Les trails se multiplient. Est ce mieux que la course sur route ?

Aller tout en bas au dernier message - Répondre au message - Retour au forum sur la course à pied

Les trails se multiplient. Est ce mieux que la course sur route ? par (invité) (92.135.109.xxx) le 01/12/13 à 10:15:10

En Bretagne, les trails sont, de loin, plus nombreux que les courses sur routes.
Courir dans la nature plutôt que sur le bitume procure un tout autre plaisir.
Qu'en pensez vous ?

( Ps : si les obsédés du " ça m'énerve " lisent ça qu'ils passent leur chemin...)

Les trails se multiplient. Est ce mieux que la course sur route ? par john sausage (invité) (78.246.80.xxx) le 01/12/13 à 10:21:04

tu poses 2 questions

à celle :
Les trails se multiplient. Est ce mieux que la course sur route ?
ma réponse est non

Les trails se multiplient. Est ce mieux que la course sur route ? par GG (invité) (78.222.60.xxx) le 01/12/13 à 11:02:57

MOI JE DIT OUI , beaucoup plus agreable .

Les trails se multiplient. Est ce mieux que la course sur route ? par mitche21 (invité) (92.138.50.xxx) le 01/12/13 à 11:10:26

Pas comparable... on y trouve pas la même chose dans les deux disciplines, à part le short... question de gout, de sensation, de moment....je pratique les deux, pas pour les mêmes raisons..

Les trails se multiplient. Est ce mieux que la course sur route ? par Dixon (invité) (93.0.154.xxx) le 01/12/13 à 11:30:27

Est-ce que le ski alpin est mieux que le ski de fond ?

C'est juste une question de gout. Idem pour la course à pied.

Certains préfèrent la piste, d'autres le cross, la route ou le trail.

Ce n'est pas mieux ou plus mal c'est je préfère ça à cela.

Les trails se multiplient. Est ce mieux que la course sur route ? par (invité) (92.135.109.xxx) le 01/12/13 à 11:35:44


Je suis l'auteur de ce post.

Evidemment, j'affectionne le cross, la piste, la course sur route, et ma préférence va au trail.
Merci de ne pas digresser !

Les trails se multiplient. Est ce mieux que la course sur route ? par Dixon (invité) (93.0.154.xxx) le 01/12/13 à 11:38:12

Je vois que tu n'acceptes pas les réponses qui ne te conviennent pas.

Il faut te caresser dans le sens du poil.

Les trails se multiplient. Est ce mieux que la course sur route ? par (invité) (82.235.120.xxx) le 01/12/13 à 11:54:05

non la question qu'il faut poser, c'est "a qui profite le crime" car financièrement ils se frottent les mains

Les trails se multiplient. Est ce mieux que la course sur route ? par Dixon (invité) (93.0.154.xxx) le 01/12/13 à 11:57:46

Reformule ton titre et au lieu de "est-ce mieux" écrit qu'est-ce que vous préférez le trail ou la route, tu auras moins de problèmes.

Les trails se multiplient. Est ce mieux que la course sur route ? par (invité) (86.76.92.xxx) le 01/12/13 à 12:01:57

Non c'est pas mieux. Trail=90 % des participants en mode rando.
Pas la peine de sortir le lance flamme j'ai dit 90 % pas 100. Y a des fusées en trail aussi.

Les trails se multiplient. Est ce mieux que la course sur route ? par (invité) (87.65.187.xxx) le 01/12/13 à 12:08:41

Traileurs = marcheurs. C'est pas de la CAP, c'est de la marche !

Les trails se multiplient. Est ce mieux que la course sur route ? par (invité) (79.82.16.xxx) le 01/12/13 à 12:51:56

Mieux, pas mieux, ça ne veut rien dire. Ca dépend des envies du moment. Courir en nature c'est super aussi même si je suis plus bitume en ce moment je m'éclate en nature.

Les trails se multiplient. Est ce mieux que la course sur route ? par (invité) (82.241.2.xxx) le 01/12/13 à 13:17:06

Je pense que la question est mal posée...

Les trails se multiplient. Est ce mieux que la course sur route ? par yan (invité) (81.250.65.xxx) le 01/12/13 à 14:30:10


86.76.92

idem pour la course sur route 90% sont des marcheurs

Les trails se multiplient. Est ce mieux que la course sur route ? par john sausage (invité) (78.246.80.xxx) le 01/12/13 à 14:35:26

la question est mal posée certes mais faut pas oublier la question financière derrière la multiplication des trails.

la plupart des organisateurs sont des clubs ou des associations.
quel est leur intérêt? avoir le plus de participants possible pour arriver à équilibrer les comptes et peut-être gagner un peu de sousous pour acheter un jeu de maillots ou financer une sortie.

le trail attire actuellement plus de participants et nécessite une organisation moins lourde (moins de signaleurs). De plus, on y ajoute une rando ou une marche nordique payante mais non récompensée.

Les trails se multiplient. Est ce mieux que la course sur route ? par jamphy (invité) (93.24.100.xxx) le 01/12/13 à 16:28:40

le trail est vraiment très sympa comme pratique sportive en famille, pourquoi toujours dénigrer l'autre personne, l'autre sport, l'autre dans sa différence, soyons tolérant )))))))

Jamphy<<<>>>>(0°²#)

Les trails se multiplient. Est ce mieux que la course sur route ? par (invité) (92.135.109.xxx) le 01/12/13 à 16:50:55

Auteur du message.

Bon, vous chipotez !Je reformule : " Course sur route ou trail, que préférez vous "
Ouf !

Les trails se multiplient. Est ce mieux que la course sur route ? par tof (invité) (77.197.39.xxx) le 01/12/13 à 17:46:12

trail bien sur ! :pas de chrono,convivialite,beaute des paysages et bcp moins stressant et traumatisant que le bitume

Les trails se multiplient. Est ce mieux que la course sur route ? par Serge92 (membre) (82.124.8.xxx) le 01/12/13 à 18:25:32

Dixon n'aurais-tu pas confondu le ski alpin ou de fond avec le ski de rando ?
Ce matin avec des organisateurs nous en discutions.....visiblement la non pression du chrono/kilométrique est pour beaucoup dans l'attrait du trail ou des courses natures......d'ailleurs ce matin à Chatenay pour la première fois depuis la création de la course pas de marquage kilométrique...ce qui évite aussi les réclamations de certains grincheux équipés GPS .....15km nature.....:-)
Ambiance différente, gestion différente plus dans l'esprit cross d'ailleurs ou chacun défend un peu sa place du moins dans les 300 premiers ...nous étions environ 600 au départ.

Les trails se multiplient. Est ce mieux que la course sur route ? par Vieux_pistard (membre) (109.217.179.xxx) le 01/12/13 à 18:30:13

Ce n'est pas le même public. La course sur route (enfin surtout les épreuves labelisées) s'inscrit dans une logique compétititve: Si on court, c'est pour faire le mieux possible.

En trail, le but est juste de terminer,(si possible dans les premiers, pour les meilleurs), sans notion de progression ou d'amélioration personnelle.

Idem pour la préparation: on essaie de se construire un vrai programme pour faire un chrono sur route, on se contente d'accumuler les km pour préparer un trail.

Ce ne sont bien sûr que des généralités (en fait on trouve de tout sur chaque type d'épreuve), mais pour résumer, je dirais que la course sur route (ou sur piste, d'ailleurs) ajoute un plaisir intellectuel au plaisir physique, mais que cedernier est moins développé qu'en trail (ben oui, c'est plus dur...)

Les trails se multiplient. Est ce mieux que la course sur route ? par (invité) (81.56.120.xxx) le 01/12/13 à 22:50:43

Je vois beaucoup de coureurs sur route d'assez bon niveau qui n'arrivent plus à progresser et se mettent au trail pour ne plus avoir la pression du chrono.
Je ne dis pas que c'est la seule raison, mais j'ai l'impression que c'est un facteur important en tout cas.

A l'inverse je ne connais pas d'ancien trailers qui se mettent à la route. Enfin à part Killian Jornet sur 10 km ;-)

Les trails se multiplient. Est ce mieux que la course sur route ? par Ehpad, Ehpa, Mapa, Marpa, Mapad, Usld, Uhr (invité) (93.24.100.xxx) le 01/12/13 à 22:57:20

(92.135.109.xxx) le 01/12/13 à 10:15:10===Bernard le breton, il radote depuis plusieurs années sur le forum. Allez mets ton bonnet rouge et va scier un portique écotaxe avant la neige. MERCI Brénard

Les trails se multiplient. Est ce mieux que la course sur route ? par serge (invité) (78.227.234.xxx) le 02/12/13 à 08:07:31

Est-ce mieux ou moins bien, je ne sais pas!
Est-ce que je préfère le trail? Oui!

Pour ceux qui veulent comparer; Il y a la cap, la rando, et le trail. 3 sports différents, donc inutiles de vouloir comparer.
Je suis venu au trail car ma morphologie, ne me permet pas et ne me permettra jamais de devenir performant sur route (que j'ai pratiqué avant d'arriver au trail).
Par contre, la rando, quand je suis accompagné, souvent je m'emmerde royalement car ça n'avance pas assez vite pour moi!
Avec le trail, je retrouve un équilibre dans ce que je recherche. Ni trop lent, ni trop rapide. Effort soutenu mais qui permette tout de même de profiter.

