilleurs chronos (2h45, 2h46, 2h47) ont ensuite été obtenus avec env 90km/s en préparation, j'ai poussé un temps jusqu'à 100-110 mais c'était trop,je n'arrivais plus à gérer la fatigue, et j'ai contre-performé

C'était comment avant? par APHP (invité) (37.71.240.xxx) le 03/06/19 à 08:11:00

Pipo 34, combien de séances hebdomadaires?

C'était comment avant? par (invité) (80.215.112.xxx) le 03/06/19 à 08:50:21

Oui bonne question combien de séances hebdo.
Merci pour les autres réponses.

C'était comment avant? par Coatch (invité) (80.15.58.xxx) le 03/06/19 à 08:53:13

Il y a des semaines à une seule séance? Avec la fin plus chargée?

C'était comment avant? par Serge92 (membre) (86.249.48.xxx) le 03/06/19 à 09:36:29

C'était différent surtout au niveau état d'esprit. L'objectif était la perf et la barrière visée était moins de 3h00, je n'en sais d'ailleurs pas l'origine.
Pour ma part après mon retour en région parisienne après quelques années à courir sur les océans, rencontre d'un groupe de coureurs dans le bois de Boulogne et 2 ans après inscription au marathon de PARIS 1984 avec un départ le samedi 12 mai 1984 vers 21h00 après ma journée de travail. Préparation fondée essentiellement sur quelques sorties longues de 30-32 km le dimanche et 2-3 sorties en semaine avec un kilométrage hebdomadaire de 60-65 km environ. Malgré une course en soirée la chaleur était présente et le départ et l'arrivée se faisait avenue Foch à l'endroit de l'arrivée actuelle; nous faisions un aller rive droite jusqu'au pont d'Austerlitz et retour rive gauche jusqu'à la tour Eiffel où on traversait pour laisser le Trocadéro à droite pour rejoindre rue de Passy puis la rue de la Pompe jusqu'à l'avenue Foch que nous redescendions pour franchir la ligné d'arrivée. Jeune impulsif, n'ayant fait qu'un Paris Versailles en 1h05, je suis parti bien trop vite jusqu'au semi atteint à un peu plus d' 1h30, ensuite panne de lumière et fringale .... j'ai même bu le fond d'un demi de bière qu'un spectateur m'a offert rue de la Pompe, arrivé en 3h13'50, 1240ème et dégoulinant de sueur !
L'épreuve avait remportée par Ahmed SALAH en 2h11'58 devant Jacky BOXBERGER 2h11'59! jolis chronos sur ce parcours et par ces conditions climatiques.
L'année suivante avec un peu plus de documentation, de prise de conseils de compagnons d'entrainement dont Gérard METAYER vainqueur en 1977 en 2h30'41 (11 juin, 4 boucles dans le bois de Boulogne, forte chaleur et artisan boulanger il avait travaillé toute la nuit au fournil), le 10/02/195 marathon GIVRE (forêt de Marly) 2h58'29 129/735 puis le 24/03/1985 2h57'25 avec quelques crampes .... Le kilométrage moyen était monté vers 90-95 en moyenne. Durant ces années je travaillais en moyenne 45h hebdomadaire comme la plupart des amis du groupe d'entrainement et je continuais à faire de la compétition en voile ce qui perturbait aussi la programmation. Ensuite je suis resté de nombreuses années vers 2h51. Le groupe était composé d'athlètes allant de 2h22 à 3h30 environ dont plusieurs féminines. Pas de stade, pas de vestiaire, mais des parcours variés dans le bois de Boulogne et pour les sorties longues nous passions par le parc de st Cloud, Haras de Jardy, Forêt de Fausses Reposes et retour (30-33 km suivant les variantes). Régulièrement nous faisions ce parcours, samedi et dimanche ou dimanche et lundi. Durant ces sorties longues c'était à 80% en discutant, rigolade, le reste c'était séquence type Fartlek par groupe de niveau. Il y avait beaucoup de moins de partants, moins de compétitions, plus d'argent pour les podiums, pas d'esprit FINISHER et je ne me souviens pas d'athlètes envisageant de faire 5h au marathon ni 4h30, ni...
A l'heure actuelle il y a certainement plus de personnes ayant conscience des bienfaits de la pratique physique et c'est très bien, pour le reste à chacun sa pratique mais dans le respect de l'autre et en pleine conscience des valeurs.
A tous PLAISIR !

C'était comment avant? par (invité) (80.12.38.xxx) le 03/06/19 à 09:45:19

pour Serge92 c était mieux avant
bah oui mon bon monsieur, maintenant les gens ils ont la mentalité de finisheur
avant on était des warriors on savait aussi rigoler puis on travailler dur on faisait aussi l'amour quotidiennement
voilà voilà

C'était comment avant? par (invité) (80.214.215.xxx) le 03/06/19 à 10:01:25

Merci Serge92 si j'ai bien compris c'était des sorties longues samedi/dimanche ou dimanche/lundi et le reste de la semaine vous faisiez quoi ? Encore de l'endurance ? Jamais de séances à allure marathon ? Si tu peux m'éclairer franchement je suis preneur, je préfère largement cette approche de la préparation. Merci de ton aide.

C'était comment avant? par Serge92 (membre) (86.249.48.xxx) le 03/06/19 à 10:22:58

80.12.38 je ne porte pas de jugement chacun sa voie en respectant les autres. Par exemple dernièrement à Annecy sur 2 trails les organisateurs avaient mis en place des sas par groupe de niveau performance et ils ont fait confiance... erreur car dès les premiers passages techniques et en mono trace bouchons provoqués par des concurrents qui n'ont pas respecté leur sas, pénalisant les autres. De plus ce genre de situation est dangereuse en ralentissant une éventuelle intervention d'urgence.

C'était comment avant? par SuperD (membre) (82.232.241.xxx) le 03/06/19 à 10:24:00

@Pipo34
comme dit plus haut 5 séances hebdomadaires toute l'année et 6 en préparation marathon.
jamais plus de 6 sorties/semaine le repos faisant partie de l'entrainement.
... et comme Serge92 des horaires de boulot qui n'avaient rien à voir avec les 35h d'aujourd'hui :-) mais on ne s'en plaignait pas puisqu'on avait du boulot!

C'était comment avant? par Serge92 (membre) (86.249.48.xxx) le 03/06/19 à 10:34:19

80.214. Nous ne faisions pratiquement jamais de fractionné court en dessous de 1000m. Dans la semaine il y avait des séances où des accélérations sur 2-3km en progressif jusqu'au maxi ou des répétitions sur 1000-2000-3000 à allure spé+. Le groupe partait ensemble pour l'échauffement ensuite la sélection était "naturelle", en fait un peu comme ce que j'ai pu voir au Kenya.
Par la suite les athlètes vers 2h30 faisait parfois un peu de piste mais très peu. Ils étaient vers 130km hebdomadaire. Nos lectures étaient Runner's world, Spiridon et Jogging International. J'avais fait l'acquisition de la première plaquette réalisée par Serge COTTEREAU. Pour moi, venant du 800 et 1500 c'était un monde nouveau à aborder; ma première compétition sur 10km à Levallois je me suis retrouvé au premier kilomètre avec Pierre LEVISSE et Jacky BOXBERGER avant que la panne de lumière arrive aux kilos suivants ! pan sur le bec du prétentieux inconscient. :-)

C'était comment avant? par (invité) (80.12.38.xxx) le 03/06/19 à 10:51:18

c est clair . au jour d aujourd'hui il n y a plus respect
avant on savait vivre

C'était comment avant? par (invité) (80.214.222.xxx) le 03/06/19 à 10:52:16

Merci pour ces "précieuses" précisions.

C'était comment avant? par Pipo34 (invité) (92.167.19.xxx) le 03/06/19 à 11:34:49

"Pipo 34, combien de séances hebdomadaires?"

De 1 à 3, si tu comptes bien ça fait 35 séances en 19 semaines de préparation...et avant je ne courais pas, mais j'ai arrêter la cigarette le temps de la préparation...quand même!

Malgré ça j'avais terminé la préparation assez fatigué d'où le jour de fièvre la veille du marathon, mais ça n'est pas la cause de mon échec car je suis parti sur un rythme semi au moins et j'ai rencontré le mur au 25° environ.
Tente de la croix rouge avec massage ensuite et fin en alternant la marche et la course...je me souviens que j'avais honte parce que des coureurs âgés et des femmes me doublait=> j'étais très con à l'époque ;-)

C'était comment avant? par (invité) (77.206.68.xxx) le 03/06/19 à 11:36:17

67 ans j ai couru en cadet et junior sur 8oo et 1500 puis de 20 à 23 ans sur 5,10 et marathon. Arrêt définitif de la compétition à 24 ans, 2 séances par jour 7jours sur 7 endurance fondamentale et fartlek soit 200km semaine 1mois de repos complet l hiver meilleure perf 31 sur 10,1h9 sur semi,2h27 sur marathon

C'était comment avant? par (invité) (83.78.251.xxx) le 03/06/19 à 13:47:21

On reconnaît bien la France quand 45h de travail par semaine est considéré comme en "beaucoup" :)

C'était comment avant? par Explication de texte (invité) (86.225.68.xxx) le 03/06/19 à 15:15:29

Ne t'en déplaise, la durée légale du travail en France reste (officiellement en tout cas) fixée à 35h00. Donc, au delà, on peu en effet considérer que c'est (déjà bien de) trop ou "beaucoup".
De rien.

C'était comment avant? par (invité) (194.3.2.xxx) le 03/06/19 à 15:48:53

Recentrez vous sur la question qui importe : "c'était quoi vos entraînements pour préparer des marathons ?"
Merci les trolls

C'était comment avant? par (invité) (2.11.17.xxx) le 03/06/19 à 16:15:07

Avant ? avant quoi ?
Il y une trentaine d'années, au marathon de Quiberon, environ 300 participants, il y avait une cinquantaine de moins de 3h.
Cette année au marathon du mont st michel, avec mes 2h50 de l'époque j'étais 20ème !
Le niveau a changé ! Prendre plaisir à trottiner pourquoi pas !
Bonne promenade à la nouvelle génération. Qu'ils fassent du trail. Et le trail c'est sympa aussi !

C'était comment avant? par (invité) (80.215.216.xxx) le 03/06/19 à 16:50:49

Ça revient quasiment à faire un peu de méthode Cottereau et un peu de méthode JD ? Non ? Beaucoup de kilomètres et de l'allure cible.

C'était comment avant? par van (membre) (176.150.215.xxx) le 03/06/19 à 17:16:00

@2.11 et combien de marathon dispo en france ? certainement moins qu’aujourd’hui. Tes 300 mecs sont sur d'autres marathon c'est tout. Le niveau ne baisse pas, il est dilué.

