Rebondir après un échec sur marathon

Aller tout en bas au dernier message - Répondre au message - Retour au forum sur la course à pied

Rebondir après un échec sur marathon par Run, reporter, run… (invité) (195.6.24.xxx) le 22/06/11 à 18:27:19

Vous est-il déjà arrivé de tout miser sur un jour, une course ? De préparer un marathon en y mettant tout votre cœur, votre temps ? Et ce jour-là, ça ne marche pas, la faute à la météo, aux chaussures, aux autres, etc…

Il y a plusieurs cas de figure de déception, le mauvais chrono, il manque quelques minutes à votre objectif, voire quelques secondes. Mais parfois c’est plus douloureux, car vous êtes contraints à l’abandon et là c’est le drame !

Comment vivre avec cet échec, comment l’annoncer à ses proches. Comment trouver la force de rebondir après cet effondrement. Dans tous les cas s’en suit un marathon blues qui dure entre 10 et 30 jours. Il faut rapidement se fixer de nouveaux objectifs, pour redémarrer la machine.

Pour ma part, j’ai connu cela lors du dernier marathon Nice-Cannes, une préparation que je pensais parfaite, de bonnes sensations, et pourtant j’échoue ! Je termine en 3h 19 au lieu des 3h05 escompté. Ma femme peut en témoigner, j’en ai fait une quasi-dépression, je mets tellement de cœur dans ce que je fais !

Ce coup-ci c’est Alain un ami du Running Club, qui avait tout misé sur le marathon de Paris, mais en voulant éviter un concurrent, il se tord la cheville, avec le crac il comprend que c’est fini. Il doit abandonner et c’est la mort dans l’âme qu’il rejoint son domicile, sans passer par la ligne d’arrivée pour accueillir les copains.

Dans les jours qui suivent, il se fixe un nouvel objectif, le marathon de Caen mais dans le plus grand secret, il n’en parle à personne, il garde son secret jusqu’au bout, il revient pour le blog Run, reporter, run… sur son expérience.

Avez-vous connu ce genre de déception, lors de grand rendez-vous, je serais ravi de les partager avec vous.

Jean-Pierre

Lien vers le récit d’Alain : http://runreporterrun.wordpress.com/2011/06/21/les-courants-de-la-liberte-ou-le-retour-d'alain/

Rebondir après un échec sur marathon par (invité) (83.198.166.xxx) le 22/06/11 à 20:55:19

Moi, ça m'est arrivé le 29 mai dernier au Mont Saint Michel. C'était mon deuxième marathon (après La Rochelle en novembre dernier).

J'avais pour objectif 4h15 et j'ai terminé....en 5h20. Je suis passé complètement à côté. Pourtant, les sensations étaient bonnes au départ. Pareil lors de ma préparation.

Bon, je pense savoir pourquoi j'ai explosé à ce point : je suis parti trop vite. A cela s'ajoute peut-être une période de récupération trop courte entre les deux marathons.

Bref, j'ai mis quelques jours à m'en remettre, car ça fout un sacré coup au moral. Au jour d'aujourd'hui, la déception est passée. Je me suis fixé d'autres objectifs (un ou deux semi à l'automne), et surtout, le marathon de Paris l'année prochaine, où je veillerai à ne pas faire la même erreur.

Ce que je vais dire peut paraître banal, mais c'est aussi dans l'échec qu'on apprend.

Christophe

Rebondir après un échec sur marathon par (invité) (81.51.42.xxx) le 22/06/11 à 21:03:30

Un entrainement marathon repose sur une préparation de 8 semaines en general, donc une periode tres longue. Il suffit d'une séance où l'on va trop vite sur un fractionné pour tout plier et que sa foire rien de plus. Inutile de s'en faire du mourrons, mais le problème est si ça se répète et donc qu'on atteint jamais son objectif

Rebondir après un échec sur marathon par cedric (invité) (86.193.29.xxx) le 22/06/11 à 21:16:41

Mon frère a fait Nice/Cannes avec moi en 2010 , c'etait son 1er marathon , obj 3h50.
10 j avant le marathon, une tendinite ! rdv en urgence chez le medecin qui lui conseille de plutôt renoncer , il insiste et apres 2 seances d'acupuncture et de la mesotherapie; il prend le départ car plus mal du tout , mais gardes son portable quand même pendnat le marathon car il pensait peut être abandonné si la douleur le reveillait pendnat la course .