Les trails se multiplient. Est ce mieux que la course sur route ? par (invité) (37.163.101.xxx) le 02/12/13 à 08:21:03

Les traileurs sont souvent aussi d'anciens coureurs.

Les trails se multiplient. Est ce mieux que la course sur route ? par (invité) (80.215.47.xxx) le 02/12/13 à 08:28:20

je suis coureur de route et cross. (un peu de piste également), j'affectionne particulièrement les trail (été- hors saison ) comme en sortie longue, pour décrasser, et profiter de la nature...
J'aime la compétition, le trail ( la plupart des trails n'en sont pas...) absence de densité, de rythme, de niveau.

ça viendra a force de mettre de l'argent dessus..un jour quand il y aura des primes...l'univers changeras...

On ne peux pas comparer ces disciplines...

Les trails se multiplient. Est ce mieux que la course sur route ? par AmadeusZart (invité) (84.6.158.xxx) le 02/12/13 à 09:07:13

Il y a depuis la course nature jusqu'au trail court, les ingrédients de tout ce que j'aime trouver quand je vais y courir. Et j'y marche rarement. Je suis certes loin d'être dans les fusées, mais pas le plus lent non plus. Ceux qui sont devant ou derrière moi ne me dérangent absolument pas, (qu'ils marchent, qu'ils trottent ou qu'ils galopent) et pour moi tous ont leurs places. Le droit de découvrir, de courir comme ils en ont envie et les moyens, d'y aller tranquille, comme de se défoncer à son niveau...
Après, chacun ses goûts et ses préférences pour celles et ceux qui en ont...
Ces formats facilement accessibles m'ont donné envie d'offrir quelques incursions à mes orteils en "compétition"...
;-)

J'aime aussi le mix route et chemin de certaines courses.
Je cours plus rarement seulement sur route.

Je vais très très rarement sur une piste et je n'ai encore jamais couru un cross ou je ne serais pas à ma place. Mais je n'exclue pas l'idée d'y aller un jour, quand je serais prêt et surtout quand j'en aurai l'envie voir les moyens.
L'athlétisme ne m'a jamais particulièrement intéressé, encore moins passionné. Pourtant, j'aime courir...
Le haut niveau et moi = un univers totalement différent.
La compétition et son état d'esprit (dans le sport comme dans la vie) ont plutôt réussi à m'en dégoûter, et à quêter mes miettes autrement.
Merci malgré tout pour la p'tite porte d'accès pou les ploucs, pas si inutiles finalement à vot' sport.
;-)

Les trails se multiplient. Est ce mieux que la course sur route ? par Serge92 (membre) (82.124.8.xxx) le 02/12/13 à 10:04:33

"La compétition et son état d'esprit (dans le sport comme dans la vie) ont plutôt réussi à m'en dégoûter, et à quêter mes miettes autrement.
Merci malgré tout pour la p'tite porte d'accès pou les ploucs, pas si inutiles finalement à vot' sport."
..tu sembles un peu aigri......:-)
Moi ce que j'aime dans la compétition c'est de pouvoir partager ..... même si c'est aussi au fond du classement.....comme hier ou sur les 2 derniers kilos nous étions 4-5 à nous "déchirer" pour passer devant...une fois la ligne franchie ...une bonne rigolade et le partage d'une boisson chaude.....:-)

Les trails se multiplient. Est ce mieux que la course sur route ? par (invité) (217.70.85.xxx) le 02/12/13 à 10:20:11

Je trouve que cet etat d'esprit se perd.
Maintenant ce qui compte c'est le partage garmin.
Comme dans les autres domaines, les abrutis de geeks pourrissent tout ce dont ils cotoient (cf le contenu des posts sur ce forum => posts recurents sur garmin, combien sur les cross ?

D’où le succès du trail pour eux. Pas de chrono, pas d'efforts, à 10000 km de l'etat d'esprit compétiteur. Attention je ne dit pas que TOUS les traileurs sont des touristes.
ce qui fait bien les affaires de salomon en route vers le milliard d'euros de CA :
http://www.filieresport.com/interview-jean-marc-pambet-president-de-salomon-et-de-amer-sport-footwear/

Les trails se multiplient. Est ce mieux que la course sur route ? par AmadeusZart (invité) (84.6.158.xxx) le 02/12/13 à 10:26:02

Je suis aussi blanc que noir, aussi yin que yang. L’aigreur à effectivement pas mal couvé ces dernières années, mais c'est la vie. Le ton de mon message à été influencé par les... diverses lectures.
Je suis justement ravi de lire des messages comme les tiens ; jamais discriminant, toujours ouvert et sages. Rares sur le forum ou on ne parle que de nazes dès que le sujet du trail ou de la course nature ou de l'entretien physique est abordé...
Merci d'avoir de telles idées chouettes dans ta tête !
;-)

Les trails se multiplient. Est ce mieux que la course sur route ? par (invité) (90.40.166.xxx) le 02/12/13 à 10:31:40

<<<La compétition et son état d'esprit (dans le sport comme dans la vie) ont plutôt réussi à m'en dégoûter, et à quêter mes miettes autrement.>>>>


Autour du "Z'art" tout a évolué cependant il se fait un devoir de ressortir les même affirmations péremptoires de sa jeunesse, pour montrer qu'il n'a pas changé d'un cil et qu'il est resté fidèle à ses idéaux, jeune ,on pouvait le considérer comme un idéaliste mais avec le temps qui passe il est devenu: parasite-idéologique-. Pourquoi continuer d'emmerder le monde avec des idées dogmatiques d'un autre âge? En général ces gens là, au cours de leur vie , ils échouent dans leur démonstration à tous niveaux, même dans la sphère familiale.
Finalement pour Amadeus le bilan communiste est globalement positif et surtout c'est con que Trotski n'a pas assez eu l'occasion de s'exprimer! On connait la chanson! ( B Alain Resnais)


C'est grave Amadé si on aime la compétition??

Les trails se multiplient. Est ce mieux que la course sur route ? par Alex974 (membre) (193.253.118.xxx) le 02/12/13 à 10:56:09

Je suis perplexe face au raisonnement suivant:

- ceux qui aiment la route ont un esprit de compétition ;
- ceux qui aiment le trail n'en ont pas... pour 90% d'entre eux.

Je n'arrive vraiment pas à comprendre ce raisonnement, pourtant j'ai un esprit de compétiteur, et j'aime les 2 types de courses.

Pourtant je serai incapable de les comparer, tellement le plaisir est différent.

On critique le côté consumériste du traileur, équipé en "garmin" "salomon" et son côté "ne vise pas de chrono". Pourquoi le traileur attire t'il autant de critiques?

J'ai fait des 10 kms, et j'en ai vu marché et être heureux de finir en 1h15 avec des baskets nike, serait-ce donc un traileur caché dans la masse ?

Je trouve dommage qu'à notre époque, où la CAP est revenue un sport publicité, qu'il y ait une opposition Route / Montagne.

Le plus important est que chacun y retrouve son compte, et je pense que plus on est nombreux plus cela est rendu possible.

Les trails se multiplient. Est ce mieux que la course sur route ? par W (invité) (85.69.112.xxx) le 02/12/13 à 11:09:04

il faut être un peu critique, le trail airait pu devenir un truc nature, la chochotitude des participants en a décidé autrement.

Un trail c'est :
- du balisage, dommage avec un roadbook avec la nécessité de s'y connaitre en orientation on obtenait un truc intéressant.
- des ravitos, et l'autonomie c'est quand même autre chose.
- la méconnaissance des milieux naturels traversés par les participants (faune, flore, géologie, patrimoine ... )
- de la peinture sur toutes les racines et pierres pour les chochotes
- des participants qui viennent de la route et qui n'ont aucune technique

Les trails se multiplient. Est ce mieux que la course sur route ? par Serge92 (membre) (82.124.8.xxx) le 02/12/13 à 11:17:20

W il n faut jamais occulté la responsabilité des organisateurs qui sera toujours mise en cause en cas d'accidents......d'ailleurs un des thèmes de notre conversation d'hier ( voir mon précédent message) était sur cet aspect et plusieurs organisateurs présents avaient quelques peurs rétrospectives suite à des incidents sur des épreuves d'un passé récent ....incidents qui se sont relativement bien terminés.....faire cohabiter la nature et l'aseptisation......la notion d'aventure et la sécurité 100%......

Les trails se multiplient. Est ce mieux que la course sur route ? par Marathon Man (invité) (193.252.157.xxx) le 02/12/13 à 11:21:49

Un des pb du trail, c'est que maintenant n'importe quel comité des fêtes ou association de parents d'élèves, organise son trail pour se faire du pognon: beaucoup moins de frais qu'en course sur route, beaucoup moins de signaleurs, un balisage minimaliste, un cadeau ridicule, voire pas de cadeau du tout à l'arrivée, et des frais d'inscription qui flambent, et voilà, c'est tout bénef!

Les trails se multiplient. Est ce mieux que la course sur route ? par (invité) (217.111.195.xxx) le 02/12/13 à 11:32:45

Notre club arrête la course sur route organisée depuis 21 éditions, nous allons à la place organiser un trail plus rémunérateur et surtout moins énergivore.