C'était comment avant? par nicolux (invité) (193.127.193.xxx) le 03/06/19 à 17:20:52

@van: le niveau a baisse, c'est un fait, non seulement en France mais aussi pour l'Europe et les US. Si tu prends le nb de coureurs dans ces pays sous 2h45 il y en a moins aujourd'hui que dans les annees 80, et ce malgre un nb de 'coureurs' 3-4x plus important... C'est dire l'ampleur de la chute.

L'attrait pour des sport nouveaux comme le triathlon a pu diluer mais ca ne peut pas expliquer une telle diminution.

C'était comment avant? par Serge92 (membre) (86.249.48.xxx) le 03/06/19 à 17:49:22

regardons le niveau des meilleurs Français à différentes décennies.... je citais dans un message précédent, Box qui finissait en 2h12 environ sur un parcours pas facile et par temps chaud.

C'était comment avant? par (invité) (80.12.38.xxx) le 03/06/19 à 17:55:13

c est clair: les nouvelles générations sont composées de gros fainéants abrutis aux technologies infantilisantes

C'était comment avant? par (invité) (92.184.99.xxx) le 03/06/19 à 18:07:00

80.12.38, tu oublies surtout de dire "et dont l'intérêt premier est de se prendre en selfie après la séance pour que leurs followers instagram les félicitent" (véridique, encore vu la semaine dernière).

C'est incompréhensible pour nous les vieux ce narcissisme et cette envie de se montrer à presque n'importe qui pour chercher les "like", mais c'est ainsi!

C'était comment avant? par (invité) (86.225.68.xxx) le 03/06/19 à 18:21:31

"Il y une trentaine d'années, au marathon de Quiberon, environ 300 participants, il y avait une cinquantaine de moins de 3h."

Oui mais de ceux-là, certains sont mort, d'autres ne courent plus, et d'autres sont dorénavant sup (avec un p) 3h00. Voilà.
Et cela explique la baisse du niveau (qui te désespère), cumulée à la "démocratisation" (la dilution) sans précédent de l'accès à l'épreuve dorénavant bien plus populaire. Avec des coureurs avec un profil plus orienté finisher ou loisir que compétiteur (de l'absolue). (Finisher ou loisir sans que ce ne soit péjoratif, probablement bien moins présent en compétition il y a 30 ans)
Ne vous en déplaise, (et vous l'oublier sans cesse car l'intérêt d'un compétiteur n'est braqué que sur elle) la compétition reste la part marginale de la course à pied (majoritairement pratiquée en dehors, occasionnellement et sans volonté d'en faire), contrairement à ce qu'elle se revendique (être la seule vitrine).
;-)

Une mise à jour de "l'étude" d'il y a 5 ans (et non 25) éclaircirait peut-être ce que vous n'en compreniez déjà pas :
https://www.athle.fr/asp.net/main.news/news.aspx?newsid=11782

http://www.courseapied.net/forum/msg/126023.htm

En 2014, comptons 66 000 000 de français dont 8 500 000 courraient.
C'est 12.88 % des français qui courraient.
C'est 0.38 % des français qui seraient licenciés ffa.
C'est 0.18 % des français licenciés ffa qui se réclameraient de cette seule activité sportive.

C'était comment avant? par Serge92 (membre) (86.249.48.xxx) le 03/06/19 à 18:27:58

"8 500 000 courraient" ...ma grand-mère courrait aussi...derrière ses vaches !
Quels sont les critères pris en compte pour cette stat ?

C'était comment avant? par (invité) (80.12.38.xxx) le 03/06/19 à 18:44:33

avant on ne comptait pas nos heures
avant on savait borner et perfer
on était des guerriers humbles

C'était comment avant? par velove (invité) (81.185.164.xxx) le 03/06/19 à 18:56:58

D apres les dires des anciens et d apres ma synthèse, les préparations marathon des années 70-80 c etait souvent du plan Jack.Daniels mais pas sur 18 semaines mais 4 à 7 ans.

1/ Plusieurs années sur 800-1500m: avec des footings cool + des seances R-paces (appelé a l epoque: résistance vitesse ou résistance volume)

2/ plusieurs années sur le 5000-10000m: avec plus de footing + séance de seuil+ ou séance de 1000m à vit 5km (séance I page pour le langage Jack Daniels).

3/ 1 à 2 années orienté marathon uniquement : avec beaucoup de volume et grosse sortie dominicale (2h-2h30 SL à la Jack Daniels) un peu de seuil dans la sortie longue ou pas. De temps en temps, une classique 10x1000m à vitesse semi-marathon en guise de seance dans le milieu de semaine.

Bon c est simpliste et schématique mais c etait un peu ça pour beaucoup de coureur de l'époque.

Rq: SuperD a montré un autre chemin par exemple.

C'était comment avant? par (invité) (80.12.38.xxx) le 03/06/19 à 19:00:58

avant on n avait pas besoin d anglicismes pour courir et perfer

C'était comment avant? par (invité) (86.225.68.xxx) le 03/06/19 à 19:22:25

"Quels sont les critères pris en compte pour cette stat ?"

Demande à la ffa, c'est elle (pas moi) qui a réalisée et communiquée sur "l'étude" !

C'était comment avant? par (invité) (86.225.68.xxx) le 03/06/19 à 19:28:12

La ffa (en 2014) parle de environ 8,5 millions de pratiquants de la course à pied.

C'était comment avant? par (invité) (80.12.38.xxx) le 03/06/19 à 19:33:22

avant on était les pionniers. avant on formait une cordée solidaire et athlétique
maintenant les runners sont des moutons et des poireaux connectés

C'était comment avant? par (invité) (86.225.68.xxx) le 03/06/19 à 19:34:24

ça ne doit pas englober le fait de courir après une vache qui ne veut pas se laisser traire, ni pour attraper un bus, ni aux enfants qui jouent, ni quand tu cours via une autre pratique sportive (football, rugby...)

C'était comment avant? par (invité) (2.11.17.xxx) le 03/06/19 à 19:39:15

Avant , celui qu'on rattrapait à l'entrainement , on ne le dépassait pas tout de suite, on bavardait un peu et puis bye!
Aujourd'hui silence, pas même un regard, non, la cap c'est autre chose. C'est mieux ? c'est moins bien ?

C'était comment avant? par (invité) (80.12.38.xxx) le 03/06/19 à 19:42:09

ouais c est clair: avant on savait être sympa, bavarder, rigoler. et on avait des couilles

C'était comment avant? par (invité) (88.165.108.xxx) le 04/06/19 à 00:52:01

Qui aurait des articles sur les prépa marathon de Jogging international du début des années 80, que l'on compare avec ce qui se fait aujourd'hui ? (Un scan en PDF serait le bienvenue).

C'était comment avant? par (invité) (80.214.145.xxx) le 04/06/19 à 07:04:53

Très bonne idée 88.165. En espérant que les coureurs des années 80 retrouvent tout ça dans leurs archives ! La comparaison doit être intéressante et qui sait ça peut peut-être faire changer les mentalités par rapport aux prépas marathons actuelles. Merci à vous.

C'était comment avant? par (invité) (77.206.68.xxx) le 04/06/19 à 07:20:52

Pour expliquer mon post précédent j ai réalisé 2h27 au marathon sans m hydrater et sans m alimenter comme beaucoup faisait à l époque cad en 1975

C'était comment avant? par (invité) (88.165.108.xxx) le 04/06/19 à 09:51:00

Faut-il conseiller de ne pas s'hydrater sur marathon ?
Peut-être pas non plus.

C'était comment avant? par (invité) (80.215.116.xxx) le 04/06/19 à 09:55:13

Et pourtant les coureurs arrivaient à de belles performances sans s'hydrater. Alors que faire, faire comme les "anciens"?

C'était comment avant? par Serge92 (membre) (86.249.48.xxx) le 04/06/19 à 12:00:21

...la mode du "si tu bois ça coupe les jambes" étaient déjà obsolète dans la fin des années 70. Au début des années 80 au niveau ravitaillement il y avait surtout des morceaux de sucre et des raisins secs et de l'eau, ensuite sont venues les boissons isotoniques en complément.
Concernant les préconisations de Serge COTTEREAU suivant les périodes il y avait plus ou moins des sorties longues ( d'ailleurs pas toujours plus de 2h15) mais toujours beaucoup d'endurance fondamentale.

C'était comment avant? par Serge92 (membre) (86.249.48.xxx) le 04/06/19 à 12:16:05

j'ai plusieurs documents dont un scan de sa première plaquette qui était dans un format pour le moins inhabituel, plaquette que je semble avoir égarée... le scan n'est pas de trop bonne qualité. Les plans s'étendaient sur 25 semaines. Plaquette qui doit dater de fin 1983 si ma mémoire ne me fait pas défaillance.
Pour les allures des répétitions pour:
3h15 1000/3'55 2000/8'20 3000/12'30
3h00 1000/3'45 2000/8'00 3000/12'00
2h45 1000/3'30 2000/7'25 3000/11'10

Je ne peux mettre les scans sur ce forum.

C'était comment avant? par (invité) (80.12.38.xxx) le 04/06/19 à 12:39:01

avant on se servait de notre bon sens paysan
maintenant les runners s'asservissent avec des gadgets

C'était comment avant? par Serge92 (membre) (86.249.48.xxx) le 04/06/19 à 12:48:30

Ne pas opposer les périodes, ni les personnes, à l'heure actuelle il y a encore des personnes avec du sens pratique, toutes ne succombent pas aux gadgets et à l'illusion médiatique.

C'était comment avant? par (invité) (80.12.38.xxx) le 04/06/19 à 13:22:50

ouais c est clair, faut pas opposer. mais avant on était meilleur et bcq moins cons
y a pas photo

C'était comment avant? par Serge92 (membre) (86.249.48.xxx) le 04/06/19 à 13:25:24

tu parles pour toi ... pour moi j'ai de gros doutes ! :-)

C'était comment avant? par Pipo34 (invité) (92.167.19.xxx) le 04/06/19 à 13:35:41

@ 80 12 38
Si c'est du second degré tu es presque drôle, sinon...

C'était comment avant? par Serge92 (membre) (86.249.48.xxx) le 04/06/19 à 13:39:48

...moi c'est au premier degré ! j'espère être un peu moins con, j'espère. :-)

C'était comment avant? par velove (invité) (176.151.115.xxx) le 04/06/19 à 13:56:50

Vous pouvez chercher via gallica ou la bnf les vieux articles d " athletisme magazine" ou de "miroir de l athlétisme".