Resultat : il a fait son marathon mais en 4h17 au lieu de 3h50 espéré , et pas du tout à cause de sa tendinite qui ne lui a pas fait mal , mais parce que il a pris ce fameux mûr au 28ekm et qu'il a fini en alternant marche et course.

Rebondir après un échec sur marathon par SuperD (membre) (82.232.241.xxx) le 22/06/11 à 21:23:38

Rater un marathon c'est pas la fin du monde, il n'y a vraiment pas de quoi en faire un fromage! la seule chose à faire c'est de se remettre à l'entraînement... ou de passer à autre chose. dans la vie il y a des choses bien plus douloureuses que ça alors ne nous plaignons pas digérons et relevons la tête.

Rebondir après un échec sur marathon par Didier (invité) (93.0.155.xxx) le 22/06/11 à 21:44:56

3h19 au lieu de 3h05 et une dépression, ils y en a qui n'ont surement jamais de vrais problèmes dans la vie. Ils ne doivent pas ouvrir les journaux et écouter les informations "licenciements, suicide dans certaines entreprises, personnes qui dorment dans la rue etc..).

Je veux pas être rabat joie, mais là quand même il pousse un peu le gars non, encore si cela était son job et que son temps lui fasse perdre ses sponson ou un titre sportif je comprendrai et encore.

Rebondir après un échec sur marathon par (invité) (82.124.133.xxx) le 22/06/11 à 22:26:47

oui evidemment au post precedent; mais cela veut dire que 'l'enjeu' devient irrationnel et masque ou comble un 'manque' ailleurs, en tout cas signe de déséquilibre ou equilibre fragile...le marathon comme béquille

Rebondir après un échec sur marathon par biipbiip (invité) (93.5.35.xxx) le 23/06/11 à 11:18:28

on a tous ete deçu un jour sur une course d'autant plus sur marathon qui demande bcp de prepa et donc de temps,mais pour ne pas sombrer ds la depression,il faut faire le bilan de la course,car tout est là,il y a qq chose que tu n'as pas prevu ou qq chose qui n'a pas ete suivi ,donc pour rebondir au lieu de pleurnicher sur toi ,car tu n'as qd meme pas perdu un proche ,fais une analyse objective

Rebondir après un échec sur marathon par Run, reporter, run… (invité) (195.6.24.xxx) le 24/06/11 à 10:08:13

Quand je parle de dépression, il faut comprendre « coup au moral », bien sûr qu’il n’y a pas mort d’homme, bien sur qu’il y a des choses plus importantes dans la vie. Mais quand tu t’entraînes plus de 4 fois par semaine, le sport prend une part importante de ta vie, surtout si comme moi, tu es marié avec 2 enfants de 8 et 10 ans, chaque minute compte.

Après quand je lis « en tout cas signe de déséquilibre ou équilibre fragile... le marathon comme béquille » je trouve que c’est un peu fort ! Le fait de s’entraîner beaucoup et de participer à des compétitions relève sûrement du dépassement de soi, que l’on ai des choses à se prouver, certainement, je ne le nie pas. Le sport pour exister peut être, et alors ?