Quant à la participation aux différentes épreuves, j'ai l'impression d'être un plutôt bon sur trail, un médiocre sur route, un mauvais en cross et une burne sur piste ;)

Les trails se multiplient. Est ce mieux que la course sur route ? par (invité) (90.40.166.xxx) le 02/12/13 à 11:41:16

Il y a une évolution l'homme veut communier méditer avec la nature, dans les villes il y a les sauvageons dans la forêt les petits écureuils, la nature rassure de nouveau et si en plus comme le dit le Pix c'est plus facile à organiser. Allons donc tous "trailler" dans les bois.

Les trails se multiplient. Est ce mieux que la course sur route ? par (invité) (81.247.62.xxx) le 02/12/13 à 11:57:04

Les pires sont ceux qui sont courus exclusivement de nuit, à la "frontale".

Y a pas quelque chose dans le Code Forestier pour réglementer ces pathétiques marches nocturnes ?

Les trails se multiplient. Est ce mieux que la course sur route ? par (invité) (90.40.166.xxx) le 02/12/13 à 12:57:05

Avant dans les campagnes, dans les forêts les gens se contentaient d'être là et de faire ce qu'il fallait pour vivre le mieux possible. Et maintenant, sur l'ensemble de la surface du monde se répand le style de ceux dont la priorité est de MONTRER qu'ils sont là.
La lampe frontale dans les forêts. Pire que la pire des colonisations.

Les trails se multiplient. Est ce mieux que la course sur route ? par (invité) (2.14.122.xxx) le 02/12/13 à 13:03:19

"En Bretagne, les trails sont, de loin, plus nombreux que les courses sur routes".

Effectivement et ça devient franchement chiant. De moins en moins de choix dans les 10 km route. Ce truc des courses natures, surtout pour des distances comme 10-15 km, c'est franchement nul. Pourquoi ne pas faire des cross à la place ? Ca doit être mieux de dire "ah j'ai fait ce p'tit trail trucmuche".

On dirait une mode, à qui renchérira le plus ... un peu comme pour les bonnets rouges ...

Les trails se multiplient. Est ce mieux que la course sur route ? par Serge92 (membre) (82.124.10.xxx) le 02/12/13 à 13:10:46

""En Bretagne, les trails sont, de loin, plus nombreux que les courses sur routes".

Ce qui est rare est précieux.......

Les trails se multiplient. Est ce mieux que la course sur route ? par Grand Stroumpf (invité) (93.0.154.xxx) le 02/12/13 à 13:17:14

Vous avez dit bonnet rouge ?

Les trails se multiplient. Est ce mieux que la course sur route ? par Prof le pixe (invité) (217.70.85.xxx) le 02/12/13 à 14:16:16

"Je suis perplexe face au raisonnement suivant:

- ceux qui aiment la route ont un esprit de compétition ;
- ceux qui aiment le trail n'en ont pas... pour 90% d'entre eux.

Je n'arrive vraiment pas à comprendre ce raisonnement, pourtant j'ai un esprit de compétiteur, et j'aime les 2 types de courses."

c'est pourtant simple, assoyez-vous, mettez vos lunettes, je prend une craie et fais une demo sur le tableau noire

Soit une course sur route drainant 100 personnes dont 10 % de compétiteurs (chiffre farfelu et ne reflétant pas la réalité mais passons) on a donc soit 90 touristes

trail =1000 personnes dont 10 % de compétiteurs (chiffre farfelu et ne reflétant pas la réalité mais passons)
soit 900 touristes. Donc le trail draine les touristes. Il est impossible vu le nombre d'engagés que tous soient des compétiteurs sinon la France serait nation numéro en trail.

Pour autant tu peux être compétiteur trail et route :)

la démonstration implacable est terminée. vous pouvez reprendre vos activités.

Les trails se multiplient. Est ce mieux que la course sur route ? par (invité) (92.135.241.xxx) le 02/12/13 à 14:38:59

Ah, les bonnets rouges !

Un bien ? Un mal ? Je m'en fiche mais ce qui est formidable c'est que cela fédère la Bretagne. C'est ça le plus important !

Les trails se multiplient. Est ce mieux que la course sur route ? par AmadeusZart (invité) (84.6.158.xxx) le 02/12/13 à 14:48:27

- « C'est grave Amadé si on aime la compétition?? »

… Ça ne me paraît pas plus grave que de ne pas trop l'aimer, ou que de ne pas l'aimer du tout.
;-)

- « sur l'ensemble de la surface du monde se répand le style de ceux dont la priorité est de MONTRER qu'ils sont là. »

… Et d'ailleurs, c'est pas un peu ton boulot la Laure de les montrer ? Ah pas les mêmes, ni ceux-là d'accord...

- « La lampe frontale dans les forêts. Pire que la pire des colonisations. »

... ça reste un rassemblement normalement relativement pacifiste et convivial ; à la fin ou au début, en général, personne ne meurt... Hormis les insectes et les plantes, comme en plein jour... Et pi un trail by night, ça ne dure que quelques heures, une fois par an... ça ne prend pas des années de violences et ne met pas des générations pour cicatriser ce qui est cicatrisable.

Les trails se multiplient. Est ce mieux que la course sur route ? par Marathon Man (invité) (80.12.110.xxx) le 02/12/13 à 14:50:20

ça fédère rien du tout, les patrons manifestent contre l'éco taxe, et envoient les salariés au casse-pipe, ça sent la récup de tous les côtés, bref, c'est nase!

Les trails se multiplient. Est ce mieux que la course sur route ? par (invité) (81.247.6.xxx) le 02/12/13 à 14:58:59

La lampe frontale dans les forêts. Pire que la pire des colonisations.


On ne peut plus juste. Une engeance pour la faune que cette litanie de frontales crapahutant dans les sous-bois pour assouvir leur ego démesuré.

Les trails se multiplient. Est ce mieux que la course sur route ? par AmadeusZart (invité) (84.6.158.xxx) le 02/12/13 à 15:04:33

C'est vrai que les colonisations se font avec des tout p'tits égos, beaucoup d'humilité et pleins des bisous !

Les trails se multiplient. Est ce mieux que la course sur route ? par (invité) (80.215.20.xxx) le 02/12/13 à 15:26:12

il faudrait interdire les frontale sur les course nocture... c'est pas drole...

Ou sont les bonhommes?

Les trails se multiplient. Est ce mieux que la course sur route ? par (invité) (92.135.241.xxx) le 02/12/13 à 15:26:48

La récup ?
Chez les franchouilards oui, pas en BZH !

Les trails se multiplient. Est ce mieux que la course sur route ? par (invité) (217.70.85.xxx) le 02/12/13 à 15:32:45

qu'est ce qui t'arrive pépère ? t'es drolement obtus et pere la rouscaille en ce moment ?

Les trails se multiplient. Est ce mieux que la course sur route ? par (invité) (90.40.166.xxx) le 02/12/13 à 15:32:49

Ce régionalisme "beaufiste" exacerbé est d'une tristesse et d'un ridicule......

Les trails se multiplient. Est ce mieux que la course sur route ? par (invité) (217.70.85.xxx) le 02/12/13 à 15:39:00

C'est vrai qu'ils sont plaisants tous ces petits villages
Tous ces bourgs, ces hameaux, ces lieux-dits, ces cités
Avec leurs châteaux forts, leurs églises, leurs plages
Ils n'ont qu'un seul point faible et c'est être habités
Et c'est être habités par des gens qui regardent
Le reste avec mépris du haut de leurs remparts
La race des chauvins, des porteurs de cocardes
Les imbéciles heureux qui sont nés quelque part
Les imbéciles heureux qui sont nés quelque part

Maudits soient ces enfants de leur mère patrie
Empalés une fois pour toutes sur leur clocher
Qui vous montrent leurs tours leurs musées leur mairie
Vous font voir du pays natal jusqu'à loucher
Qu'ils sortent de Paris ou de Rome ou de Sète
Ou du diable vauvert ou de Zanzibar
Ou même de Montcuq il s'en flattent mazette
Les imbéciles heureux qui sont nés quelque part
Les imbéciles heureux qui sont nés quelque part

Le sable dans lequel douillettes leurs autruches
Enfouissent la tête on trouve pas plus fin
Quand à l'air qu'ils emploient pour gonfler leurs baudruches
Leurs bulles de savon c'est du souffle divin
Et petit à petit les voilà qui se montent
Le cou jusqu'à penser que le crottin fait par
Les chevaux même en bois rend jaloux tout le monde
Les imbéciles heureux qui sont nés quelque part
Les imbéciles heureux qui sont nés quelque part

C'est pas un lieu commun celui de leur connaissance
Ils plaignent de tout cœur les pauvres malchanceux
Les petits maladroits qui n'eurent pas la présence
La présence d'esprit de voir le jour chez eux
Quand sonne le tocsin sur leur bonheur précaire
Contre les étrangers tous plus ou moins barbares
Ils sortent de leur trou pour mourir à la guerre
Les imbéciles heureux qui sont nés quelque part
Les imbéciles heureux qui sont nés quelque part

Mon Dieu qu'il ferait bon sur la terre des hommes
Si on y rencontrait cette race incongrue
Cette race importune et qui partout foisonne
La race des gens du terroir des gens du cru
Que la vie serait belle en toutes circonstances
Si vous n'aviez tiré du néant tous ces jobards
Preuve peut-être bien de votre inexistence
Les imbéciles heureux qui sont nés quelque part
Les imbéciles heureux qui sont nés quelque part

Pour not' ami brenard !

