En un seul mot ...

Aller tout en bas au dernier message - Répondre au message - Retour au forum sur la course à pied

En un seul mot ... par (invité) (81.242.110.xxx) le 12/06/19 à 21:01:20

... la clé de réussite sur marathon d'un point de vue préparation ?

En un seul mot ... par rasta666 (membre) (78.219.96.xxx) le 12/06/19 à 21:14:08

Entrainement

En un seul mot ... par bertyprofmaths (membre) (78.242.74.xxx) le 12/06/19 à 21:59:16

Volume

En un seul mot ... par jean-luc (invité) (89.28.147.xxx) le 12/06/19 à 21:59:24

Rigueur

En un seul mot ... par (invité) (92.184.124.xxx) le 12/06/19 à 22:02:49

Les 3 a la fois.

En un seul mot ... par SuperD (membre) (82.232.241.xxx) le 12/06/19 à 22:15:35

rationnalité

En un seul mot ... par (invité) (176.185.218.xxx) le 12/06/19 à 22:51:51

Ecoute

En un seul mot ... par grilo96 (invité) (109.26.44.xxx) le 12/06/19 à 23:21:08

Consistance

En un seul mot ... par NicolasASM (invité) (90.3.22.xxx) le 12/06/19 à 23:23:29

Dopage :-)

En un seul mot ... par (invité) (78.193.159.xxx) le 12/06/19 à 23:29:10

grokaka

En un seul mot ... par Doberman (membre) (2.6.218.xxx) le 12/06/19 à 23:55:52

Imagination

En un seul mot ... par Pipo34 (invité) (92.167.19.xxx) le 13/06/19 à 09:32:28

Temporiser...(il faudrait que j'essaie tiens!)

En un seul mot ... par Coatch (invité) (80.15.58.xxx) le 13/06/19 à 09:45:27

Plaisir.

En un seul mot ... par Toftaky (invité) (185.118.95.xxx) le 13/06/19 à 09:48:13

Régularité

En un seul mot ... par (invité) (80.214.209.xxx) le 13/06/19 à 10:27:31

Problème gastrique

En un seul mot ... par (invité) (77.136.196.xxx) le 13/06/19 à 11:34:18

Borner

En un seul mot ... par (invité) (92.184.117.xxx) le 13/06/19 à 11:37:57

ADÉQUATION (de l'objectif aux capacités et de l'entraînement à l'objectif)

En un seul mot ... par (invité) (92.184.99.xxx) le 13/06/19 à 11:49:24

BRICARD

En un seul mot ... par (invité) (90.54.218.xxx) le 13/06/19 à 14:55:16

Cohérence.

En un seul mot ... par Pascal (invité) (24.226.134.xxx) le 13/06/19 à 15:07:45

Il faudrait avant tout définir ce qu'on entend par « réussite »... Finir? Sub-3? Sub-3.5? Sub-4? Rythme uniforme du début à la fin? Ne pas marcher? C'est vague et très personnel la réussite.

En un seul mot ... par matbu (membre) (93.6.45.xxx) le 13/06/19 à 15:26:13

Vitesse !?

Trop de coureur font du lent du lent du lent .. des sorties longues à 2 à l'heure... Et le jour de la course ne comprennent pas pkoi ils se bouffent un mur au 25 km !

En un seul mot ... par Pieromarseille (invité) (77.136.86.xxx) le 13/06/19 à 16:48:33

Determination ET progressivité

En un seul mot ... par Serge92 (membre) (86.249.166.xxx) le 13/06/19 à 16:50:05

6P

En un seul mot ... par Doberman (membre) (92.146.182.xxx) le 13/06/19 à 16:54:06

Matbu la réalité est plus complexe, le tres cool sert à preparer la machine a endurer de la qualité, et pour la longévité aussi

En un seul mot ... par Moon (invité) (194.3.2.xxx) le 13/06/19 à 17:24:10

+1
2 mois avec des sorties longues très lentes, ensuite tu t'envoie du costaud pendant 8 semaines.

Alors en un seul mot : lenteur

En un seul mot ... par Pieromarseille (invité) (77.136.86.xxx) le 13/06/19 à 20:04:54

Pour courir vite, il faut s'entraîner longtemps, et pour s'entraîner longtemps, il faut courir lentement.

En un seul mot ... par Unbelievablehulk (invité) (37.170.50.xxx) le 13/06/19 à 20:37:05

Discipline

En un seul mot ... par (invité) (92.184.99.xxx) le 13/06/19 à 20:38:45

et pour courir lentement il faut avoir du temps, et pour avoir un max de temps il faut être prof d EPS

En un seul mot ... par SuperD (membre) (82.232.241.xxx) le 13/06/19 à 22:08:16

Et il te faut combien de temps pour t'entrainer, feignasse?