J’ai 43 ans et j’ai plein de rêves dans la tête, quand je compare avec la vie de mes collègues de bureau du même âge, il y a un gouffre…

Jean-Pierre
http://runreporterrun.wordpress.com/

Rebondir après un échec sur marathon par gavroche (invité) (80.14.5.xxx) le 24/06/11 à 11:42:24

"Comment vivre avec cet échec, comment l’annoncer à ses proches. Comment trouver la force de rebondir après cet effondrement"!!!!!!?????

relativisons, on est pas des pros , moi dans mon entourage quand j'annonce que j'ai abandonné sur un marathon ou même que j'ai fini mais pas dans le temps prévu, on me dit "tu feras mieux la prochaine fois" et puis voilà je passe à autre chose, là on a l'impression que c'est la fin du monde.
je rappelle la devise de spiridon
"le chrono d'accord, le pmaisir d'abord''
j'ai l'impression que là on a perdu toute notion de plaisir, et dans ces cas là mieux vaut pas faire de compét si ça stresse autant!!!

Rebondir après un échec sur marathon par Roberto (invité) (93.172.1.xxx) le 24/06/11 à 14:08:43


D'accord avec Gavroche, je suis aussi sidéré par cette phrase:
"Comment vivre avec cet échec, comment l’annoncer à ses proches. Comment trouver la force de rebondir après cet effondrement"

Premièrement si ses proches le jugent on fonction de 14 minutes en plus ou en moins dans un marathon, il vaut mieux changer de proches, on peut en trouver de plus sympas. Mais à mon avis le gars il reporte son propre chagrin de bambin immature sur le regard de ses proches, qui à coup sûr sont beauoup plus sereins et murs que lui.

Moi c'est le contraire: j'ai raté mon objectif de 9 minutes et j'étais le mec le plus heureux du monde, je venais de compléter au mieux de mes modestes possibilité un projets de 5 mois qui était aussi un rêve vieux de 5 ans. Alors, 9 minutes en plus ou en moins...

Rebondir après un échec sur marathon par (invité) (86.192.98.xxx) le 24/06/11 à 15:11:23

Avant de juger, souvenez que nous avons chacun notre propre histoire et que celle-ci influence nos actes et nos désirs. Chacun arrive sur une course avec des besoins, toujours différents ; certains ont simplement besoin de se faire plaisir en courant, d'autres ont besoin de se prouver a eux même qu'ils peuvent le faire, d'autres cherchent une revanche pour telle ou telle raison.

Alors oui c'est vrai, on voit toujours plus malheureux que soit, mais si il y a bien une chose que j'ai apprise depuis ces trois dernières années, au cours de mes études d'infirmières, c'est que chacun vit ses réussites et ses échecs a sa façon. Les causes de dépressions sont toutes différentes. La psychologie est un mystère ! Mais ces jours de déception, de doute, de remise en questions vont arriver a tout le monde...

La course a pied doit avant tout rester un plaisir, je suis entièrement d'accord avec vous. Mais être déçu, déprimé après un échec sur une course qui a demandé tant de préparation me semble tout a fait normal ! Durant les compétitions on donne tout, et quand on échoue sa fait mal, mais une fois encore, cela dépend de notre histoire personnelle.

L'important est d'en parler, comme l'a fait courageusement "run, reporter, run" (pardon si j'ai écorché le pseudo). Cela montre qu'il est passionné et qu'il désir passer au dessus de cette épreuve, aller de l'avant, chose difficile a faire.

Le tout est de reprendre plaisir a courir, se donner du temps pour y penser, analyser et rebondir afin de pouvoir atteindre ce rêve. Et se dire que cet échec aura forcément des points positifs, que maintenant on sait comment gérer ça...

Je n'ai jamais fais de marathon, j'ai 21 ans et je ne fais des compétitions que depuis un an, je ferai mon premier semi en septembre alors mon expérience en la matière est réduite et peut vous paraitre ridicule. C'est vrai, qu'est ce que j'y connais ???? Je sais tout simplement que l'être humain est complexe et que les phénomènes psychologiques restent mystérieux... Alors pourquoi certains sont plus affectés par certaines déceptions que d'autres ? Allez savoir ! Alors s'il vous plait ne jugez pas !