Les trails se multiplient. Est ce mieux que la course sur route ? par (invité) (92.135.241.xxx) le 02/12/13 à 15:47:23

Moi aussi je me réfère souvent à G Brassens !
Tiens,... le temps ne fait rien à l'affaire.

Les trails se multiplient. Est ce mieux que la course sur route ? par (invité) (159.245.16.xxx) le 02/12/13 à 16:02:34

A question débile, nombreuses réponses sur ce forum!!

Les trails se multiplient. Est ce mieux que la course sur route ? par (invité) (2.14.122.xxx) le 02/12/13 à 17:41:04

Ben dis donc ... quand on lit toutes les réponses ... on a l'impression d'un gros bug informatique. Mais en fait : nan. Ce sont les neurones des CAPeurs qui sont secoués.

Normal quand on court y'a de la gite là-haut.

Les trails se multiplient. Est ce mieux que la course sur route ? par Xam (invité) (93.24.100.xxx) le 02/12/13 à 17:47:06

Faut vraiment être con pour courir avec une frontale dans une forêt de nuit, la nuit doit rester noir bande de bobos déguisés en GIGN de salon))))MDR

Les trails se multiplient. Est ce mieux que la course sur route ? par Xam (invité) (93.24.100.xxx) le 02/12/13 à 17:52:45

"Le haut niveau et moi = un univers totalement différent."

Pluto(b le chien) le cas niveau)))
Amadéstar là tu fais peur, arrête le sanglier sauce St Hubert c'est radioactif!!!!!!!!

Les trails se multiplient. Est ce mieux que la course sur route ? par W (invité) (85.69.112.xxx) le 02/12/13 à 17:54:00

"frontale" est un adjectif, merci de préciser que quel objet frontal vous parlez, est ce un choc, une fourchette, un bandeau ... ?

Il y a même des trails urbains au jour d'aujourd'hui.

Les trails se multiplient. Est ce mieux que la course sur route ? par AmadeusZart (invité) (84.6.158.xxx) le 03/12/13 à 13:19:00

- « la nuit doit rester noir bande de bobos déguisés en GIGN »

Par exemple, à Las Vegas (qu'est pô une ville pou les types de canivô ou les ploucs) la ville de l’excellence à imiter partout pour que brille pourtant bien ton monde, ils n’organisent pas de Trail by night à la frontale ; i zon tout compris.
Courir quelques nuits à la frontale, ou rester chez soi sur course à piedpônet (même avé une bougie) ou devant la télé, ou sortir en nigth-club branchée ou au ciné, bé les bobos sont pas plus dans un coin qu'un autre ! Sombre crétin. T'as pas inventé la nuit non plus hein ?!
;-)

- « Faut vraiment être con pour courir avec une frontale dans une forêt de nuit »

Bé l'Max, garde dans un coin de ta caboche pas plus illuminée que la mienne que la connerie est propre au genre humain, personne ne peut y échapper, et surtout pas ceux persuadés que ça touche seulement les autres comme la gale ou la peste !

Les trails se multiplient. Est ce mieux que la course sur route ? par bm (membre) (86.195.6.xxx) le 03/12/13 à 13:41:11

Perso s'il n'y avait eu que des trails quand j'ai commencé à courir pas sûr que j'aurais continué.

Les trails ça me dit rien de rien, je suis plutôt du genre compétiteur mais contre moi-même, l'envie de faire mieux par rapport à mes capacités propres, et je trouve inutile de se comparer à des types qui ont de grosses capacités naturelles ou au contraire de très faibles (j'ai eu un pote qui a fait 2h38 à son premier Marathon sans beaucoup s'entraîner, mais il venait du 1500 m quelques années avant, avec un bon petit niveau il est vrai, alors que d'autres peinaient à faire 3h30 mais ils s'entrainaient plutôt bien).

Si j'avais couru pour un podium peut-être aurais-je vu les choses différemment, mais ça, ça m'est arrivé tellement rarement (2-3 fois) que je n'en tiens pas vraiment compte.

Sur route, parcours étalonné, pas trop de vent et pas trop froid ni chaud, je sais à quoi je peux me comparer : à moi. Et parfois j'avais l'impression de pas mal avancer, mais au final le chrono n'était pas là, et je revoyais mon entraînement, je me bottais le c..l pour la prochaine.

Les rares fois où j'ai fait de la course nature (dont une fois dans ma forêt d'entraînement), ben j'étais crevé mais pas fichu de savoir si j'avais tout donné, ou si j'avais été en forme ce jour là.
Et je n'en ai pas vu l'intérêt du tout, m'entraîner en nature par contre c'est le plus souvent possible (d'ailleurs je vais y aller d'ici 1 h, la forêt m'attend).

My2cents, pas plus

BM

Les trails se multiplient. Est ce mieux que la course sur route ? par (invité) (87.65.168.xxx) le 03/12/13 à 22:06:33


- « Faut vraiment être con pour courir avec une frontale dans une forêt de nuit »

C'est évident. La forêt et sa faune méritent le respect nocturne et pas ces myriades de pseudo-sportifs arpentant ses sentiers en les balayant de ces ridicules et dérangeantes frontales (sans compter leurs couinements à l'effort).

Les trails se multiplient. Est ce mieux que la course sur route ? par (invité) (78.113.202.xxx) le 04/12/13 à 06:42:13

"Avant dans les campagnes, dans les forêts les gens se contentaient d'être là et de faire ce qu'il fallait pour vivre le mieux possible. Et maintenant, sur l'ensemble de la surface du monde se répand le style de ceux dont la priorité est de MONTRER qu'ils sont là.
La lampe frontale dans les forêts. Pire que la pire des colonisations."

+ 1000 "montrer qu'ils sont là", et "Pire que la pire des colonisation" j'adore.

Les trails se multiplient. Est ce mieux que la course sur route ? par coyote28 (membre) (159.50.16.xxx) le 04/12/13 à 07:45:19

Tout à fait d'accord avec BM, le trail c'est autre chose que de la course à pied, car à notre piètre niveau (très peu ici jouent les podiums), il n'y a aucun moyen de "quantifier" notre performance sauf à refaire la même épreuve, dans les mêmes conditions, d'une année sur l'autre.
Un 10, un semi, un marathon, on peut quantifier son évolution d'une course sur l'autre, avec le trail on ne peut pas. D'ailleurs c'est sans doute pour ça que la moyenne d'âge sur trail est plus agée, ce sont pour la plupart des coureurs qui ne peuvent plus espérer améliorer leurs records persos sur route.

Les trails se multiplient. Est ce mieux que la course sur route ? par yoshi (invité) (212.234.159.xxx) le 04/12/13 à 08:27:01

Ah la mode des trail, encore un débat qui va partir en couille ...
Faire du trail, c'est pour moi à la fois du tourisme et du sport, et comme j'aime me promener en nature et la compétition (l'ambiance surtout car j'ai un très faible niveau comparé au warriors de ce site ...), c'est stimulant plutôt que ne faire que du bitume (que je pratique aussi, marathon en 3h45 par exemple).
Par contre 100% d'accord, qui dit nature dit respect au maximum, donc limité le nombre de participant même si cela me fait rager d'avoir à passer par un tirage au sort, mais c'est la rançon de la gloire des trails.

Les trails se multiplient. Est ce mieux que la course sur route ? par Serge92 (membre) (82.124.10.xxx) le 04/12/13 à 09:46:24

"ce sont pour la plupart des coureurs qui ne peuvent plus espérer améliorer leurs records persos sur route."
...et alors est-ce mal d'accepter l'inévitable régression des perfs ....dans ce cas pour ceux qui ont commnecé jeune l'athlé la retraite vers le trail devrait se produire assez tôt.....accepter de voir la vie en face et faire au mieux avec .... continuer à prendre plaisir à partager .....

Les trails se multiplient. Est ce mieux que la course sur route ? par (invité) (217.111.195.xxx) le 04/12/13 à 10:09:16

Beaucoup plus de séniors sur les trails que sur les courses sur route du 95 !

Les trails se multiplient. Est ce mieux que la course sur route ? par W (invité) (85.69.112.xxx) le 04/12/13 à 10:12:49

"Senior" dans le sens effet fa ou dans le sens commun abonnés à notre temps ?

Les trails se multiplient. Est ce mieux que la course sur route ? par coyote28 (membre) (159.50.16.xxx) le 04/12/13 à 10:21:49

@serge92 : attention, ce n'est pas mieux ou moins bien que la course sur route, c'est simplement différent.

Exemple perso, j'ai fait l'UTMB en 2006, à l'époque il était plus court, le parcours n'était pas le même, il n'y avait pas de tirage au sort ou de sélection par les points (ou l'argent), je ne vois pas comment je peux "quantifier" la performance de mes amis par rapport à la mienne.