Plein d' articles sympa mais c est long comme chasse au infos.

Sinon Spiridon au format pdf ou les vieux articles de Cottereau ou les premiers articles de Bernard Brun... sont assez facile à trouver avec "google"


Rq: Plein de choses en rayon via la numérisation des données et des vieux magazines.

C'était comment avant? par Moon (invité) (194.3.2.xxx) le 04/06/19 à 14:24:16

Avant c'était ni mieux ni moins bien. Mais ce qui est sûr (j'étais ado dans 80's, j'ai fait un peu de foot, du cyclisme, du cross au collège...) c'est que quelque soit les sports tout était plus simple dans l'approche de l'entrainement, moins scientifique (au niveau amateur). Zéro gadget, du matériel plus rudimentaire, pas de tissus techniques, pas de carbone, pas de semelles boost, pas de montre gps-cardio, des éducateurs de l'ancienne génération formés aux méthodes des années 60/70 (pas moins bons, surement plus empiriques). J'ai l'impression qu'il y avait moins de gloire à pratiquer du sport au niveau amateur, et un peu plus d'abnégation dans l'effort. Tu souffrais ou gagnais dans l'anonymat (pas de réseau sociaux, pas de photos partout...).
Je "crois" qu'on avait l'esprit un peu plus léger...

C'était comment avant? par nicolux (invité) (193.127.193.xxx) le 04/06/19 à 14:31:43

La seule explication plausible c'est que la musique des annees 80 etait bien meilleure. C'est ca qui donnait la gnaque! Va peter un chrono avec Justin Timberlake dans la tete, c'est impossible!!!

pardon -> je sors

C'était comment avant? par SuperD (membre) (82.232.241.xxx) le 04/06/19 à 14:35:51

"J'ai l'impression qu'il y avait moins de gloire à pratiquer du sport au niveau amateur"

On était même clairement un marginal voire un original, courir après des chronos très loin des meilleurs et dans l'anonymat le plus complet, personne ne comprenait ça... ;-)

C'était comment avant? par (invité) (86.225.68.xxx) le 04/06/19 à 14:37:48

http://www.spiridon.ch/Revue/1973/Spiridon%20010.HQ.pdf

C'était comment avant? par (invité) (80.12.38.xxx) le 04/06/19 à 14:37:50

ouais c est clair. avant avec la compagnie créole dans la tête c était bon pour le moral
maintenant y a pnl

C'était comment avant? par Serge92 (membre) (86.249.48.xxx) le 04/06/19 à 14:40:23

pas de recherche de la gloire mais grande satisfaction souvent partagée avec les amis(es) d'entrainement et/ou de compétition. Une photo de temps en temps dans les revues spécialisées était un must ! :-)

C'était comment avant? par (invité) (80.12.38.xxx) le 04/06/19 à 14:49:46

ouais c est clair avant on joussait de la vie avec des donzelles
maintenant les runners ils se branlent en mattant leurs données sur strava

C'était comment avant? par nicolux (invité) (193.127.193.xxx) le 04/06/19 à 15:02:12

Dans le meme style que Spiridon, le British Milers Club met en ligne les archives de son magazine depuis 1964 (seuls les derniers numeros ne sont pas dispos):

http://www.britishmilersclub.com/bmcnews/news60.asp

Eux carburaient a Sgt Pepper, c'est sur c'est pas PNL! :D

C'était comment avant? par (invité) (80.12.38.xxx) le 04/06/19 à 15:35:14

avant nous formions des commandos d élite et partagions avec nos alliés britanniques des aspirations nobles et belles
maintenant les runners forment des troupeaux de veau incapable de courir sans leurs gadgets de bébé

C'était comment avant? par (invité) (194.3.2.xxx) le 04/06/19 à 15:36:33

"193.127.193.xxx" de la bonne musique ? mais on avait même pas d'écouteurs dans les oreilles, ça n'existait pas :)
Enfin si, des gros walkman à cassette. Impraticable.

C'était comment avant? par (invité) (80.12.38.xxx) le 04/06/19 à 15:42:45

avant nous savions écouter le chant des oiseaux. on était des ecolo véritables, pas comme ces eco traileurs d'aujourd'hui qui tuent notre planète

C'était comment avant? par Serge92 (membre) (86.249.48.xxx) le 04/06/19 à 15:46:56

short satiné moule boules qui irritait l'intérieur des cuisses, maillot non respirant encore parfois en coton, et t-shirt récompense en coton parfois à l'arrivée.

C'était comment avant? par (invité) (80.12.38.xxx) le 04/06/19 à 15:49:35

avant on avait la force des taureaux et la douceur des agneaux

C'était comment avant? par nicolux (invité) (193.127.193.xxx) le 04/06/19 à 15:52:49

@Serge: le moule boules c'est parce que tu partais courir direct en sortant du Queen non?

C'était comment avant? par (invité) (80.12.38.xxx) le 04/06/19 à 16:00:40

avant on était ouvert à tous, les manges boules masculins étaient les bienvenus au club. la tolérance n était pas déclarative comme elle l'est devenue aujourd'hui

C'était comment avant? par Pétain coup (invité) (80.215.193.xxx) le 04/06/19 à 16:01:48

Ça sent bon le rance ici !

C'était comment avant? par (invité) (194.3.2.xxx) le 04/06/19 à 16:06:08

et oui on était vintage, mais on le savait pas :)

C'était comment avant? par (invité) (80.12.38.xxx) le 04/06/19 à 16:10:34

avant le cadre supérieur cotoyait l'ouvrier. on savait se mélanger
aujourd'hui les adidas runners courent par quartier gentrifié

C'était comment avant? par Serge92 (membre) (86.249.48.xxx) le 04/06/19 à 16:16:47

Nicolux le Queen n'était pas au programme, moi c'était le BLUE NOTE quand j'étais à Paris.

C'était comment avant? par nicolux (invité) (193.127.193.xxx) le 04/06/19 à 16:23:05

Je n'ai pas eu la chance de connaitre le Blue Note malheureusement, ca avait l'air sympa!

C'était comment avant? par Serge92 (membre) (86.249.48.xxx) le 04/06/19 à 16:39:54

oui son Chili con carne était aussi très apprécié des jazzmen.

C'était comment avant? par (invité) (80.12.38.xxx) le 04/06/19 à 17:15:04

avant nous faisions partie des initiés qui se delectaient de jazz, musique jouée et inventée par des maestro noirs de peau
aujourd'hui les runners s'extasient de beats insignifiants et lèvent les bras et tapent des mains aux sons de black été pisse avant le départ des courses de masse hors de prix auxquelles ils seront fièrement finisher.e.s

C'était comment avant? par Doberman (membre) (92.146.191.xxx) le 04/06/19 à 17:22:00

un bon jazz de la new orleans avant une course, çà c'est bon !

C'était comment avant? par (invité) (80.12.38.xxx) le 04/06/19 à 17:28:14

ouais c est clair. avant nos choix musicaux reflétaient la légèreté de nos êtres intérieurs
aujourd'hui les traileurs de l utmb trouvent grandiose la lourdeur de la musique pompeuse de vangelis

C'était comment avant? par Doberman (membre) (92.146.191.xxx) le 04/06/19 à 17:30:12

vrai

C'était comment avant? par Serge92 (membre) (86.249.48.xxx) le 04/06/19 à 17:56:11

la raison critique, esprit bien français, ne doit pas nous faire perdre la lucidité des bienfaits du présent.

C'était comment avant? par Doberman (membre) (92.146.191.xxx) le 04/06/19 à 18:04:19

vas dire ca à zémour...

C'était comment avant? par Serge92 (membre) (86.249.48.xxx) le 04/06/19 à 18:05:20

je ne lui parle plus! :-)

C'était comment avant? par Doberman (membre) (92.146.191.xxx) le 04/06/19 à 18:11:06

:_))

C'était comment avant? par (invité) (80.214.144.xxx) le 04/06/19 à 18:22:57

En tout cas merci à tous pour vos retours sur "C'était comment avant" ça donne envie d'essayer pour préparer un prochain marathon.

C'était comment avant? par (invité) (194.206.213.xxx) le 04/06/19 à 18:26:07

Ca donne surtout envie de retourner en 1980 ;-)

C'était comment avant? par (invité) (80.12.38.xxx) le 04/06/19 à 18:29:53

ouais c est clair. avant on avait coluche et desproges
aujourd'hui les runners rigolent aux vannes piteuses d'hanouna

C'était comment avant? par Serge92 (membre) (86.249.48.xxx) le 04/06/19 à 18:33:07

194.206 ... pour recommencer avec notre savoir perso actuel ? ...si c'était à recommencer...

C'était comment avant? par Doberman (membre) (92.146.191.xxx) le 04/06/19 à 18:38:11

putin arrétez je viens de me refaire un temps x là !!

C'était comment avant? par (invité) (80.12.38.xxx) le 04/06/19 à 18:41:34

avant on avait des camarades de course
maintenant les runners ont des followers sur instagram et des amis sur facebook

C'était comment avant? par Doberman (membre) (92.146.191.xxx) le 04/06/19 à 18:43:26

avant y avait de vrais bosseurs de la cap, aujourd'hui il y a des flambeurs gavés de plans fumeux plein de magie..

C'était comment avant? par (invité) (80.12.38.xxx) le 04/06/19 à 18:56:16

avant on avait levisse
maintenant on a titaclem

C'était comment avant? par (invité) (92.184.96.xxx) le 04/06/19 à 19:40:48

Putain y en a qui prennent cher en ce moment ! C'est bien fait pour eux.

C'était comment avant? par (invité) (80.12.38.xxx) le 04/06/19 à 19:59:31

ouais c est clair que les runners d'aujourd'hui prennent cher avec leurs déguisements de marque hors de prix, leurs gadgets hors de prix, leurs inscriptions à des courses hors de prix, leurs packages voyages hors de prix
avant, peu nous suffisait

C'était comment avant? par (invité) (80.214.159.xxx) le 04/06/19 à 20:07:01

Ouf j'ai rien de tout ça, ma montre cardio date de 2007 je ne sais plus où est ma ceinture. Comme je cours uniquement sur route je mesure mon parcours avec le compteur kilométrique de ma voiture. Pas de Facebook, pas de Twitter, d'ailleurs pas d'amis tout court je cours tout le tps seul mais je m'en fous.

C'était comment avant? par van (membre) (176.150.215.xxx) le 04/06/19 à 20:13:37

foreveralone

C'était comment avant? par (invité) (92.184.96.xxx) le 04/06/19 à 20:16:17

Yes!