Alors a vous, "Run, Reporter, Run", Merci d'avoir posté ce message, qui apparemment fait débat ! Et merci a tous ceux qui ont répondu, vous êtes tous des passionnés et ça fait plaisir, mais n'oubliez pas... Ne jugez pas sans savoir. Il n'y a pas que dans le sport que ça s'applique. Moi aussi, il m'est arrivé de juger des gens ou des comportements mais ensuite, je me suis aperçue que j'aurai du comprendre avant !

Prenez patience, vos rêves vont finir par se réaliser... Prenez le temps... Sans vous en rendre compte vous venez de faire un grand pas vers la guérison, en en parlant !! Bon courage a vous !

Rebondir après un échec sur marathon par Maya (invité) (86.192.98.xxx) le 24/06/11 à 15:11:52

Avant de juger, souvenez que nous avons chacun notre propre histoire et que celle-ci influence nos actes et nos désirs. Chacun arrive sur une course avec des besoins, toujours différents ; certains ont simplement besoin de se faire plaisir en courant, d'autres ont besoin de se prouver a eux même qu'ils peuvent le faire, d'autres cherchent une revanche pour telle ou telle raison.

Alors oui c'est vrai, on voit toujours plus malheureux que soit, mais si il y a bien une chose que j'ai apprise depuis ces trois dernières années, au cours de mes études d'infirmières, c'est que chacun vit ses réussites et ses échecs a sa façon. Les causes de dépressions sont toutes différentes. La psychologie est un mystère ! Mais ces jours de déception, de doute, de remise en questions vont arriver a tout le monde...

La course a pied doit avant tout rester un plaisir, je suis entièrement d'accord avec vous. Mais être déçu, déprimé après un échec sur une course qui a demandé tant de préparation me semble tout a fait normal ! Durant les compétitions on donne tout, et quand on échoue sa fait mal, mais une fois encore, cela dépend de notre histoire personnelle.

L'important est d'en parler, comme l'a fait courageusement "run, reporter, run" (pardon si j'ai écorché le pseudo). Cela montre qu'il est passionné et qu'il désir passer au dessus de cette épreuve, aller de l'avant, chose difficile a faire.

Le tout est de reprendre plaisir a courir, se donner du temps pour y penser, analyser et rebondir afin de pouvoir atteindre ce rêve. Et se dire que cet échec aura forcément des points positifs, que maintenant on sait comment gérer ça...

Je n'ai jamais fais de marathon, j'ai 21 ans et je ne fais des compétitions que depuis un an, je ferai mon premier semi en septembre alors mon expérience en la matière est réduite et peut vous paraitre ridicule. C'est vrai, qu'est ce que j'y connais ???? Je sais tout simplement que l'être humain est complexe et que les phénomènes psychologiques restent mystérieux... Alors pourquoi certains sont plus affectés par certaines déceptions que d'autres ? Allez savoir ! Alors s'il vous plait ne jugez pas !

Alors a vous, "Run, Reporter, Run", Merci d'avoir posté ce message, qui apparemment fait débat ! Et merci a tous ceux qui ont répondu, vous êtes tous des passionnés et ça fait plaisir, mais n'oubliez pas... Ne jugez pas sans savoir. Il n'y a pas que dans le sport que ça s'applique. Moi aussi, il m'est arrivé de juger des gens ou des comportements mais ensuite, je me suis aperçue que j'aurai du comprendre avant !

Prenez patience, vos rêves vont finir par se réaliser... Prenez le temps... Sans vous en rendre compte vous venez de faire un grand pas vers la guérison, en en parlant !! Bon courage a vous !

Rebondir après un échec sur marathon par Maya (invité) (86.192.98.xxx) le 24/06/11 à 15:12:43

Pardon, le poste s'est publié deux fois, veuillez me pardonner...