J'ai un ami qui vient de faire un beau chrono sur semi, ça me motive pour essayer de le battre. Que ce soit au semi de Paris, Rambouillet ou autre, on peut comparer la performance et donc la quantifier.

Attention, certains performent sur trail (et l'âge n'a rien à voir dans ces cas là quand on voit comment JC Blum tourne), mais la grande majorité du peloton n'y va pas pour la performance (alors que bien des marathoniens se battent pour passer sous les 4h par exemple).

Les trails se multiplient. Est ce mieux que la course sur route ? par (invité) (217.111.195.xxx) le 04/12/13 à 10:23:05

FFA.
2 courses auxquelles j'ai participé récemment :
Trail côte d'Opale 31km : 7 séniors dans les 10 premiers
10km d'Ermont : 5 séniors dans les 15 premiers

La vraie course de "vieux" c'est le cross ;)

Les trails se multiplient. Est ce mieux que la course sur route ? par AmadeusZart (invité) (84.6.158.xxx) le 04/12/13 à 10:23:47

- « Faut vraiment être con pour courir avec une frontale dans une forêt de nuit »
- « C'est évident. »
- « dérangeantes frontales (sans compter leurs couinements à l'effort) »
- « + 1000 "montrer qu'ils sont là'' »

Hey, les mecs et les nanas intelligents, vous vivez dans des nids d'oiseaux et des troncs d'arbres creux abandonnée vous ?

- « La forêt et sa faune méritent le respect nocturne »

Rien que celui là ? Non, elles en auraient mérités bien davantages...

Pi le jour aussi, on peut les faire chier !
Comme on les fait chier en coupant tout partout, pour bétonner, bitumer, construire, étaler notre intelligence. Toujours en ne leurs laissant que des languettes d'espaces de plus en plus ridicules pour qu'elles puissent être juste visible pour être chassés et bouffés. On aurait voulu les respecter et nous respecter nous-même, on aurait pas lézardé la planète de nos sales gênes, de routes, de cultures aux pesticides, de lumières la nuit en ville ou à la campagne, ou d'industries qui tournent en 3 ou 5x8, on aurait pas pullulé jusqu'à n'en plus finir en s'appropriant tout partout ce dont elles n'avaient pas les moyens de nous empêcher de leur voler... En souillant l'eau partout sur nos passages...
Mais maintenant que les maux sont fait pour notre plus grand bien, et puisque je ne veux pas me pendre puisque j'aime la vie malgré tout, je vis en allant ou j'ai envie et ou je peux aller et j'en emmerde autant qu'on m'emmerde. Je crèverais sans descendance aussi débile que l'être humain l'est. Ce sera l'acte écolo le plus puissant que je puisse offrir ! Et toi ? C'est de ne pas aller courir la nuit (tombée) ?

Et comment compter sur une jeunesse à venir pour « améliorer » les choses puisqu'elle devra être elle même de plus en plus productiviste, tout en s'épanchant avec la normatitude humaine si géniallissime qui lui aura été enseignée ? Tant qu'elle à pô une frontale su' la tête, elle est assurée d'pô marcher dessus et de "bien faire" ?

Le débat est tout vert !

- « Pire que la pire des colonisations. »
- « On ne peut plus juste. »
- « Pire que la pire des colonisation" j'adore. »

http://www.youtube.com/watch?v=63f-e7fSfYk

NB : L'homme (et quoi qui fait comme quoi qui fait pô) est bourré de paradoxes, et contrairement à ce qui en ressort très nettement, j'vous aimes bien quand même bandes de camarades imbéciles.
;-)

Les trails se multiplient. Est ce mieux que la course sur route ? par Serge92 (membre) (82.124.10.xxx) le 04/12/13 à 10:32:39

..coyotte ai-je dit que l'un était mieux que l'autre ?....

Les trails se multiplient. Est ce mieux que la course sur route ? par Serge92 (membre) (82.124.10.xxx) le 04/12/13 à 10:42:42

..il me vient une image à l'esprit ( pour une fois...ne pas abuser...) pendant des années nous avons fait le circuit des 25 bosses en courant simplement vêtu d'un short et d'un t-shirt parfois petit sac à dos ou ceinture porte bidon , ne rencontrant que quelques coureurs à la tenue vestimentaire identique, quelques randonneurs et parfois surtout à l'approche de l'été quelques "montagnards en devenir" chaussés avec des grosses ( parfois m^me des coques plastiques! ) maintenant impossible de faire le circuit sans rencontrer moulte traileurs équipés de pied en cap avec bâtons et presque frontale allumée, chaussettes de contention, gps au poignet et cherchant avec parfois désespoir la marque rouge cachée par une fougère que l'écran salvateur n'a su détecter à temps.......un autre temps sur un m^me lieu...les montagnards en coques aux pieds ont pour leur part disparu...vive le retour du cuir....:-)

Les trails se multiplient. Est ce mieux que la course sur route ? par coyote28 (membre) (159.50.16.xxx) le 04/12/13 à 10:53:51

@serge92 : non, je voulais juste préciser ma pensée pour ne pas qu'elle soit mal interprétée .

Quand à critiquer ceux qui font chier les animaux la nuit, faut arrêter quoi. La nature a beaucoup plus souffert de l'urbanisation à outrance et du remembrement que des trailers quand même !!!

Il y a quelques années, le préfet des Yvelines, suite à pression du lobbying de la chasse, a interdit aux organisateurs du Raid28 de faire passer son raid d'orientation dans la forêt de Rambouillet sous prétexte que nous allions "déranger" les animaux dans leur sommeil.

Nous avons bien entendu les coups de fusil au petit matin, les chasseurs devaient être contents, nous n'avions pas perturbé le sommeil des petites bêtes ....

Les trails se multiplient. Est ce mieux que la course sur route ? par (invité) (87.65.168.xxx) le 04/12/13 à 11:25:19

Quand à critiquer ceux qui font chier les animaux la nuit, faut arrêter quoi. La nature a beaucoup plus souffert de l'urbanisation à outrance et du remembrement que des trailers quand même !!!


J'ai pas très bien compris ta logique. Si la nature a beaucoup souffert, nul besoin d'en rajouter dans ce qui en reste. N'est-ce pas logique ?

Va-t-on organiser des matches de foot à la frontale ?
Ce serait fooollement original.

Les trails se multiplient. Est ce mieux que la course sur route ? par W (invité) (85.69.112.xxx) le 04/12/13 à 13:17:08

Votre généralisation me parait osée sieur le pisque, comparaison de seulement deux courses de distances différentes pour argumenter dans votre sens alors que la notion de senior va jusqu'à 39 ans dans la capitude.

C'est comme si connaissiez deux chomeurs dans votre entourage et que l'un retrouve un travail et que vous annonciez que le chomedu à baisser de 50 % en franchouillie.

Je vais mettre ces approximations sur une carence en magnésium de votre cerval.

Les trails se multiplient. Est ce mieux que la course sur route ? par (invité) (217.111.195.xxx) le 04/12/13 à 13:39:22

@wess wess
J'ai pris en exemple un 10km FFA avec un gros niveau, le 3ème VH3 est en -39', par exemple, le
Sur les courses saucissons de ma région, c'est encore pire, souvent - 5 séniors (-39 ans) dans les 20 premiers.

Sur trail, le niveau est faible mais il est faux de dire qu'il n'y a que des vétérans.

Les trails se multiplient. Est ce mieux que la course sur route ? par chaos (invité) (139.124.149.xxx) le 04/12/13 à 14:55:45

..."..et alors est-ce mal d'accepter l'inévitable régression des perfs ....dans ce cas pour ceux qui ont commnecé jeune l'athlé la retraite vers le trail devrait se produire assez tôt....
..."


Pas forcément, car tu sais probablement que quelqu'un qui commence l'athlé jeune va voir sa courbe de progression atteindre son apogée vers 27 ans. Puis, il commencera à régresser et réatteindra le niveau qu'il avait à 18 ans vers l'âge de .......64 ans.

Perso, je trouve ca plutôt fantastique et comme tu le dis au début, si tu acceptes ta regression inévitable, t'as quand meme de longs jours devant toi avant de te mettre à la retraite, quand bien même je suis pas sur que d'effectuer des trails soient synonymes de retraite.

Les trails se multiplient. Est ce mieux que la course sur route ? par chaos (invité) (139.124.149.xxx) le 04/12/13 à 15:03:31

..."..i, ne rencontrant que quelques coureurs à la tenue vestimentaire identique, quelques randonneurs et parfois surtout à l'approche de l'été quelques "montagnards en devenir" .... maintenant impossible de faire le circuit sans rencontrer moulte traileurs équipés de pied en cap avec bâtons et presque frontale allumée,..."

Ton interrogation contient une réponse importante.

Le fameux c'était mieux avant ne concernait que "QUELQUES" individus comme tu le dis alors que les accessoires d'aujourd'hui permettent de sensibiliser "MOULT" personnes comme tu le dis également....

Perso, je vois pas le problème à ce que les gens aient besoin d'accessoires complémentaires pour aller courir, au final le plus important c'est que de plus en plus de gens soient de moins en moins sédentaires, non ?