C'était comment avant? par (invité) (80.12.38.xxx) le 04/06/19 à 20:22:26

avant la liberté dictait notre conduite
aujourd hui le libéralisme et les réseaux sociaux dictent la conduite des runners

C'était comment avant? par Double ration (invité) (86.225.68.xxx) le 04/06/19 à 21:58:41

Avant, - c'est à dire quand t'étais pas né(e) - on avait la paix, imbécile.
Aujourd'hui, et jusqu'à la fin, va falloir se coltiner ta connerie épaisse.

C'était comment avant? par (invité) (80.12.38.xxx) le 04/06/19 à 22:11:34

avant c est différent que maintenant
il faut que le maintenant respecte l'avant
et que l'avant soutienne le maintenant
vive la vie et vive la mort

C'était comment avant? par (invité) (80.12.38.xxx) le 04/06/19 à 23:09:30

AmadeusZart(86...) est un runner d aujourd'hui susceptible qui se sent attaquer par mes propos
Si c'est le cas je m'en excuse
AmadeusZart est fragile
Pardon

Maintenant ça se passe comme ça

C'était comment avant? par (invité) (88.165.108.xxx) le 05/06/19 à 00:33:56

Question initiale "c'était quoi vos entraînements pour préparer des marathons ?"

C'était comment avant? par (invité) (80.214.148.xxx) le 05/06/19 à 08:44:15

Revenons à la question initiale: et avec autant de kilomètres au compteur ça aurait donné quoi sur 100km, avez vous fait un 100km vous les "anciens"?

C'était comment avant? par velove (invité) (176.151.115.xxx) le 05/06/19 à 08:59:04

Pas une unique réponse à ta question!!! C etait pas l ex URSS... diversité des clubs, diversités des entraîneurs, diversités des athlètes!

Une approche plus "récréative", plus abordable avec un non passe de pistard, approche à la "Cottereau". Au passage, les plus doués faisaient 2h20 avec ce petit régime simpliste ;-)

Une approche plus "FFA" quoique la FFA était pas très orienté marathon à l époque et ils étaient cantonné à la piste (cf guerre piste vs hors stade des années 70). Ceci dit, approche plus orienté fractionné même si l endurance était très présente. Fractionné long souvent entre 1000m et 5000m.
Approche assez simple. Je rappel le coureur venaient du 5000-10000m. Parfois plusieurs tests sur l'heure (distance assez popumaire a l epoque) et même quelque rares 20 000m sur piste ;-)
Pour l anecdote, le record de l heure se faisaient parfois sur un 20 000m.
Après des entraîneurs pouvaient faire différemment et j ai n ai pas tt les plans à ma dispositions.

Un point commun les longues SL dominicale et l abondance des footings en général. Parfois même une course au kilometre qui a été positive pour l un et négative pour d autres...

C'était comment avant? par (invité) (130.185.185.xxx) le 05/06/19 à 09:21:46

AVANT, c'était bien mieux !
C'était surtout quand on était jeune...
;-)))

Aujourd'hui tout part à vaut-l'eau.
Je viens de terminer un petit trail. Vous ne devinerez jamais quelle était le cadeau offert à chaque coureur finissant la course.
Devinez.
:-)

C'était comment avant? par nicolux (invité) (193.127.193.xxx) le 05/06/19 à 09:23:20

un stick a selfie?

C'était comment avant? par (invité) (194.206.213.xxx) le 05/06/19 à 10:02:26

"avant on avait levisse
maintenant on a titaclem"

excellente intervention
merci de donner une nouvelle orientation à ce débat et de l'élever à un autre niveau
donc que devient-elle?

C'était comment avant? par Oui (invité) (194.214.0.xxx) le 05/06/19 à 10:18:09

LGF !!!

Du pinard !

C'était comment avant? par Serge92 (membre) (86.249.48.xxx) le 05/06/19 à 10:47:16

velove ...exact et la distance du semi était remplacée par le 20km et le 25km.
La guerre stade/hors stade était assez vive; moi en tant qu'organisateur j'ai subi les foudres du club local qui sur les premières éditions refusait toute participation aussi bien à l'organisation qu'à la participation. Ensuite les choses se sont apaisées devant le nombre de participants et le niveau des athlètes présents.
Je me souviens des copains vers 2h30 au marathon qui faisaient régulièrement 130-140 km par semaine en moyenne. Ce kilométrage était un peu le menu durant une grande partie de l'année.

C'était comment avant? par velove (invité) (176.151.115.xxx) le 05/06/19 à 10:55:44

Oui la guerre des "puristes" contre les "routards" était vive. Cf tes anecdotes et le film "free tout run".

Tt es rentré dans l ordre dans les années 80.


C'était comment avant? par velove (invité) (176.151.115.xxx) le 05/06/19 à 10:57:57

"Free to run" et "tt est rentré dans l ordre..." fichu téléphone :-O

C'était comment avant? par CRS (invité) (86.225.68.xxx) le 05/06/19 à 12:27:49

"Vous ne devinerez jamais quelle était le cadeau offert à chaque coureur finissant la course."
"Devinez."

Un gilet de sécurité (jaune) ?

C'était comment avant? par (invité) (92.184.99.xxx) le 05/06/19 à 12:40:55

avant on gagnait des primes
maintenant les runners reçoivent des goodies

C'était comment avant? par vieukon (invité) (151.106.8.xxx) le 05/06/19 à 14:03:32

un jour en 1991 j'ai fait 4eme d'un semi, et j'ai gagné une canne antivol pour ma supercinq.
Sinon je touchais qq primes de 100 à 1500 francs sur des courses de village mais je m'en foutais, il m'arrivait de refuser.
Une autre fois, en 1990, deuxième d'un semi j'ai gagné un voyage pour faire le marathon de NY. Je faisais 1H12 au semi mais j'ai fini ce marathon en 3H44, en dégueulant de la boisson énergétique à partir du 25e passé en 1H31. Il faisait 25°, l'été indien, j'ai marché sur 12km sans pouvoir courir, crampes d'estomac. Mais j'ai quand même fini dans les 6000 premiers...
6 mois plus tard je tapais 2H35 en Hollande et mon pb fut 2H32 un an après. Puis j'ai arrêté de courir autant, à 27 ans, j'avais à peu près construit ma vie.

Pour l'entraînement, c'était en moyenne 80km/s, et sur les périodes de prépa marathon (3 mois) je faisais des cycles entre 90 et 110km /semaine.
6 sorties par semaine, dont une SL de 25 à 35 à 14,5km/h le dernier dimanche.
Régime hyperglucidique 3 jours avant la course, je prenais 2 ou 3 kg (glycogène?).
Durant le marathon, pas une goutte de flotte (cf première expérience), juste 3 sucres dans la poche du short, consommés à partir du 30è. Je pense qu'on perd 1kg par 10km si pas trop chaud (<15°), et avec 2kg de glyco au départ, on finit à -2 sans se mettre dans le rouge.

J'ajoute que la vma, je la faisais sur mes semaines en dehors de prépa marathon, du genre 10*400 ou 13*300, en 1'10 et 52", récup 11km/h sur la moitié de la fraction.
En prépa marathon, je faisais des footings d'1H à 1H20 en nature, en commençant à 4'15 au km et en terminant à 3'45 (accélération assez linéaire, aux sensations). A l'époque courir à 16.5 km/h c'était en aisance respiratoire ("endurance maximale") et ça commençait à visser un peu à partir de 3'25 au km (rythme semi marathon).
Je ne faisais jamais de seuil à l'entraînement, cela me mettait à plat car dans cette zone inconfortable on peut se cramer durablement si on fait une petite erreur de rythme.
Il faut trouver son endurance max en accélérant progressivement, pas avec un rythme pré-établi que l'on se force à tenir. En tout cas moi je ne supportais pas ça...
Pour la vitesse, le 30-30 est aussi efficace que bien des formats de séances, et cela ne laisse pas de traces.
Recette: courir la séance à une allure moyenne correspondant à celle d'un marathon, par exemple (vma) 21km/h 30s, puis 12km/h 30s, etc. Bref calculer. Au final on termine parfaitement oxygéné, sans douleur, après 12, 15, voire 20mn...

Je faisais aussi 1 fois par semaine 5km progressif linéaire, une acc de 5% tous les 500m, soit 75%vma au début à 95-100%vma sur les derniers 500m. C'était ma séance préférée, qui me permettait d'étalonner ma valeur sur 15km (3 fois le temps de ma séance). Après ça je pétais le feu pendant 3 ou 4 jours...

Petite précision:
je faisais ces temps en courant un peu moins que la moyenne des gens du même niveau, car j'ai (malheureusement) l'hémochromatose génétique, ce qui fait que j'ai un hématocrite naturel assez élevé, bcp de globules rouges, et tous les efforts aérobie me convenaient bien.

Enquiller des 1000m, des seuils sur 3000m, etc, c'est vraiment pour les pros.
Les amateurs se fourvoient très souvent car ils les finissent fatigués et ne capitalisent pas en récupération (on a une vie en dehors).
Voila, maintenant 53 ans, sédentaire et plus du tout dans le même rythme (5'40 à 5' au km en footing selon les jours et les saisons), je me promène parfois en courant mais sans plus.
Vive le passé :/

C'était comment avant? par (invité) (92.184.104.xxx) le 05/06/19 à 14:12:57

Bonjour vieukon excuse de t'appeler ainsi! Bravo pour tes perfs as tu en ta possession 1 ou 2 semaines types du lundi au dimanche lors de tes prépa marathons?

C'était comment avant? par (invité) (80.215.202.xxx) le 05/06/19 à 14:17:34

Merci vieukon, tu as répondu à la question sans jouer aux vieux cons moralisateurs contrairement à ceux qui t'ont précédés.

C'était comment avant? par (invité) (80.215.218.xxx) le 05/06/19 à 14:20:49

Vieukon j'aimerai bien avoir tes temps. Si possible penses à partager tes semaines types...

C'était comment avant? par SuperD (membre) (82.232.241.xxx) le 05/06/19 à 14:21:44

"Il faut trouver son endurance max en accélérant progressivement, pas avec un rythme pré-établi que l'on se force à tenir. En tout cas moi je ne supportais pas ça... "

pas mieux...

C'était comment avant? par (invité) (92.184.99.xxx) le 05/06/19 à 14:38:04

"pas mieux..."

non:
avant c était mieux

C'était comment avant? par SuperD (membre) (82.232.241.xxx) le 05/06/19 à 14:47:16

@ 92
j'hésite... avant on pouvait plus mais on savait moins, maintenant on sait plus mais on peut moins, selon les activités c'est positif ou négatif. l'avantage du passé c'est qu'on peut en parler et l'idéaliser, celui de l'avenir c'est qu'on peut le rêver, le présent est sans intérêt puisque pas encore là et déjà passé...
Bon maintenant je vais manger une banane et faire une sieste car je l'ai bien mérité.