Rebondir après un échec sur marathon par SuperD (membre) (82.232.241.xxx) le 24/06/11 à 15:34:15

@ Maya
c'est gentil ton approche, mais dans les réponses qui avaient été apportées au post je n'avais vu que peu de jugement et encore moins de condamnation. tout au plus des avis sur la façon qu'ont les uns et les autre d'affronter un échec (avec parfois un peu de mordant afin de secouer un type un peu déprimé ce qui est une méthode pas plus stupide que celle consistant à se lamenter avec lui). Et puis en postant "run, reporter, run" appelait nécessairement le type de commentaires qu'il a reçus sinon pourquoi aurait-il posté??
As-tu remarqué que ton propos n'apporte aucune réponse aux questions que se pose run, reporter run? (à l'inverse des forumeurs que tu critiques...).

Rebondir après un échec sur marathon par Maya (invité) (86.192.98.xxx) le 24/06/11 à 15:56:36

Tout d'abord je ne me lamentais pas avec lui comme tu dis... je ne faisais que mettre un commentaire... Chacun sa vision des choses... Je n'apporte pas ce réponse certes, mais si nous n'avons pas le droit de nous exprimer... enfin bref... Je vais apporter une réponse... oui ça m'est arrivé d'être déçue par un chrono sur un 10 km a cause d'une blessure au genou... j'ai pris du recul, j'en ai parlé avec d'autres coureurs, (qui soit dit en passant, n'ont pas apporté de réponses mordantes...) et puis j'ai repris l'entrainement... Mais rien de comparable a un marathon... ce n'était qu'un 10 km... Pas le même enjeu ni la même préparation.
Courage a tous ceux qui en ont besoin

Rebondir après un échec sur marathon par davor56 (invité) (78.235.54.xxx) le 24/06/11 à 18:59:49

Après un echec, on reprends ses running, on se remet à l'entrainement et on recommence la prochaine fois.
épicétou !!! :D

Rebondir après un échec sur marathon par Pierre (invité) (173.179.131.xxx) le 15/07/14 à 20:46:39

On lit tellement de trucs sur l'entrainement, la récupération, la satisfaction d'accomplir, que lors qu'on rencontre un échec on dirait qu'il n'y a pas de ressources sur les sites de course. De mon côté j'en étais à mon troisième semi-marathon et j'ai du finir en marche-course à partir du 16km. Ça vient de détruire mon morale pour le marathon. Je pense que j'ai négligé certains aspect. J'ai peut-être pris des choses pour acquis. Connaissez-vous une bonne ressource pour aider à surmonter les échecs?

Rebondir après un échec sur marathon par queribus (membre) (90.55.42.xxx) le 15/07/14 à 21:16:15

@83.198 Tu parles d'une durée trop courte entre 2 marathons : Novembre à mai. Il me semble que c'est correct quand même.... Je compte faire a peu pres le meme timing. J'espère que ça passera mieux !

Rebondir après un échec sur marathon par (invité) (82.124.132.xxx) le 15/07/14 à 21:21:40

@Pierre: une corde, une chaise, une poutre.

De rien

Rebondir après un échec sur marathon par Elisa (invité) (155.105.7.xxx) le 16/07/14 à 08:53:34

Queribus, je pense que le gars, depuis 3 ans, il avait trouvé une solution... ;-)

Rebondir après un échec sur marathon par AmadeusZart (invité) (78.126.115.xxx) le 16/07/14 à 11:11:47

Y'a sûrement une grande part de ça chère Dame des Flandres. ;-)
Mais débardeur en coton aussi parce que je préfère son contact sur ma peau.
Surtout parce que -pour la première fois de ma vie- je me suis blessé/irrité les tétons avec un t-shirt en polyester (sous la pluie) pendant ma préparation majoritairement effectuée torse nu. (Yes !)
Aussi parce que celui porté est fabriqué dans mon département, et que ça me tient dorénavant "bêtement" à cœur.
Pas vraiment peur de chuter sur ce très beau trail, mais autant veiller à l'éviter ; plutôt de l'assiduité à rester debout.
;-)
Aucune image de fracture ouverte ou de boue sur mon short n'est née dans ma tête.
;-)
Mais de ce que je maîtrisais et connaissais de la montagne et de moi-même, la retenue s'imposait comme une évidence.