Les trails se multiplient. Est ce mieux que la course sur route ? par Serge92 (membre) (82.124.10.xxx) le 04/12/13 à 15:06:00

.....effectivement vive le sport de masse....mais pas besoin de se transformer nécessairement en rambo des trails....miroir mon beau miroir....c'est beau l'aaventure.....:-)

Les trails se multiplient. Est ce mieux que la course sur route ? par chaos (invité) (139.124.149.xxx) le 04/12/13 à 15:10:35

Physiquement, c'est certain que c'est inutile (encore que le cardio est quand meme un outil pratique et rassurant), psychologiquement c'est une autre histoire.

Si des gens ont besoin d'un équipement complet pour se mettre en mouvement, bah tant mieux pour eux, non ?

Les trails se multiplient. Est ce mieux que la course sur route ? par W (invité) (85.69.112.xxx) le 04/12/13 à 15:29:46

Non, cela démontre qu'ils sont influents et manipulables, qu'ils n'ont aucun sens des priorités.

Les trails se multiplient. Est ce mieux que la course sur route ? par coyote28 (membre) (159.50.16.xxx) le 04/12/13 à 15:39:14

@W : ou influençables et manipulateurs ?

Les trails se multiplient. Est ce mieux que la course sur route ? par (invité) (217.111.195.xxx) le 04/12/13 à 15:40:21

@chaos
Encore et toujours des adeptes des "démocraties populaires" qui veulent faire le bien du peuple malgré lui ;)

Les trails se multiplient. Est ce mieux que la course sur route ? par (invité) (217.70.85.xxx) le 04/12/13 à 15:53:54

dans 10 ans, ca sera le contraire, picoler sera hype, les cons seront ceux courant dans les bois. En attendant serre les fesses le pixe ;)

Les trails se multiplient. Est ce mieux que la course sur route ? par (invité) (217.111.195.xxx) le 04/12/13 à 16:12:42

Tous ceux qui donnent des leçons à longueur de posts sont tellement irréprochables, mdr !

Les trails se multiplient. Est ce mieux que la course sur route ? par chaos (invité) (139.124.149.xxx) le 04/12/13 à 16:54:00

.."@chaos
Encore et toujours des adeptes des "démocraties populaires" qui veulent faire le bien du peuple malgré lui ;)..."

Pourquoi malgré lui ? je pige pas.

Les trails se multiplient. Est ce mieux que la course sur route ? par (invité) (87.65.168.xxx) le 04/12/13 à 19:42:20

Pas forcément, car tu sais probablement que quelqu'un qui commence l'athlé jeune va voir sa courbe de progression atteindre son apogée vers 27 ans. Puis, il commencera à régresser et réatteindra le niveau qu'il avait à 18 ans vers l'âge de .......64 ans.

--------------------

Ton raisonnement est correct dans l'esprit mais pas dans la lettre. Un gaillard de 18 ans ira toujours bien plus vite qu'un de 64 (à entraînement égal).

Revois ton équivalence car elle n'est pas réaliste.

Les trails se multiplient. Est ce mieux que la course sur route ? par Serge92 (membre) (82.124.10.xxx) le 04/12/13 à 19:50:46

Que ce serait trop beau de pouvoir refaire <2'00 au 800 à 64ans...trop beau pour être vrai...!....ce temps restera dans le rétro sans amertume mais avec encore un soupçon de gout de sang dans la bouche....:-)

Les trails se multiplient. Est ce mieux que la course sur route ? par Alex974 (membre) (193.253.118.xxx) le 05/12/13 à 10:12:43

@ PIX :
Le niveau est faible en trail?
Voici les résultats d'une course réalisé il y a moins de 2 Semaines pour 32 km et 1769m dénivelé + en été avec 28° sur le parcours, et terrain rendue très glissant car pluie la veille...

1 02:49:04 M 1971 V1
2 03:00:50 M 1974 V1
3 03:06:57 M 1989 SE
4 03:08:08 M 1981 SE
5 03:10:22 M 1986 SE
6 03:13:05 M 1971 V1
7 03:15:55 M 1977 SE
8 03:15:60 M 1979 SE
9 03:16:07 M 1985 SE
10 03:24:22 M 1986 SE
11 03:26:04 M 1979 SE
12 03:27:34 M 1975 SE
13 03:28:09 M 1983 SE
14 03:28:24 M 1970 V1
15 03:28:36 M 1982 SE
16 03:29:15 M 1990 SE
17 03:32:47 M 1961 V2
18 03:34:44 M 1977 SE
19 03:35:05 M 1970 V1

C'est lent et vieux ça? Nombre de concurrents 1007 ! Et là on s’intéresse au top 20,pour voir tous ces vieux que tu condamnes, car trop vieux pour vouloir faire de la route sur du 10/semi/marathon.

N'étant que débutant, je me dis quand même qu'arriver à maintenir une moyenne de 12km/h dans une montagne, avec un sacré dénivelé, c'est quand même impressionnant.

Ah son RP sur 10km est de 32,52 mais excusez-le c'était en plein été, donc cela ne compte pas, car on déconseille de courir au dessus de 28°, cela amoindrit les résultats c'est bien cela? Que dire avec 32° et un taux d'humidité important... Puis il reste un vétéran... un vieux! Un traileur quoi !

Et dans cette course, où il y a de nombreux concurrents, on voit que le niveau n'a pas été biaisé par l'importance du nombre.

Après, vous attaquez le trail, qui est vraiment une "religion" chez nous, et qui suscite donc beaucoup de passions. Je ne serai donc jamais d'accord avec des gens qui avancent que les traileurs sont avant tout des papys ou des "nullos" souhaitant aller courir en montagne, car aucune chance de gagner sur la route.

On aime la montagne, on adore y être, et autant se défoncer dans un environnement aimé, plutôt que sur du bitume.

Les trails se multiplient. Est ce mieux que la course sur route ? par chaos (invité) (139.124.149.xxx) le 05/12/13 à 10:45:01

..."Ton raisonnement est correct dans l'esprit mais pas dans la lettre. Un gaillard de 18 ans ira toujours bien plus vite qu'un de 64 (à entraînement égal).

Revois ton équivalence car elle n'est pas réaliste...."

Non, ca n'est pas ce que j'ai dit. Il ne s'agit pas de comparer 2 individus dont l'un a 18 ans et l'autre a 64 ans a entrainement égal; Il s'agit de comparer les performances du meme individu lorsqu'il a 18 ans et puis lorsqu'il a 64 ans s'il continue a s'entrainer. Et ben les 2 niveaux sont les memes.

Ca n'a rien de magique, c'est juste qu'on a une progression fulgurante jusqu'à un niveau max, puis une dégradation inéluctable des performances, inéluctable, mais lente. Le tout bien sur si tu continues a t'entrainer.

Apres je te dis pas qu'a 64 ans pile ca t'arrivera, mais c'est l'ordre de grandeur des chiffres...






Les trails se multiplient. Est ce mieux que la course sur route ? par chaos (invité) (139.124.149.xxx) le 05/12/13 à 10:46:37

..."..Que ce serait trop beau de pouvoir refaire <2'00 au 800 à 64ans...trop beau pour être vrai...!....ce temps restera dans le rétro sans amertume mais avec encore un soupçon de gout de sang dans la bouche....:-)..."

Evidemment pour les courses de "sprint" ca ne marche pas.

Les trails se multiplient. Est ce mieux que la course sur route ? par (invité) (217.111.195.xxx) le 05/12/13 à 13:59:19

Alex974 (membre) (193.253.118.xxx) le 05/12/13 à 10:12:43
@ PIX :
C'est lent et vieux ça? Nombre de concurrents 1007 ! Et là on s’intéresse au top 20,pour voir tous ces vieux que tu condamnes, car trop vieux pour vouloir faire de la route sur du 10/semi/marathon."

Je ne condamne absolument pas, je suis d'ailleurs VH2, c'est juste un constat.

Je parle du niveau général, pas des 10/20 premiers.

Je participe à une dizaine de trails par an, je suis dans les 5/10 % premiers, sur route 20/25 %, en cross, dans le derniers tiers et sur piste dernier ou avant dernier.




Les trails se multiplient. Est ce mieux que la course sur route ? par (invité) (80.201.161.xxx) le 05/12/13 à 14:11:47

Il s'agit de comparer les performances du meme individu lorsqu'il a 18 ans et puis lorsqu'il a 64 ans s'il continue a s'entrainer. Et ben les 2 niveaux sont les memes.

On s'était bien compris sur la base de comparaison mais je maintiens que le 18 ans battra largement le 64. As-tu une source ? Pour ma part, je donnerais l'équivalence à 13-14 ans versus 64 mais sûrement pas à 18.

Les trails se multiplient. Est ce mieux que la course sur route ? par Serge92 (membre) (82.124.10.xxx) le 05/12/13 à 16:12:47

...sur quelle distance ? sur un 600-800 il y a de forte chance de te faire battre par le gamin de 13-14 ans...que tu étais....moi je ne suis plus capable de faire mes chronos de l'âge 13-14 ans sur ces distances....

Les trails se multiplient. Est ce mieux que la course sur route ? par (invité) (109.239.112.xxx) le 05/12/13 à 16:22:19

Le traileur est content car il peut faire sa course à son rythme alors que le bitumeur est jugé sur son temps. Un marathon reste un marathon dans 99% des cas (excepté Marathon dans Alpes…) alors qu'aucun trail ne se ressemble (dénivellation, distance, type de terrain...)