C'était comment avant? par L'observateur (invité) (86.241.168.xxx) le 05/06/19 à 14:48:56

Avant, c'était réservé aux vrais bonhommes, aux esthètes de la langue et du bitume. Aujourd'hui, ça run pour être fit, et ça veut sa médaille de finisher !

C'était comment avant? par L'observateur (invité) (86.241.168.xxx) le 05/06/19 à 14:49:36

*ça run

C'était comment avant? par Super U (invité) (2.11.9.xxx) le 05/06/19 à 16:31:44

SuperD
T'as oublié de dire qu'avant c'est bandant et après c'est pendant !

C'était comment avant? par (invité) (90.82.193.xxx) le 05/06/19 à 16:43:32

avant la course à pieds c'était un truc de parisiens et de marginaux bizarres d'un âge certain dont personne ne comprenait l'intérêt de courir pour faire une boucle.

Maintenant c'est une activité IN pour personnes saines de corps et d'esprit.

et tant pis pour les perf

C'était comment avant? par (invité) (92.184.99.xxx) le 05/06/19 à 17:11:19

avant on courrait par passion
maintenant les runners courent par imitation

C'était comment avant? par Run91 (invité) (164.1.111.xxx) le 05/06/19 à 17:35:51

Ce qui m'étonne sur ce fil c'est que je vois beaucoup d'anciens de bon niveau et même de très bon niveau qui ne pratiquent presque plus aujourd'hui, pourquoi ?
Il y a 40 ans j'habitais en province, je courrais pas mal mais dans ma région à l'époque il n'y avait ni marathon ni même autre chose d'ailleurs. Ensuite pendant un temps j'ai peu pratiqué étant un jeune cadre débordé de boulot avec une vie de famille et des enfants en bas age. Mais je m'y suis remis vers l'age de 40 ans et j'espère continuer le plus longtemps possible même si les performances se dégradent
@Vieukon par exemple... 53 ans, c'est jeune !

C'était comment avant? par (invité) (92.184.99.xxx) le 05/06/19 à 17:56:05

avant on savait apprendre de nos erreurs
maintenant le runner applique des plans d' entraînement

C'était comment avant? par Serge92 (membre) (86.249.48.xxx) le 05/06/19 à 17:58:52

Les aléas de la vie... certains ne sont plus de ce monde, certains ne peuvent ou n'ont plus le désir de courir, d'autres ne pratiquent plus qu'en loisir sans faire de compétitions, d'autres continuent mais sans fréquenter ce forum qui reste malgré tout confidentiel.
J'ai encore des amis qui ont plus de 70 ans et qui courent le 10km en 45'.

C'était comment avant? par (invité) (92.184.99.xxx) le 05/06/19 à 18:05:01

avant on n avait pas peur de la vie et encore moins de la mort
maintenant le runner a peur lorsque sa montre gps n a presque plus de batterie

C'était comment avant? par Doberman (membre) (92.146.63.xxx) le 06/06/19 à 01:29:18

Aujourd'hui on aurait donc peur de la vie ?
si la vie fait peur et la mort effraie, que nous reste t il ? l'hibernation ?

C'était comment avant? par (invité) (82.239.240.xxx) le 06/06/19 à 08:41:18

Avant... c'était ni mieux ni pire mais c'était clairement différent.

beaucoup de choses on était dites

mais une chose à clairement changé, c'est l’organisation de la saison.

le cross était un passage obligé dans les clubs d'Athlé, et on courrait le plus souvent en clubs.
Aujourd'hui on court le plus souvent en dehors des clubs (comme en atteste le nombre de non-licenciés dans les pelotons, voir les résultats des courses HS).

on courrait en ayant des phases
automne: préparation foncière
Hiver: cross
Printemps: course sur route
Eté: piste/route/repos

on s'appuyait sur des croyances, pas si fausses
l'hiver c'est pas fait pour aller vite
c'est fait pour ses faire la caisse
les chronos ça se fait au printemps
... et autres joyeusetés.

Aujorud'hui on court plus au défi, sur des one shot
On prépare un marathon (bien ou mal peut importe)
puis on coupe, on fait autre chose ou rien
et on se cherche un nouveau défi.

La saison n'est pas prise comme un tout et la progression est moins continue.
elle n'est pas non plus considéré comme la résultante d'un ensemble de qualités complémentaires à développer.

Après fondamentalement ce sont surtout les runners (pas péjoratifs) qui sont dans cette démarche, pour les coureurs ayant un engagement important en revanche je trouve que l'approche n'a pas fondamentalement changée, si ce n'est que les formats d'épreuves sont plus divers et les épreuves bien plus nombreuses (et donc la densité moindre puisque plus diluée).

les perfs de Haut Niveau ne sont pas en baisse, au pire elles stagnent (voir Marathon/10km)

En revanche, le rapport à al technologie à considérablement changé la manière dont on court et le rapport au corps, à la sensation, à la connaissance de soi en a été modifié... tant mieux pour certains aspects, tant pis pour d'autres

mais surtout avant quand on avait fini un footing, on prenait la bagnole, on refaisait le parcours pour savoir combien on avait couru.

C'était drôle, chiant et pas très écolo.








C'était comment avant? par (invité) (92.184.99.xxx) le 06/06/19 à 08:47:27

c est clair. à l heure des runners au jour d aujourd'hui il n y a plus de saisons mon bon monsieur

C'était comment avant? par Serge92 (membre) (86.249.48.xxx) le 06/06/19 à 09:18:27

ce qui a évolué c'est l'éducation physique et sportive au collège et au lycée.
Avant du moins à l'époque où je posais mes fesses sur la chaise scolaire, nous avions, piscine, activités sportives en gymnase et au stade. Au gymnase nous avions apprentissage travail au sol, grimpé de corde et au stade saut en hauteur, en longueur, lancer du poids, sprint et demi-fond.
La tenue de sport adaptée était obligatoire.
Pour le BAC il y avait un enchainement au sol puis 2 épreuves au choix dont saut en hauteur, lancer de poids, sprint ou demi-fond (1000m) et peut-être saut en longueur.
De nos jours, du moins ce que je constate sur 2 stades que je fréquente c'est plus foutoir et du n'importe quoi au niveau des activités comme de la tenue.
Concernant les épreuves ...... dans l'air du temps, de pas demander la perf sportive du point de vue compétition, mais plus de la participation.
Il en est de même des profs qui arrivent dans une tenue peu incitative, mais ai-je que de mauvais exemples ?

C'était comment avant? par (invité) (82.239.240.xxx) le 06/06/19 à 09:19:41

Avant... c'était ni mieux ni pire mais c'était clairement différent.

beaucoup de choses on était dites

mais une chose à clairement changé, c'est l’organisation de la saison.

le cross était un passage obligé dans les clubs d'Athlé, et on courrait le plus souvent en clubs.
Aujourd'hui on court le plus souvent en dehors des clubs (comme en atteste le nombre de non-licenciés dans les pelotons, voir les résultats des courses HS).

on courrait en ayant des phases
automne: préparation foncière
Hiver: cross
Printemps: course sur route
Eté: piste/route/repos

on s'appuyait sur des croyances, pas si fausses
l'hiver c'est pas fait pour aller vite
c'est fait pour ses faire la caisse
les chronos ça se fait au printemps
... et autres joyeusetés.

Aujorud'hui on court plus au défi, sur des one shot
On prépare un marathon (bien ou mal peut importe)
puis on coupe, on fait autre chose ou rien
et on se cherche un nouveau défi.

La saison n'est pas prise comme un tout et la progression est moins continue.
elle n'est pas non plus considéré comme la résultante d'un ensemble de qualités complémentaires à développer.

Après fondamentalement ce sont surtout les runners (pas péjoratifs) qui sont dans cette démarche, pour les coureurs ayant un engagement important en revanche je trouve que l'approche n'a pas fondamentalement changée, si ce n'est que les formats d'épreuves sont plus divers et les épreuves bien plus nombreuses (et donc la densité moindre puisque plus diluée).

les perfs de Haut Niveau ne sont pas en baisse, au pire elles stagnent (voir Marathon/10km)

En revanche, le rapport à al technologie à considérablement changé la manière dont on court et le rapport au corps, à la sensation, à la connaissance de soi en a été modifié... tant mieux pour certains aspects, tant pis pour d'autres

mais surtout avant quand on avait fini un footing, on prenait la bagnole, on refaisait le parcours pour savoir combien on avait couru.

C'était drôle, chiant et pas très écolo

C'était comment avant? par (invité) (92.184.99.xxx) le 06/06/19 à 09:35:32

c est clair. à l heure des runners au jour d aujourd'hui il n y a plus de saisons mon bon monsieur

C'était comment avant? par Moon (invité) (194.3.2.xxx) le 06/06/19 à 14:24:16

Pour synthétiser, quelques interventions pertinentes sur "l'entrainement marathon avant" trouvées sur ce fil. Au final ça fait assez peu de matière. Ce sont des copié/collé brut de décoffrage. On est d'accord on parle pas de moules burnes ou musique disco :)



Préparation fondée essentiellement sur quelques sorties longues de 30-32 km le dimanche et 2-3 sorties en semaine avec un kilométrage hebdomadaire de 60-65 km

comme dit plus haut 5 séances hebdomadaires toute l'année et 6 en préparation marathon.

Nous ne faisions pratiquement jamais de fractionné court en dessous de 1000m.

…des répétitions sur 1000-2000-3000 à allure spé+

les athlètes vers 2h30 faisait parfois un peu de piste mais très peu

Concernant les préconisations de Serge COTTEREAU suivant les périodes il y avait plus ou moins des sorties longues ( d'ailleurs pas toujours plus de 2h15) mais toujours beaucoup d'endurance fondamentale.

Pour les allures des répétitions pour (plaquette Cottereau):
3h15 1000/3'55 2000/8'20 3000/12'30
3h00 1000/3'45 2000/8'00 3000/12'00
2h45 1000/3'30 2000/7'25 3000/11'10

via gallica ou la bnf les vieux articles d " athletisme magazine" ou de "miroir de l athlétisme". Spiridon au format pdf ou les vieux articles de Cottereau ou les premiers articles de Bernard Brun... sont assez facile à trouver avec "google

British Milers Club met en ligne les archives de son magazine depuis 1964 (seuls les derniers numeros ne sont pas dispos):
http://www.britishmilersclub.com/bmcnews/news60.asp

Une approche plus "récréative", plus abordable avec un non passe de pistard, approche à la "Cottereau". Au passage, les plus doués faisaient 2h20 avec ce petit régime simpliste

Une approche plus "FFA" quoique la FFA était pas très orienté marathon à l époque et ils étaient cantonné à la piste (cf guerre piste vs hors stade des années 70). Ceci dit, approche plus orienté fractionné même si l endurance était très présente. Fractionné long souvent entre 1000m et 5000m.