Une belle et bonne vague de bonheur qu'il est bon de se prendre dans la poire !
;-)

Gygy, une dernière pour la route ;
http://i.dailymail.co.uk/i/pix/2011/07/04/article-2011051-0CDC0F0900000578-739_634x894.jpg
;-)

Rebondir après un échec sur marathon par (invité) (78.126.115.xxx) le 16/07/14 à 11:18:27

Ooops.
Erratum.

Rebondir après un échec sur marathon par AmadeusZart (invité) (78.126.115.xxx) le 16/07/14 à 11:19:42

C'est Pierre un peu au-dessus qui rebondissait sur ce fil pour y poser une question ;
-  « Connaissez-vous une bonne ressource pour aider à surmonter les échecs? »

Pas vraiment compris ce qu'il entend par "bonne ressource", mais peut-être et outre celle radicale proposée par (82.124.132.xxx)  ;

- Rester humble et mesuré.
- Savoir se pardonner.
- Être capable d'auto dérision.
- Prendre l’échec à la légère, sans le tourner en drame.
- Vivre l’échec comme une simple étape d'apprentissage.
- Se fixer des objectifs sans obligation de réussite.
- Accepter ce qui passe comme ce qui casse.

Si rien n'est acquis à jamais, tout ne se perd pas forcément pour toujours.
;-)

Rebondir après un échec sur marathon par (invité) (90.40.179.xxx) le 16/07/14 à 16:36:16

"Rester humble et mesuré.
- Savoir se pardonner.
- Être capable d'auto dérision.
- Prendre l’échec à la légère, sans le tourner en drame.
- Vivre l’échec comme une simple étape d'apprentissage.
- Se fixer des objectifs sans obligation de réussite.
- Accepter ce qui passe comme ce qui casse."



RIRE))))Je ne peux me défaire de tes mots cher Amadeus...L'homme se détourne de soi pour ne point songer à la misère de sa condition, cette misère n'en est pas moins véritable, il faut qu'il meure. J'aurais tant aimé être incrédule et ne jamais être ramené à l'inéluctable destinée...POUSSIERE))))) J'aime tout autant le jansénisme de Blaise Pascal que la désinvolture feinte de Francis Scott Fitzgerald mais ce que je préfère c'est les "recommandations" du Z'art)),)

Rebondir après un échec sur marathon par Didier (invité) (93.0.154.xxx) le 16/07/14 à 19:04:06

@Pierre

>>>>>>>Connaissez-vous une bonne ressource pour aider à surmonter les échecs?

Si le tabouret ne marche pas,

Essaie les dames c'est un jeu plus facile

Rebondir après un échec sur marathon par CoureurSurRoute (invité) (77.130.161.xxx) le 16/07/14 à 19:13:45

Quand je fais une contre perf je remet en question mon entraînement, et bizarrement la fois d'après ça passe.
Sinon ça m'est déjà arrivé de me voir trop bon ( sur 10km par exemple) et de rater vu que je n'avais pas les capacités pour faire le temps que je voulais, j'en ai raté 2 de suite, le 3ème j'avais assez d'entraînement pour, j'ai du attendre 5 mois pour faire ma perf. Faut être patient c'est tout. Ceux qui n'arrivent pas à se remettre d'un échec ne seront jamais bons.

Rebondir après un échec sur marathon par Serge92 (membre) (82.124.143.xxx) le 16/07/14 à 19:33:12

"Quand je fais une contre perf je remet en question mon entraînement, et bizarrement la fois d'après ça passe.."
s'il fallait remettre systématiquement en question l'entrainement en cas d'échec...... c'est compter sans les aléas du jour...... faire une analyse globale me paraît plus judicieuse.... de multiple facteurs doivent pris en compte... personnel, professionnel, social, médical, météorologique, gestion de course ..... mauvais jour sans plus d'explication.....