Par contre, cet effet de mode engendre des trucs type Eco Trail de Paris (mdr eco trail et paris dans la même appellation à 80€ les 80km) mais aussi des runners qui se mettent au trail pour agrandir leur palmarès.

Bref, le trail à l'avantage de ne pas avoir d'aspect compétitif, certains diront que c'est tant mieux, d'autres diront que c'est pour se la péter à table car quel intéret de mettre 15h pour finir Les Templiers (-5km/h) ???!!!

Je précise que cette pensée ne s'applique pas sur les GRP, UTMB bref les ultra trails qui sont hors catégorie mais en dessous de 80km, c'est ma pensée...

Les trails se multiplient. Est ce mieux que la course sur route ? par eric 52 (invité) (90.58.119.xxx) le 05/12/13 à 19:11:24

ayant pratiquer la course sur route pendant plus de 20 ans,a raison de quinze epreuves par an et d'avoir fait 14 marathons,depuis 2 ans le trail m'a permi de me remotiver. les deux disciplines sont différentes,mais elle sont benefique et complementaire pour la bonne pratique du cap...
faite en l'expérience!!!

Les trails se multiplient. Est ce mieux que la course sur route ? par (invité) (194.2.239.xxx) le 06/12/13 à 09:08:28

Soyons clair il ne peut pas y avoir de vrai trail à Paris...
Et c'est en 1er lieu ce qui "permet" à certains de vouloir comparer les 2 disciplines... et de porter une confusion sur les 2 disciplines...

L'eco trail Parisien n'a de trail que le nom...

Alors pour répondre à la question trail ou route? Ben chacun son point de vu... Pour ma part, les vraies sensations, c'est quand après 2h d'efforts, tu arrives au sommet à 2000m d'altitude et là tu trouves juste à dire: "wouahhhh"!

Les trails se multiplient. Est ce mieux que la course sur route ? par (invité) (217.70.85.xxx) le 06/12/13 à 09:56:51

après 2h d'efforts=> efforts ? t'es sur ?

Les trails se multiplient. Est ce mieux que la course sur route ? par (invité) (194.2.239.xxx) le 06/12/13 à 11:17:49

non je suis pas sur... tu passes 2h devant ta télé et hop tu te retrouves en haut d'une montagne.... suis con aussi moi...

Les trails se multiplient. Est ce mieux que la course sur route ? par (invité) (217.111.195.xxx) le 06/12/13 à 11:20:38

Laisse tomber, c'est bouap :)

Les trails se multiplient. Est ce mieux que la course sur route ? par (invité) (212.234.159.xxx) le 06/12/13 à 11:42:11

Mieux ou pas n'est pas la question.
les trails court (moins de 40km) ou à faible dénivelé ne sont pas un vrai challenge pour les habitués du bitume (quoiqu'en altitude ...). L'ultra trail (au dela de 70km-80 km) est plus "fun" car c'est un tout autre sport :
CAP mais faut rajouter gestion de la distance, hydratation, dénivelé, matériel, nourriture, la météo, le MENTAL, la technicité du parcours ... un autre monde je vous dis.

Les trails se multiplient. Est ce mieux que la course sur route ? par (invité) (217.70.85.xxx) le 06/12/13 à 11:47:44

Les zigotos qui découvrent l'effort me font marrer.
Du temps de napoléon les grognards ont traversé l’Europe en 3 mois sans grandes chaussettes ni malto, ni gps et dormaient dehors. Alors se faire faire la leçon par des neo sportifles randonneurs, je trouve ca cocasse !

par (invité) (37.174.171.xxx) le 25/05/24 à 08:06:08

Le trail est plus intéressant que la course sur route parce que c'est plus facile.

par (invité) (2a01:cb08:60:8900:4511:965d:43d7:xx) le 25/05/24 à 08:27:10

C'est un avis forcément personnel, il n'y a pas de réponse objective.

par (invité) (2a02:a03f:a8ed:8c00:5e0:8d02:3f27:xx) le 25/05/24 à 09:04:36

Ce n’est pas comparable. La course sur route ça veut dire courir tandis qu’en anglais « to trail » signifie « se promener ».

par (invité) (37.174.171.xxx) le 25/05/24 à 09:33:05

"en anglais « to trail » signifie « se promener »."

C'est pour ça que je dis que c'est plus facile.

par caneslak (invité) (37.170.85.xxx) le 25/05/24 à 10:48:10

Pas fan de trail j'en ai quand même fait un mini de 2h30 pour ne pas mourir bête. Étrangement c'est la plus longue course que j'ai couru à bloc, et pourtant j'avais encore du jus à l'arrivée. Chose qui ne m'arrive jamais pour des 10/20km ?!

Sinon Il y a dans les trails une dimension touristique qui fait son succès, les deux sont indissociables à mon avis : Les parcours de trail ne s'embêtent pas de distances labellisées, et une topographie accidentée devient même un argument. L'opposé des courses sur route !

Ça te fait visiter des lieux sauvages pas possible, les randos longues que tu n'aurais jamais envie de faire seul deviennent possibles grâce à l'effet de masse, et un peu d'esprit de compet qui insufflent cette motivation nécessaire.

J'en ai pas refait depuis, car regarder constamment le sol pour esquiver la grosse caillasse à chaque foulée, beaucoup d'excentrique pour une moyenne faible... Pas mon délire. Mais au moins ça m'aura donné une bonne raison de prendre la route pour me changer les idées.

par (invité) (2001:861:4447:c000:fd4a:d317:1809:xx) le 25/05/24 à 10:56:54

En plus de pelleter profond pour déterrer un truc vieux de plus de 10 ans, on apprend donc que "trail", sentier, piste, trace, voudrait dire se promener. Lol.

Sinon, pour répondre à la question, si le trail est à la mode c'est qu'il est fortement mis en avant principalement par les canaux d'information facilement manipulables, réseaux sociaux en tête, mai aussi tous les médias financés par la pub des marques et vendeurs, journaux en ligne, chaines YouTube, magazines papiers, etc.
Car le trail rapporte bien plus aux marques, vendeurs et à toute l'industrie du sport que la simple course à pied.

Regarder l'accoutrement d'un traileur, vous comprendrez facilement que c'est vers ce type de sportif que toute l'industrie a intérêt à diriger les coureurs sur route qui n'ont besoin que d'un short, d"un t-shirt et d'une paire de chaussures sans fioriture au lieu de devoir se payer un déguisement complet.





par (invité) (2a01:cb0d:18e:300:64ed:2e5b:689:xx) le 25/05/24 à 12:26:15

Tu délires complet. 90% des trails ne necessitent pas plus d'équipements qu'une course sur route.
Les chaussures seront plus dentées, ou bien les mêmes que sur route, selon la topographie.
On y privilégie le sac à eau au bidon, ou pas, pas de quoi se ruiner.

Après, certaines grosses machineries qui organisent des ultras, elles vont imposer une (plus ou moins longue) liste de matériel obligatoire, passant par le smartphone et l'activation du gps et l'utilisation d'une application dédiée. Là, ok, c'est un autre univers bien plus mercantile et matérialiste.

Mais 90 % des trails ne sont que des équivalent au semi ou au marathon en nature et ne necessite pas forcement de matériel obligatoire. C'est au cas pas cas et selon les organisations. Mais c'est très facile de trouver des trails qui n'imposent rien en matériel (parfois seulement l'autonomie hydrique).

par (invité) (2001:861:4447:c000:fd4a:d317:1809:xx) le 25/05/24 à 15:28:27

Je ne demande qu'à être instruit : montre-moi un trail de plus de 20 ou 30 km que tu peux faire sans devoir t'équiper obligatoirement d'une gourde et un porte gourde, voire d'un sac ou un camelbak ou un gilet porte-gourde, avec divers accessoires.

Il y a dans mon département de nombreux trails, par exemple celui a l'air sympa et est assez court :
https://www.kms.fr/documents/evenements/2023/005293/005293@REGLEMENT_2023-11-29_17-09-34__6CF15E9BB8C8409F3E1C62B4721BCF02.PDF

On lit : 31 km, 3 ravito dont 2 avec bouffe. Et pourtant téléphone portable obligatoire, une réserve de nourriture obligatoire, une réserve d'eau obligatoire, plus tout le tintouin, couverture de survie, sifflet, une bande élastique, bref, un sac plein.

Ça n'est qu'un exemple, d'autres trails ont la même liste, une couverture de survie pour aller courir en plein cagnard dans les Dentelles de Montmirail au mois de juin, par exemple. J'en avais vu un de 30 km avec obligation d'avoir installé une appli de tracking.

Et même pour les petits trails de 20 km voire les courses nature de 14 km, sans demande expresse de l'orga, de nombreux participants ont des réserves d'eau, des chaussettes de compression, des habits techniques, de la bouffe, une montre avec guidage, voire parfois des bâtons, un sac pour porter tout ça, et d'autres babioles. Si ces trucs apportaient un plus, pourquoi ceux qui gagnent n'ont jamais rien de tout ça ?