En un seul mot ... par matbu (membre) (93.6.45.xxx) le 13/06/19 à 22:10:24

Mouais ... Ca dépend surtout du niveau du coureur et temps libre à y consacrer.

Quelqu'un qui court sous les 3h et qui peut courir 8, 9 fois voir plus par semaine, peut se permettre de faire de grosses recup lentes et donc faire des bornes au ralenti.
Mais un coureur sous les 3h, qui tourne à 5 à 6 séances / sem, avec un emploi de temps chargé devra privilégier la qualité sur ses entrainements (ce qui est quand même la majorité des coureurs amateurs).
Je suis pour travailler et balayer ttes les allures à l'entrainement, même en prépa marathon. La vitesse est selon moi le meilleur gage de réussite. De la vitesse découle un bon seuil de qualité qui permet ainsi réaliser une belle perf en fonction des capacités du coureur.

De plus faire des phases de "pré" prépa en faisant que de l'endurance fondamentale est, dans le cadre de l'hypothétique coureur en sub 3h, totalement inutile selon moi.
Je pense qu'il faut au contraire arriver sur la prépa avec un certain nombre de bornes, un certain niveau (de vma de seuil) et avec des compets dans les jambes pour entamer au mieux la prépa.

Mais quelqu'un avec un objectif 4h, doit effectivement plus favoriser le travail d'endurance.
L'effort et l'intensité n'étant pas la même quand on boucle un marathon en 2h35 pour l'un et 3h50 pour l'autre.

En un seul mot ... par Moon (invité) (88.165.108.xxx) le 14/06/19 à 00:08:52

Combien parmi les intervenants courent en 2h35 ?
Pas moi en tout cas ;)

En un seul mot ... par matbu (membre) (93.6.45.xxx) le 14/06/19 à 09:20:29

Je ne sais pas justement !! :)
En lisant les interventions sur ce forum, j'ai souvent l'impression que les "habitués" du forum ont l'air d'être des coureurs aguerris, ayant des connaissances précises sur le sujet et donc le niveau qui va avec.. mais peut être que je me trompe :)
La vision est déformée lorsque l'on échange via des pixels ;)

En un seul mot ... par SuperD (membre) (82.232.241.xxx) le 14/06/19 à 09:45:11

"De plus faire des phases de "pré" prépa en faisant que de l'endurance fondamentale est, dans le cadre de l'hypothétique coureur en sub 3h, totalement inutile selon moi.
Je pense qu'il faut au contraire arriver sur la prépa avec un certain nombre de bornes, un certain niveau (de vma de seuil) et avec des compets dans les jambes pour entamer au mieux la prépa."

les avis sont donc partagés car je suis "presque" à l'opposé de ce raisonnement :

Endurance toute l'année avec des incursions au seuil puis montée progressive en vitesse et allure spécifique sur les 2-3 derniers mois avant le marathon 2 ou 3 compètes par an pas plus dont un semi de préparation et c'est tout.

travail : 50h/semaine, 3 enfants à la maison

à ce régime je suis passé de 0 à 3h30 en 2 ans puis à 2h46 4 ans plus tard, la clé étant d'apporter un soin particulier à la récup


En un seul mot ... par (invité) (92.184.116.xxx) le 14/06/19 à 11:07:45

SuperD peux-tu nous en dire plus sur le soin apporté à la récup stp (quoi, comment, quand, etc.)?

En un seul mot ... par (invité) (81.242.110.xxx) le 14/06/19 à 11:22:55

Les gars, j'avais demandé en "un seul mot" !!

LOL :)

En un seul mot ... par SuperD (membre) (82.232.241.xxx) le 14/06/19 à 17:06:27

c'est très simple mais ça ne se chiffre pas, ça se réfléchit à l'aune de chaque cas particulier :

1 - ne pas empiéter sur son temps de sommeil
2 - ne jamais entamer une séance dure avant d'avoir récupéré musculairement et mentalement de la précédente. si besoin ne pas hésiter à renoncer à une séance planifiée et à la remplacer par un petit jogging pour mieux repartir le lendemain.
3 - surveiller sa FC au repos et si elle monte, lever le pied.
4 - être attentif aux petits bobos musculo-tendineux, ne pas courir comme si elle n'existait pas sur une douleur de ce type.
5 - ne pas être obnubilé par son objectif et ne pas hésiter à le remettre à plus tard si l'on n'est pas au top.
6 - à l'entrainement comme en compète ne pas chercher à péter plus haut que son cul...
7 - se reporter aux 5 ou 6P de Serge92 (mais j'aurais pu commencer par là)

En un seul mot ... par (invité) (92.184.99.xxx) le 14/06/19 à 17:14:35

SÉSAME !