Rebondir après un échec sur marathon par Didier (invité) (93.0.154.xxx) le 16/07/14 à 19:38:15

Tout à fait d'accord avec Serge, mais :


>>>>>>>"Quand je fais une contre perf je remet en question mon entraînement, et bizarrement la fois d'après ça passe.."


Pourquoi la fois d'après ça passe ?

Tu as changer de méthode d'entrainement et puis lorsque une autre fois tu fais une autre contre perf, tu rechanges d'entrainement ?

Rebondir après un échec sur marathon par Serge92 (membre) (82.124.143.xxx) le 16/07/14 à 20:13:08

...c'est ce que je qualifierai d'instabilité ... :-)

Rebondir après un échec sur marathon par Didier (invité) (93.0.154.xxx) le 16/07/14 à 20:43:04

Oui Serge, mais surtout ce que j'aurai voulu savoir c'est de quel type d'entrainement à quel type d'entrainement il est passé à chaque fois pour que cela marche ?

Rebondir après un échec sur marathon par Didier (invité) (93.0.154.xxx) le 16/07/14 à 20:44:02

Et aussi pourquoi cela ne marchait pas longtemps ?

Rebondir après un échec sur marathon par Bisou ourse (invité) (86.76.5.xxx) le 17/07/14 à 11:40:58

Run reporter run Toi quand tu vas aller en chimiothérapie tu vas déguster !!!!!!!!mdr

Rebondir après un échec sur marathon par AmadeusZart (invité) (78.126.115.xxx) le 18/07/14 à 12:43:39

La Laure ; tout à fait d'accord et c'est pas nouveau que quelles que soient les formes de la misérable condition humaine, elle n'offre que la même finalité. L'un des rares seuls point d'égalité de sa condition d'ailleurs.
Après, le type évoquait un échec sur semi-marathon...
Qu'il soit habitué ou non à cette « bérézina », prendre du recul (en mettant la tête ailleurs aussi) fait constater que c'est quand même facilement surmontable.
Même si chaque situation a ses spécificités, offre sa paire d’œillères et son issue…
ôtre chose la Laure, pourquoi dans tes réponses (alambiquées aussi) faut-il que tu cites toujours -ou presque- des bouquins, des auteurs ou des marques ? Sans eux ni références, pas de réponses possibles ?

Rebondir après un échec sur marathon par psycothérapie (invité) (78.113.202.xxx) le 18/07/14 à 21:55:47

Mozart t'es pas un in-tello tu peux pas con-prendre l'or t'es un in-bécile de bidochon ...
Laure c'est B for Banque ma bandiére c'est elle.

Rebondir après un échec sur marathon par (invité) (80.12.55.xxx) le 17/03/17 à 17:50:53

Bonjour

Je voulais simplement réagir aux différents commentaires lus de ci de la suite au premier post dont le thème est l'échec.
Très franchement nous sommes là pour parler de course à pied et ce d'une manière totalement égoïste et egocentree. Il me semble qu'un blog ou un site prodiguant des conseils de course à pied n'a pas à s'intéresser aux grands fléaux de ce monde. Cela ne signifie pas que les gens qui courent, les athlètes ne s'intéressent pas au monde qui les entoure (je vois arriver les gens parfaitement idiots), je pense juste que nous ne devons pas tout mélanger.
Alors oui je me suis plantée sur un Marathon et oui ca m'a fait mal car Jake l'avais bien préparé. Cela fait 6 jours et j'ai du mal à recourir ... je suis athlète d'assez bon. Niveau Mais mon mental est fragile...
Que le conseillez vous étant précisé ici que j'ai déjà des trails qualificatifs à l'utmb en vue dans un mois et demi et à la fin de l'année...(je lache rien Mais je me remets beaucoup en question).

Rebondir après un échec sur marathon par Run91 (invité) (90.44.177.xxx) le 17/03/17 à 23:08:50

Je pense que tu te prends trop la tête comme beaucoup de gens qui en font une obsession. Rater un marathon de veut absolument rien dire. Personnellement, et sans doute est-ce le cas de certains d'entre nous, j'alterne des bonnes périodes de perf avec des moins bonnes. A l'image de la vie sans doute, on a tous des bons moments et des moins bons. Mais en aucun cas j'arrête la pratique de la course à pieds à cause d'un objectif non réalisé.