La guerre stade/hors stade était assez vive

mais une chose à clairement changé, c'est l’organisation de la saison. le cross était un passage obligé dans les clubs d'Athlé, et on courrait le plus souvent en clubs.
on courrait en ayant des phases
automne: préparation foncière
Hiver: cross
Printemps: course sur route
Eté: piste/route/repos

C'était comment avant? par (invité) (80.215.221.xxx) le 06/06/19 à 14:33:50

Merci pour la synthèse, c'est pour ça que j'avais posé la question de savoir si il était possible d'avoir des semaines types mais apparemment aucuns coureurs n'a gardé ses propres plans. En gros "faut borner".

C'était comment avant? par velove (invité) (176.151.115.xxx) le 06/06/19 à 14:43:12

+1

"mais une chose à clairement changé, c'est l’organisation de la saison. le cross était un passage obligé dans les clubs d'Athlé, et on courrait le plus souvent en clubs.
on courrait en ayant des phases
automne: préparation foncière
Hiver: cross
Printemps: course sur route
Eté: piste/route/repos"

c'est encore assez vrai pour les athlètes qui sont en club! Pour les non licenciés c'est une approche quasi impossible. Il est certain que l'architecture annuelle n'est plus la même...

C'était comment avant? par nicolux (invité) (193.127.193.xxx) le 06/06/19 à 14:53:13

Juste un point de vue supplementaire.

'Avant' on ne se lancait pas sur marathon avant plusieures annees de CAP. Les coureurs se mesurant a la distance avaient deja une bonne experience sur des distances plus courtes. Cela laisse a penser qu'ils avaient deja une VMA/VO2 bien travaillee et ce a un plus jeune age. 'Borner' sur une VMA bien developpee oui... Mais juste 'borner' sans avoir fait le travail prealable il ne faut pas s'attendre a des miracles.
Jim Alford dans son livret d'entrainement publie autour de 1955-1960 le dit clairement: Pour faire une bonne course sur la distance x il faut deja faire une bonne course sur la distance x/2 et il remonte comme ca du marathon au 400m en comparant avec le classique poule/oeuf.

C'était comment avant? par (invité) (80.214.159.xxx) le 06/06/19 à 15:03:45

Oui c'est clair qu'avant de vouloir être performant sur marathon il faut être à l'aise sur 10,sur semi et ensuite passer sur marathon, ne pas brûler les étapes ou ne pas mettre la charrue avant les bœufs.

C'était comment avant? par SuperD (membre) (82.232.241.xxx) le 06/06/19 à 15:05:45

-1 !

"mais une chose à clairement changé, c'est l’organisation de la saison. le cross était un passage obligé dans les clubs d'Athlé, et on courrait le plus souvent en clubs.
on courrait en ayant des phases
automne: préparation foncière
Hiver: cross
Printemps: course sur route
Eté: piste/route/repos"

1 - Je n'ai jamais été ni en club ni licencié
2 - Je n'ai quasiment jamais fait de cross
3 - j'ai fait quasiment tous mes meilleurs chronos sur marathon en Novembre et en Février et n'ai jamais rien fait de bon au printemps...

Conclusion : ne pas généraliser trop hâtivement

C'était comment avant? par (invité) (185.24.184.xxx) le 06/06/19 à 15:09:15

"comme dit plus haut 5 séances hebdomadaires toute l'année et 6 en préparation marathon."

Oui enfin, ça c'est de l'affichage. 5 séances minimum toute l'année sans périodes de repos relatif. Vous tiendrez combien d'années à ce rythme ?

Sans allégez certaines semaines, à deux ou trois séances, avec même des semaines sans rien, vos tendons risquent de crier gare.

Donc, merci de ne pas oublier le repos aussi.

D'ailleurs, à ce propos, ceux qui bornaient beaucoup dans les années 80-90 en vue du marathon, se laissaient-ils des semaines allégée, voir même sans rien?

Comment jonglaient-ils entre les 10 km route, semi et marathon pour ceux qui parvenaient à accomplir des performances optimisées?



C'était comment avant? par Doberman (membre) (92.146.204.xxx) le 06/06/19 à 15:19:54

à un certain niveau d'expérience, de connaissance de soi, d'hygiène de vie approfondie,course ef et fartlek sur terrain souple, courir 5 fois par semaine ne pose a mon avis pas de soucis, le corps peut encaisser bien plsu que ca

C'était comment avant? par (invité) (80.215.117.xxx) le 06/06/19 à 15:20:46

Et dans quels états sont leurs articulations (genoux, chevilles, hanches) pas de soucis ? Pas d'arthrose ? Comment vont leurs ménisques ?

C'était comment avant? par (invité) (80.215.117.xxx) le 06/06/19 à 15:22:38

A priori il n'y a plus aucun anciens qui court, ne se sont-ils pas dégoutés de la course à autant borner ?

C'était comment avant? par SuperD (membre) (82.232.241.xxx) le 06/06/19 à 15:25:56

"Oui enfin, ça c'est de l'affichage. 5 séances minimum toute l'année sans périodes de repos relatif. Vous tiendrez combien d'années à ce rythme ?"

bien sûr avec toujours une période de repos relatif (voire total dans mon cas) de 2-3 semaines en été lorsqu'il fait bien chaud...
sinon j'ai tenu 37 ans à ce rythme c'est pas assez?

C'était comment avant? par van (membre) (176.150.215.xxx) le 06/06/19 à 15:28:03

et ça peut être 5/6 séances de footing de 45min/1heure. c'est pas franchement violent

C'était comment avant? par SuperD (membre) (82.232.241.xxx) le 06/06/19 à 15:29:14

+1

C'était comment avant? par Doberman (membre) (92.146.204.xxx) le 06/06/19 à 15:34:22

ce serait bien de faire une enquete sur le sujet pour avoir un max de retours, j'ai vû une nanogénaire courir ses 2h par jour il y a peu sur le net , faudrait que je retrouve le lien

C'était comment avant? par SuperD (membre) (82.232.241.xxx) le 06/06/19 à 15:40:33

c'est quoi une NANOgénaire? c'est une (très) petite vieille?

C'était comment avant? par Doberman (membre) (92.146.204.xxx) le 06/06/19 à 15:40:43

hoops octagénaire pardon lol mais bon , ce bon vieux robert marchand continue a encore bien borner a 107 ans ..

https://www.youtube.com/watch?v=AZQU7fUpH-U

C'était comment avant? par Doberman (membre) (92.146.204.xxx) le 06/06/19 à 15:41:50

j'avais vu l'inversion lol lapsus peut etre pensais je à l'intégration des nanotechnologie aux capeurs :-))
sorry

C'était comment avant? par SuperD (membre) (82.232.241.xxx) le 06/06/19 à 15:42:42

il a commencé très tard, et puis courir assis c'est plus facile :-))

C'était comment avant? par (invité) (185.24.184.xxx) le 06/06/19 à 15:43:41

"bien sûr avec toujours une période de repos relatif (voire total dans mon cas) de 2-3 semaines en été lorsqu'il fait bien chaud...
sinon j'ai tenu 37 ans à ce rythme c'est pas assez?"

Donc ce n'ai pas le rythme que je dénonce, vous admettez cette période de repos.

Auriez-vous tenu 37 ans sans ces repos?

Par ailleurs, faisiez vu vraiment 5 séances minimum TOUT le reste de l'année.




C'était comment avant? par Doberman (membre) (92.146.204.xxx) le 06/06/19 à 15:54:24

j'ai pas dit qu'il courait, je dis qu'il est la preuve que l'activité physique réguliere n'use pas .. ce qui use c'est plutot la sédentarité, (c'est pas parce qu'on fait 5 séances par semaine qu'on n'est pas sédentaire et qu'on en peut se bousiller le dos sur un fauteuil devant un pc ou sur un canapé)

C'était comment avant? par SuperD (membre) (82.232.241.xxx) le 06/06/19 à 16:13:23

"Par ailleurs, faisiez vu vraiment 5 séances minimum TOUT le reste de l'année. "
Comme je l'ai dit en tout début de ce fil je n'ai jamais rien noté de mes entrainements donc... mais lorsque tu t'imposes une discipline ça devient aussi naturel de sortir 5 fois par semaine que de se brosser les dents, alors oui il arrive qu'on parte en déplacement et qu'on oublie sa brosse mais ça reste anecdotique...

C'était comment avant? par (invité) (80.215.228.xxx) le 06/06/19 à 16:33:09

Il y a un V4 qui a couru le 800 en 2'32" le mois dernier.
Il courait déjà en 1995 (15'32" au 5000).

C'était comment avant? par Serge92 (membre) (86.249.48.xxx) le 06/06/19 à 16:50:06

5 séances ce n'est rien même avec un emploi du temps chargé. Pour ce qui est de l'arthrose, l'activité est plus recommandée tout comme le mal de dos; bien entendu certains individus ont des fragilités génétiques, il faut en faire la gestion. Bien souvent les problèmes de santé chez les anciens sportifs arrivent après une période de sédentarité et un mode de vie en franchissant trop régulièrement la ligne jaune.

C'était comment avant? par Run91 (invité) (164.1.111.xxx) le 06/06/19 à 16:55:12

+1

C'était comment avant? par (invité) (2.11.9.xxx) le 06/06/19 à 18:06:05

Avant et c'est pas bien vieux !
2001 marathon mont St Michel 346 en moins de 3 h
2019 57
Vérifiez sur "planète marathon"!!!
Avant ? ....on courait on ne frimait pas !
Toute excuse sera nulle et non avenue.

C'était comment avant? par (invité) (92.184.99.xxx) le 06/06/19 à 18:12:08

2.11.9
maintenant tu frimes

C'était comment avant? par (invité) (80.214.158.xxx) le 06/06/19 à 18:12:09

Serge, la ligne jaune ou la ligne blanche ?

C'était comment avant? par (invité) (2.11.9.xxx) le 06/06/19 à 18:14:51

92 184
Non, je ne pense pas !
C'est un constat, c'est tout.

C'était comment avant? par (invité) (92.184.99.xxx) le 06/06/19 à 18:21:51

"je ne pense"

je le constate

C'était comment avant? par (invité) (2.11.9.xxx) le 06/06/19 à 18:39:00

Tu l'as voulu !
T'es con ou t'es con ?