En un seul mot ... par K (invité) (90.109.138.xxx) le 14/06/19 à 17:17:49

""en compète ne pas chercher à péter plus haut que son cul...""

mon cher SuperD sais tu que tu t'adresses là à 95% des compétiteurs? ....

En un seul mot ... par SuperD (membre) (82.232.241.xxx) le 14/06/19 à 17:22:24

@ K
je suis tranquille... sur le fofo il n'y a pas beaucoup de compétiteurs

pas taper! pas taper!...

En un seul mot ... par Steve Austin (invité) (37.164.46.xxx) le 14/06/19 à 17:27:38

No limite

En un seul mot ... par (invité) (92.184.96.xxx) le 14/06/19 à 18:15:17

merci @SuperD !

En un seul mot ... par La Laine (invité) (90.54.218.xxx) le 14/06/19 à 19:04:34

...ça laisse quand même 5 % de compétiteurs qui ne pètent pas plus haut que leurs culs (c'est pas si mal)
Quant aux non-compétiteurs qui pètent plus haut que leurs culs, y'en a aussi alors... ça n'doit pas qu'être en lien avec la compétition. Aussi avec un genre de transit en aller-retour, donc plutôt buccale.
;-)

En un seul mot ... par SuperD (membre) (82.232.241.xxx) le 14/06/19 à 19:05:55

ptdr :-))

En un seul mot ... par matbu (membre) (93.6.45.xxx) le 15/06/19 à 11:44:27

Un seul mot OUI mais on argumente ;)

@SuperD Intéressant cette vision, il n'y a pas qu'une seule vérité et c'est sympa d'avoir d'autres perceptions.
Es-tu un coureur de 5/10km aussi ? (et autres petites courses lambda) ou es-tu focus essentiellement sur le marathon ?

Pour le reste, il y a bcp de tes principes que je ne respectes malheureusement pas ... le #1 , #2 , #4 (quoique après avoir subit une belle déconvenue à renoncer à un marathon à 2 semaines de l'échéance à cause d'une blessure, je fais plus attention), #5.

#6 --> si "péter plus haut que son cul" en compet c'est vouloir faire une perf dont on est pas capable le jour J, en faisant pas mal de petites compets, je peux me permettre de faire des courses parfois en mode n'importe quoi. Je trouve que ca permet de gagner en expérience et en gestion de course pour les "vraies" échéances. Et sur les courses à saucissons, quand on veut jouer la gagne, il faut parfois avoir les yeux plus gros que le ventre, car ca se joue souvent au bluff ... Je prend aussi certaines compets comme de bons entraînements au seuil.
Pour l’entraînement je suis 100% d'accord.. les champions du monde du 15x200m se reconnaîtront... ! :) ... (surtout ceux qui ont besoin de 3 jours de recup ensuite :D)
#7 ->> connais pas les 6P...

En un seul mot ... par SuperD (membre) (82.232.241.xxx) le 15/06/19 à 13:20:50

"ne pas vouloir péter plus haut que son cul"
dans mon esprit c'est éviter de brusquer les choses et surtout ne jamais se fixer un objectif chronométrique avant d'avoir commencé l'entrainement...
l'objectif chrono on le fixe une semaine avant la compète en fonction de son niveau du moment.
l'objectif réel et ultime c'est de toujours progresser jour après jour, année après année jusqu'à ne plus pouvoir et enfin régresser le plus lentement possible (j'en suis là depuis un bon moment :-))
le chrono n'est que la référence qui mesure les progrès,
l'entrainement est l'un des outils qui aident à progresser mais c'est loin d'être le seul.
j'ai cité le repos et la récup mais il y a aussi l'hygiène de vie d'une façon générale, et bien sûr le jour de la compète l'adversaire qui nous fait débrancher le cerveau et aller plus loin que ce qu'on croyait possible.

En un seul mot ... par Serge92 (membre) (86.249.173.xxx) le 15/06/19 à 13:51:28

Ma règle des 6P:
Patience, Progressivité, Persévérance, Personnalisation, PLAISIR, Performance.

Bien plus qu'un seul mot, un cheminement.

En un seul mot ... par (invité) (92.184.99.xxx) le 15/06/19 à 14:03:45

cheminement = 1 mot

Répondre au message - Retour au forum sur la course à pied

Forum sur la course à pied géré par Serge