Rebondir après un échec sur marathon par André (invité) (80.15.58.xxx) le 20/03/17 à 09:35:49

La question date de 6 ans mais lire des mots comme drame; comment annoncer à ses proches; dépression! Simplement pour un marathon raté! Qu'est ce que ce serait s'il s'agissait d'un décès, d'un grave accident ou maladie? Il faudrait mettre les choses en perspectives et réfléchir avant d'écrire des trucs pareils! Ça fait presque peur car l'auteur a l'air sérieux en plus!

Rebondir après un échec sur marathon par (invité) (80.11.199.xxx) le 21/03/17 à 13:36:58

Quand on voit qui a écrit ça c'est pas étonnant. Jean Pierre Run Run c'est du très lourd, du très gros niveau.

Rebondir après un échec sur marathon par Doberman (membre) (77.128.64.xxx) le 21/03/17 à 14:06:19

Personne n'a évoqué les bienfaits de la méditation dans ce post , et pourtant dieux sait combien d'homme ont pû s'affranchir de leurs souffrances émotionnelles grâce à cette pratique.

Le mec doit débogguer son logiciel mental , il pourrait commencer par lire "trader entrez dans la zone " de douglas qui va bien au delà du domaine de la finance .

bon courage à lui pour jouir de la course quels que soient les resultats

Rebondir après un échec sur marathon par Doberman (membre) (77.128.64.xxx) le 21/03/17 à 14:13:04

j'ai envie de rajouter qu'un travail approfondis sur la physiologie humaine et les processus impliqués dans la course à pied peuvent lui permettre de se ré axer sur un entrainement dep lus en plus approprié et adapté à lui même , ce qui rajoute un côté ludique et stratégique à la course à pied.

Perso c'est l'adaptation de nouvelles mesures , de changements progressifs qui m'apportent ce plus qui me fait vibrer en course a pieds . Savoir qu'avec un travail d'analyse objective et d'adaptation peut tout changer est déjà un élément puissant pour se protéger de telles déroutes psychologiques inutiles

Rebondir après un échec sur marathon par K (invité) (92.142.193.xxx) le 21/03/17 à 15:19:08

"" premier post dont le thème est l'échec.""

Faut déjà s'entendre sur ce que veux dire un "échec sur marathon"

si on pose comme postulat de départ l'idée de vouloir systématiquement, à chaque course, améliorer son chrono on crée évidemment et de manière artificielle l'idée d'un échec potentiel

si on fait de l'escalade et que l'on choisit un sommet comme objectif on peut voir les choses de deux manières
soit atteindre le sommet est le seul objectif en soi et de pas y parvenir serait évidemment ressenti comme un échec...
on peut aussi se dire que l'essentiel est l'aventure humaine....partir avec des amis, profiter d'une belle journée en montagne, admirer le paysage sans se focaliser sur la performance et alors tout change....et si en plus on atteint le sommet ... champagne! mais dans le cas contraire car ça arrive, ben ce n'est pas grave, ce n'est pas la fin du monde

Rebondir après un échec sur marathon par MarathonMarne (invité) (86.252.8.xxx) le 21/03/17 à 15:22:18

''j'ai envie de rajouter qu'un travail approfondis sur la physiologie humaine''

physiologie ou psychologie? Là on dirait que c'est + le domaine psy/mental (bon d'accord on peut être aussi épuisé après un marathon donc le physique aussi est concerné)

Rebondir après un échec sur marathon par Doberman (membre) (77.128.64.xxx) le 21/03/17 à 17:43:37

@marathondelamarne

exact physiologie, le fonctionnementt du corps et des divers processus de l'energie qui entrent en jeu

@+

Répondre au message - Retour au forum sur la course à pied

Forum sur la course à pied géré par Serge