C'était comment avant? par Tiri (invité) (86.247.125.xxx) le 06/06/19 à 20:10:27

Avant la FFa...
Ben c'était bien.

C'était comment avant? par (invité) (77.131.82.xxx) le 06/06/19 à 20:22:31

serge 92 je te conseille : https://www.larecherche.fr/parution/mensuel-548 (j'aurais pu "te" placer dans "cela m'énerve" .. à trop employer certains mots .....

C'était comment avant? par (invité) (130.185.185.xxx) le 11/06/19 à 21:18:40

C'était comment avant? par (invité) (130.185.185.xxx) le 05/06/19 à 09:21:46

AVANT, c'était bien mieux !
C'était surtout quand on était jeune...
;-)))

Aujourd'hui tout part à vaut-l'eau.
Je viens de terminer un petit trail. Vous ne devinerez jamais quelle était le cadeau offert à chaque coureur finissant la course.
Devinez.
:-)

C'était comment avant? par nicolux (invité) (193.127.193.xxx) le 05/06/19 à 09:23:20

un stick a selfie?

-----------

Réponse :

Un sandwich à la saucisse (blanche ou merguez)...

J'ai été scotchée et ai eu une pensée pour les végétariens.
Un sandwich à la saucisse comme cadeau souvenir d'une course, les. Ras m'en tombent !
Presque vingt euros d'inscription pour courir moins de 15 kms pour un sandwich à la saucisse...

Sniff !je n'en suis toujours pas remise...
C'était mieux AVANT tout de même :-/

C'était comment avant? par (invité) (130.185.185.xxx) le 11/06/19 à 21:21:39

Correction:

"Les BRAS" m'en tombent...

C'était comment avant? par (invité) (92.184.99.xxx) le 11/06/19 à 21:31:03

Meurs vite

Comme ça tu ne verras pas la suite

Ciao

C'était comment avant? par SuperD (membre) (82.232.241.xxx) le 11/06/19 à 22:23:36

et comment calva Patricia?

C'était comment avant? par Pain-pâté-cornichons (invité) (90.54.218.xxx) le 11/06/19 à 23:22:50

Je préfère dorénavant avoir un consommable alimentaire à l'arrivée (ou une bière, ou du jus de pomme, ou une petite bouteille sympa). Donc, un sandwich, ça me va. Je me souviens que parfois, on avait les deux; sandwich et bière offertes.
C'était ça, le bon temps.
Les choses les plus simples ne sont-elles pas souvent les meilleures ?
;-)

C'était comment avant? par Pain-pâté-cornichons (invité) (90.54.218.xxx) le 11/06/19 à 23:26:12

Et coucou à la Jante !
;-)

C'était comment avant? par (invité) (130.185.185.xxx) le 14/06/19 à 16:50:33

"""Meurs vite

Comme ça tu ne verras pas la suite

Ciao

C'était comment avant? """

Ma réponse :

Ahah, je ris
Toujours les mêmes aigris
Cela sera peut-être TOI
Qui mourra bien avant moi
A chacun son heure
Et a moi le bonheur
De pouvoir encore courir
Entendez donc mes rires !

:-)))

C'était comment avant? par (invité) (130.185.185.xxx) le 14/06/19 à 17:09:07

La Jante au pays du Riesling, du Gewurztraminer, du Pinot et j'en passe (comme vous le savez j'ai l'habitude de courir dans les' vignobles des grands crus, pauses pipi comprises :-))) salue SuperD et Pain-paté-cornichon !!!
Si vous souhaitez venir goûter presque gratos (le prix d'une course trail) les crus d'ici, venez courir par chez moi, beaucoup de caves vinicoles offres des bouteilles comme lot !
La jante roule, euh court, toujours :-)

Tiens une dernière question sérieuse :
Je cherche comment m'alimenter ou plutôt m'hydrater correctement sur des courses/trails des deux heures à trois heures trente.
D'habitude, je prenais que de l'eau et au bout de 1h30 un demi carré de sucre rapide toutes les 20 mn ou demi heures.
J'ai réorganisé mon alimentation, ai retrouvé ma ligne de jeune coureuse et ne mange plus de sucres rapides, y compris en course.
A votre avis, y a t il une alternative au sucre rapide en course pour moi ?
Je n'ai pas besoin de m'alimenter en trail, je n'ai pas faim, juste une grosse baisse d'énergie au bout d'1h30 - 2h de course.
Actuellement, je ne cours pas assez longtemps à l'entraînement (deux heures maxi) pour pouvoir tester des boissons "compensatrices".

Merci pour les réponses.

La Jante

C'était comment avant? par SuperD (membre) (82.232.241.xxx) le 14/06/19 à 17:20:50

"juste une grosse baisse d'énergie au bout d'1h30 - 2h"

ben c'est pile le moment ou tu as épuisé tes réserves de glycogène embarquées au départ et ou tu dois commencer à être en déficit hydrique à cause de la sudation, pour éviter ça prend un peu d'eau et de... sucre(!) dès le début de la course ça compensera la consommation des 90 premières minutes, il est en revanche inutile d'en prendre dans la dernière demi-heure ça ne sert plus à rien. mais c'est sans doute ce que tu faisais avant de chager de méthode non?

P.S. j'ai fais un tour en Alsace-Moselle fin Mai et j'ai dégusté quelques Pinots gris et autres Gewurtz que je ne connaissais pas en la commune de Cleebourg, j'ignorais jusqu'à la présence de vignobles dans ce coin reculé de l'Alsace du Nord... on apprend à tout âge ;-)

C'était comment avant? par Pain-pâté-cornichons (invité) (90.54.218.xxx) le 14/06/19 à 19:32:52

De l'eau et un simple sirop (de glucose-fructose) disponible dans quasi tout les commerces alimentaire me suffit. Je t'invite à essayer (si tu cours avec un bidon ou une poche) ça vient avec l'eau, que tu vas boire régulièrement t'as rien à prendre de plus. Ainsi, tu t'assures de ne perdre aucun (bout d') emballage, ce qu'hélas trop peu font, les cochons, et tu ne porte pas ton attention sur un truc à ouvrir, à ne pas perdre...
Suffit juste de le doser pour qu'il ne soit pas trop concentré, ni trop dilué pour qu'il soit un minimum efficace. 8 cl pour un litre m'est bon.

C'était comment avant? par (invité) (2.11.11.xxx) le 14/06/19 à 20:40:14

Avant ?
Ah oui, c'était comment ?
Avec "planète marathon" allez voir les résultats du marathon du mont St Michel en, disons 2005, et 2019.
En 2005 combien en moins de 3 heures ? En 2019 Combien ?

Maintenant stop à vos élucubrations, soyez pragmatiques !


C'était comment avant? par Sub Suprabête (invité) (90.54.218.xxx) le 14/06/19 à 21:02:00

Et alors ? ça t'empêche de dormir ?
Pas moi...

C'était comment avant? par SuperD (membre) (82.232.241.xxx) le 14/06/19 à 21:07:10

marathon d'Orleans-sologne :

1987 ==> 185 en moins de 3h avec les moyens du bord sans aucune aide informatique
2018 ==> 31 en moins de 3h suréquipés et surinformés

C'était comment avant? par (invité) (92.184.99.xxx) le 14/06/19 à 21:31:49

l informatique est une aide ?
la comparaison de stat est viciée

Superd : out

Mais c était mieux avant puisque demain est la mort assurée par axa

C'était comment avant? par SuperD (membre) (82.232.241.xxx) le 14/06/19 à 22:04:10

"l informatique est une aide ?"

Pour la majorité ça semble être le cas puisque tout les coureurs sont maintenant scotchés à leur Garmin, à strava et aux réseaux sociaux...
mais peut-être que pour toi tout ça n'est pas le fruit de l'informatique?

Pour mémoire : Informatique = traitement automatisé de l'information par des systèmes mécaniques, électroniques ou autres...

je suis sans doute out mais je reste éveillé et conscient...

C'était comment avant? par velove (invité) (176.151.115.xxx) le 14/06/19 à 22:36:25

Avant les coureurs étaient des compétiteurs et maintenant les coureurs (en général pas tous) sont des joggeurs documentés.

Avant les coureurs etaient des ouvriers qui se retrouvais au cross du dimanche matin organisé par le club voisin maintenant c est ce sont des cadres "quadra" qui veulent changer d air et reprendre leurs poids en main.

Avant pas trop de temps et d énergie car use par le travail mais "guerrier" aux compétitions. De nos jours, du temps et use mentalement peut être mais pas physiquement et pourtant pas présent aux compétitions locales mais présent aux organisation ASO pour dire: "j y etais".

Je suis un peu dur et caricatural mais c est un peu mon point de vue.

Pour faire avancer le sujet... avant on faisait x h à 150 watt de moyenne (jardiner- masson- ebeniste- ouvrier agricole etc etc on est dans les 150watt environ soit du jogg très tranquille ou du vélo à la cool) maintenant on est assis devant un pc. Avant l ouvrier faisait le trajet en velo ou à pied ( et la encore 150 watt de moyenne comme effort en general) et de nos jours c est 4 roues ou transport en commun.
Avant il y avait de "l entrainement déguisé" ce qui explique le niveau supérieur de nos aînés...

C'était comment avant? par Doberman (membre) (92.146.168.xxx) le 14/06/19 à 22:43:50

finalement l'idéal serait l'état d'esprit d'autrefois mélé à la connaissance du jour.. ca viendra bientôt..

C'était comment avant? par SuperD (membre) (82.232.241.xxx) le 14/06/19 à 22:53:27

non...
et c'est logique car les moyens dont nous disposons aujourd'hui nous interdisent, par le confort qu'ils procurent, d'avoir la même profondeur de réflexion qu'hier

Mais on fera avec (ou sans) ;-)

C'était comment avant? par Doberman (membre) (92.146.168.xxx) le 14/06/19 à 23:04:20

sauf si la personne, grâce aux connaissances disponibles en la matiere, sait se préserver du confort abusif...

C'était comment avant? par velove (invité) (176.151.115.xxx) le 15/06/19 à 08:41:03

- Pour les coureurs plus doués, les anciennes recettes sont possibles " entrainement des années 70/80" car le niveau aerobie est correct et ils peuvent supporter la charge.

- Pour les pures sédentaires ou ancien sédentaires se mettant au jogging la méthode est tt autre... retrouver une consommation calorique journalière plus normal pour l homme. Retrouver une masse musculaire et osseuse plus acceptable c est long et c est pas de l entrainement classique...
- Beaucoup de marche, trot+ marche, montee de marche etc etc
on est loin des 10x200m à vit1000m ou des 30min jogg + 30min vit42km

Cf mon post "entrainement naturel"

C'était comment avant? par bertyprofmaths (membre) (78.242.74.xxx) le 15/06/19 à 09:12:30

@velove et SuperD

Si je suis en accord avec la plupart des choses que vous dites, cela manque un peu de nuances :

"avant", il n'y avait pas que des métiers physiques qui faisaient 45h par semaine, les cols blancs existaient déjà (et les profs aussi d'ailleurs, y'en avait même proportionnellement + que maintenant :) )

Bon puis 35h de feignasses ou pas, on a surtout des chômeurs maintenant, et des travailleurs précaires... Ça bosse moins mais c'est à mon avis moins bien vécu par ces personnes toujours en stress par le marché du travail...

Par contre c'est vrai que la sociologie du coureur a bien changé et s'est déplacée assez nettement vers les CSP+ qui n'ont pas forcément les métiers les plus physiques :)
Et les valeurs socialement valorisées étant basées sur la réputation et l'apparence, ça ne peut évidemment globalement pas donner de bons coureurs... Et ce dégoulinement de fric qui a bien été capté par les grandes marques qui ont flairé le bon filon est écœurant... Ça fait tout bizarre quand on regarde "Free to run" de Pierre Morath et l'esprit Spiridon des années 70, ça paraît être la préhistoire, je regrette d'être trop jeune pour ne pas avoir connu ça :)

L'informatique n'est pas un problème à mon avis, ni les GPS ou Strava : c'est la capacité du cerveau du coureur à appréhender ces outils... Le marketing autour de ces produits ne va en effet pas vers une utilisation intelligente de ces objets ou services, en ne valorisant que le "quantify yourself" et la comparaison court-termiste sans aucune pertinence pour une progression sensée et réfléchie :(

Mais bon, nouvelles technologies ou pas, on peut se réjouir que les masses ne succombent pas toutes au canapé-McDo-soda et plombent la sécu dans les années à venir, donc pour ceux là et pour nous qui cotisons, vive Strava et les GPS :)

C'était comment avant? par bertyprofmaths (membre) (78.242.74.xxx) le 15/06/19 à 09:17:43

Et en tous cas, pour les entraînements, je ne vois pas grand chose ces 10-20 dernières années de vraiment mieux.

Les "anciens" ici comme SuperD, Serge92, velove, Saxo, ... ont apporté beaucoup, infiniment plus que tous les plans marketing idiots qu'on peut lire sur le net ou des revues pour le jogger non-initié.

Un grand merci à vous de la part d'un quadra qui a démarré sur le tard :)

C'était comment avant? par wanoux (invité) (176.187.23.xxx) le 15/06/19 à 10:52:59

On ne peut pas non plus limiter la fatigue du travail et donc la difficulté à récupérer aux seuls contraintes physiques.

Quelqu'un assis sur une chaise toute la journée mais confronté à un stress énorme aura aussi du mal à récupérer. Le corps et l'esprit ne sont pas disjoints.

Chaque personne ayant été confrontée à un travail nécessitant une grande implication psychologique (sans effort physique) toute la journée puis à un travail très physique (sans responsabilité) sait que les 2 sont éprouvants mais de manière différente.

D'ailleurs, je suppose que le sommeil d'un juge d'instruction doit être assez peu réparateur, même si celui-ci a un boulot peu physique...

La dernière fois que je me suis blessé, c'est suite à une grande contrariété (passage à la boite aux lettres en partant courir ...). Je ne saurai jamais s'il y a un rapport de cause à effet, mais ce hasard est troublant.

Bref, il est difficile d'aller courir le soir si on a un boulot très physique, c'est indéniable; mais ne négligeons pas la difficulté d’enchaîner après une journée non physique mais très stressante ...

C'était comment avant? par SuperD (membre) (82.232.241.xxx) le 15/06/19 à 11:01:17

@ Berty
"cela manque un peu de nuances"

Bien sûr tout ça est outrancier à dessein, (j'étais moi-même un col blanc et je rejoint complètement wanoux dans sa réflexion)

et je te rejoint aussi dans ton analyse à propos des aides informatiques, c'est plus leur aspect "décérébrant" sur le moyen terme que leur potentiel qui est en cause, à force d'être assisté par l'électronique on ne pense plus à réfléchir...

C'était comment avant? par (invité) (86.71.113.xxx) le 15/06/19 à 11:16:01

Pour moi col blanc rime avec gros con désolé d'en arriver à ce constat mais la boîte dans laquelle je travaille (une multinationale bien connue) tous ces soit disant col blanc sont bêtes et cons de vrais larbins prêts à tout...

C'était comment avant? par SuperD (membre) (82.232.241.xxx) le 15/06/19 à 11:16:58

@ wanoux
"il est difficile d'aller courir le soir si on a un boulot très physique, c'est indéniable; mais ne négligeons pas la difficulté d’enchaîner après une journée non physique mais très stressante..."

j'avais résolu la question en allant courir le midi! couper la journée en deux c'est que du bonheur...

C'était comment avant? par velove (invité) (176.151.115.xxx) le 15/06/19 à 11:57:12

Wanoux: il y a du vrai dans tes propos. Le mentale et le physique sont très lié. La fatigue mentale peut fatigue le bonhomme ;-)
Autre propos de même ordre, la pression familiale et la pression professionnelle est sûrement différente des années 70/80. Encore CARICATURAL mais la vie était parfois plus simple avant dans ses domaines. De ce fait, le stress "tuant" l aerobie (cd post de BBEN et Maffetone) le niveau général baisse et l'endurance prend encore plus de sens de nos jours...

La regression du niveau moyen dans les courses de fond populaire n a pas une unique explication mais elle est multifactoriel et même multimultifactoriel (stress divers, manque de sommeil dans la population en générale, manque de sollicitation physiques divers, seance de course à pied trop intensive, seance trop courte en durée etc etc ).

C'était comment avant? par Serge92 (membre) (86.249.173.xxx) le 15/06/19 à 13:26:21

Ce qui est différent à l'heure actuelle se situe essentiellement au niveau des mentalités.
Avant (années 1970-1990) il y avait aussi des "travailleurs" sans contrainte physique tout comme aujourd'hui. Les "travailleurs nommés manuels" avaient des charges physiques plus importantes et plus délétères que de nos jours et nous ne pouvons que nous réjouir de cette évolution.
Globalement pour beaucoup les 40h étaient la norme, les conditions de logement n'étaient pas meilleures, tout comme l'alimentation possible.
Concernant les "outils" j'ai été un des premiers à utiliser le cardio au début des années 80 et je continue mais comme une aide à la décision et non comme un carcan.
De nos jours ce qui est le plus préjudiciable c'est la vitesse que l'on désire toujours plus et en tout et pour tout.
La notion de PATIENCE qui est la première de mon credo de 6P semble inutile, pour beaucoup la CB permet tout. On achète un dossard, un plan générique plus ou moins adapté, des instruments de mesure et d'évaluation, des produits énergétiques, des chaussures les plus "performantes", des vêtements au gout du jour,.... et un t-shirt FINISHER en franchissant la ligne d'arrivée, celle-ci étant le seul critère d'évaluation. ON EST FINISHER !
Cette dernière notion magique mise en avant par les sociétés organisatrices est porteuse en terme d'inscriptions et pour ces sociétés c'est le principal, leur objet étant de faire le plus de profit.
Les notions de PATIENCE, PROGRESSIVITE, PERSEVERANCE, PERSONNALISATION, et même de PLAISIR, semblent absentes du cheminement de ce qu'est un athlète vers un objectif COMPETITION, dernière notion où pour beaucoup la valeur du chrono perd de qualité.
Bon cheminement à tous

C'était comment avant? par (invité) (92.184.99.xxx) le 15/06/19 à 14:02:48

ouais c est clair je suis 1000 % d accodac avec serge 92: avant les coureurs c étaient des gens intelligents et humbles
maintenant le runner d aujourd hui c est un abruti

C'était comment avant? par velove (invité) (176.151.115.xxx) le 15/06/19 à 14:23:33

Oui on est d accord.
Ce que je veux dire c est que le "lent" et le très lent" sont encore plus d actualité aujourd hui même si l époque bousse à faire l inverse.

Quand on est doué ou quand on a une enfance physique on peut se permettre d acheter des baskets et de foncer sur ses footings.
J ai une connaissance qui a 80 ans qui a fait 31' au 10 000m sur cendree et il me disait "mon régime était simple 4 fois par semaine à courir dans les bois et les vallons, forcer dans les bosses et les vallées, epicetout".

Simple et bête mais il avait eu une enfance rude et un bon potentiel génétique donc sa méthode était bonne pour lui.

C'était comment avant? par (invité) (86.71.113.xxx) le 15/06/19 à 14:24:50

Par contre que l'on est était col blanc dans les années 80 ou col blanc au 21ème siècle on est tjs aussi con.

C'était comment avant? par (invité) (80.12.41.xxx) le 15/06/19 à 14:45:20

@86.71.113.xxx merci de nous aider à mieux détecter la connerie!

Sérieusement, c'est dommage cet attrait diminué pour la cap (et pour le sport en général) dans les milieux populaires, question de manque de temps/vie trop dure, ou c'est plus culturel canapé/chips/télé?

C'était comment avant? par (invité) (92.184.99.xxx) le 15/06/19 à 15:06:48

avant on était valeureux, courageux et respectueux comme d authentiques chevaliers de la table ronde
maintenant le runner a une mentalité de petit bourgeois couplée avec une morale de trader

C'était comment avant? par (invité) (86.71.113.xxx) le 15/06/19 à 15:26:51

Peut être mais n'empêche que les cols blancs sont tjs aussi que l'on veuille ou pas. C'est un fait.

C'était comment avant? par (invité) (92.184.99.xxx) le 15/06/19 à 15:51:03

ouais c est clair le col blanc continuera à faire des ronds de jambe dégoulinants de puanterie à son n+1 jusqu à la nuit des temps
le runner est un col blanc

C'était comment avant? par (invité) (86.71.113.xxx) le 15/06/19 à 15:57:41

Toi peut être runner et col blanc mais moi non pas col blanc et pourtant runner depuis longtemps

C'était comment avant? par (invité) (92.184.99.xxx) le 15/06/19 à 16:00:33

si à 50 balais le coureur libre se transforme en un runner asservi c est qu entre temps il est devenu col blanc

C'était comment avant? par (invité) (92.184.99.xxx) le 15/06/19 à 21:28:14

avant on courrait
maintenant le runner analyse ses données et compte ses followers

Répondre au message - Retour au forum sur la course à pied

Forum sur la course à pied géré par Serge