Le trail c'est une aubaine pour le commerce. Ces habitudes mercantiles s'importent maintenant dans les courses de village, où on croise des participants déguisés en traileurs pour courir 12 km dans la colline.

par (invité) (2001:861:4447:c000:fd4a:d317:1809:xx) le 25/05/24 à 15:48:01

J'ajoute un commentaire sur les courses urbaines rebadgées "trails".
À partir du moment où l'organisateur pour avoir des partages sur les réseaux sociaux nomme ou sous-titre une course 100 % urbaine non plus "corrida" ou simplement "course", mais des noms magiques "eco-trail", "trail urbain" ou "trail nocturne", ça ne manque pas : des sac à dos, des chaussettes de compression, des camelbak, des gourdes.

Lors du trail nocturne d'Avignon, je vois toujours des participants sans le minimum (seule obligation : la frontale car on court dans la nuit dans des endroits non éclairés).
Certains se déguisent pour le fun.
Et d'autres se déguisent au premier degré, sans le faire pour se marrer, en traileurs, accoutrés avec sac à dos, casquette, sac banane et autres trucs.

Je suis allé chercher vite fait un article de presse là-dessus, avec photos.
https://www.ledauphine.com/vaucluse/2019/05/12/avignon-1200-coureurs-pour-la-premiere-nocturne-des-papes

Regardez la photo 8, "départ du 9 km" : 3 participants sur les 5 au premier plan ont un gilet type trail en montagne pour faire 9 km en ville. L'un d'eux a son gilet mais n'a pas allumé sa frontale. Lol.
Et cette année on voyait de nombreux téléphones qui filmaient.

Bref, tout un commerce de conneries inutiles s'est greffé sur la course à pied par l'intermédiaire du trail, véritable machine à transformer une course sympa en défilé de mode et en foire aux accessoires. La mercantilisation du sport qui demande pourtant le moins de matériel possible a été faite grâce au trail.

Des anciens se sont extraits de la piste pour créer le hors stade, plus besoin de piste, de chrono, et d'installations ou de matériel, la liberté ! Et bien 50 ans après, c'est le hors stade qui est le plus la cible des vendeurs de matériels divers.
Certains pratiquants du trail et même de la course à pied le font en partie pour assouvir leur passion pour l'achat de matériel, montre, fringues, chaussures, accessoires, produits de nutrition, compléments alimentaires et autres trucs.

Les industriels ont gagné.

par Assimil (invité) (92.154.59.xxx) le 25/05/24 à 15:50:09

en anglais « to trail » signifie « se promener ».
--------------
Pas du tout !

par (invité) (2a01:cb01:21:8235:fdeb:7e78:460:xx) le 25/05/24 à 15:57:09

C'est vrai que c'est fault...
To trail = ramasser les champignons avec une poche à eau
Beleive me
I am anglo
I kneau !!

par (invité) (2a01:cb0d:18e:300:688e:bd6d:3c5:xx) le 25/05/24 à 20:51:08

"Les industriels ont gagné."

Tu fais comme moi; si le règlement ne me va pas, je ne m'inscris pas. Ou je prends le "risque" de faire sans tout ou partie de la liste obligatoire, et d'être disqualifié en cas de contrôle en course. Parfois, la liste en question n'est pas contrôlée, ou est controlée au moment du retrait des dossards, te permettant de te délester.
Sur mon département, c'est généralement seulement la réserve d'eau qui est demandée. Parfois ils conseillent le portable et leur numéro mais ne l'imposent pas. Plus car c'est déjà arrivé.

par (invité) (77.189.43.xxx) le 25/05/24 à 21:03:44

https://dictionary.cambridge.org/dictionary/english/trail?q=to+trail+


trail
verb
UK /tre&#618;l/ US /tre&#618;l/
trail verb (MOVE SLOWLY)

[ I or T, usually + adv/prep ]
to (allow something to) move slowly along the ground or through the air or water, after someone or something:
trail in Katherine, your skirt's trailing in the mud!
trail something in something As the boat moved along, he trailed his hand in the water.

C2 [ I usually + adv/prep ]
to move slowly and without energy or enthusiasm:
trail back The delegates trailed back into the conference room for the afternoon session.
be trailing behind After a mile or two the youngest children were trailing behind.

par (invité) (2a01:cb0d:18e:300:688e:bd6d:3c5:xx) le 25/05/24 à 21:28:00

"Ça n'est qu'un exemple, d'autres trails ont la même liste"

À toi d'aller lire tout les règlement au lieu d'affirmer que c'est systématique.

https://ventouxtrailclub.com/wp-content/uploads/2023/06/Reglement-Trail-du-Ventouret-2023.pdf

par (invité) (2a0d:e487:128f:eb17::8b34:xx) le 25/05/24 à 22:04:25

Le trail est à la course à pied ce que la femme à barbe est à la culture et le pétomane est au théâtre !

par (invité) (37.166.94.xxx) le 25/05/24 à 23:42:07

"On lit : 31 km, 3 ravito dont 2 avec bouffe. Et pourtant téléphone portable obligatoire, une réserve de nourriture obligatoire, une réserve d'eau obligatoire, plus tout le tintouin, couverture de survie, sifflet, une bande élastique, bref, un sac plein."



Une bande élastique ?? Pourquoi faire ? Dans le PDF Ils demandent aussi d'apporter un gobelet personnel, en plus des 50cl de flotte. C'est quoi le projet avec tout ça, de supprimer les ravitaillements pour faire des économies sur l'organisation ?

À mon avis en plus du mercantilisme il y a surtout une bonne parano (à l'image de notre société en 2024) sur l'obligation de moyens reposant sur l'organisation. À quoi bon imposer de la nourriture sur soi s'il y a déjà des ravitaillements le long du parcours, franchement ça me dépasse...
D'autant que le merchandising ne va pas concerner l'eau et les pâtes de fruits.


Je suis en train de m'imaginer une compétition de cross-country 8km (pas beaucoup moins longue que les courses nature) avec tous les athlètes équipés en trail jusqu'au ongles. Futur dystopique ?

par Clem38 (invité) (37.170.3.xxx) le 26/05/24 à 00:00:23

À la réflexion, 3 ravitos sur 31km de trail c'est pas énorme. Je comprends mieux l'imposition de bouffe et d'eau. Faute de bénévoles pour davantage de ravitos j'imagine .

par (invité) (2001:861:4447:c000:fd4a:d317:1809:xx) le 26/05/24 à 09:36:43

Trois ravito, donc 2 avec "solide" donc de la bouffe pour faire 31 km, ça signifierait que l'être humain du XXIe siècle ne peut pas courir sans manger dès qu'il fait 10 km et que courir signifie avoir un sac plein de trucs et de machins, une panoplie.

Même quand ça n'est pas obligatoire, le plaisir de se déguiser en traileur l'emporte sur le bon sens et certains se chargent de trucs et de machins. Voyez les photos du lien que j'ai placé plus haut, le 9 km urbain d'Avignon 2019, une partie des participants avec un sac, ou un gilet ou un camelbak, tous avec une montre une partie en plus avec leur smartphone, pas mal avec des écouteurs.

Pareil cette année, pour juste 6 ou 9 km :
https://www.ledauphine.com/culture-loisirs/2024/05/05/avignon-retour-sur-la-cinquieme-edition-de-la-nocturne-des-papes

L'organisation n'a jamais demandé de tels équipements, ce sont les participants eux-mêmes qui décident que se déplacer durant 6 ou 9 km en ville est impossible sans vivres, réserves, appareils électroniques.

L'équipement de l'aventurier se vend très bien depuis la mode du trail.

C'est d'ailleurs très paradoxal, cette mode du trail se basait sur l'image du coureur autonome voire l'aventurier des montagnes, confer l'image d'Anton Krupicka courant juste en short et chaussures vers les sommets rocheux :
https://duckduckgo.com/?t=ffab&q=anton+krupicka&iax=images&ia=images.

Au final la mise en avant du trail a conduit certains vers la dépendance à tout en n'importe quoi, réserves de bouffe, sac ou le gilet Salomon pour courir 6 ou 9 km.

Le trail, c'est l'assurance pour les sponsors d'un retour sur investissement très rentables, une course sponsorisée, quelques élites équipés et hop, des milliers d'amateurs qui achètent même pour courir 6 ou 9 km en ville.

par (invité) (2a01:cb0d:18e:300:f9e9:8240:e7fb:xx) le 26/05/24 à 11:19:44

"Je comprends mieux l'imposition de bouffe et d'eau. Faute de bénévoles pour davantage de ravitos j'imagine"

3 ravitaillements sur le parcours pour un 31 km, c'est bien voir beaucoup (si le ravito d'arrivée n'est pas compté). Pour l'eau pourquoi pas, pour la bouffe c'est totalement inutile voire contre-productif.
L'eau, certains concurrents n'en auront pas besoin sur la distance. Elle peut se moduler selon la saison et la météo, pour la plupart des concurrents qui se connaissent.

Un bon règlement recommande mais n'impose pas (sauf conditions exceptionnelles).

Pour moi, dès lors que l'organisation offre des ravitaillements sur le parcours, elle ne devrait pas l'imposer au coureur. L'imposer et n'offrir aucun ravitaillement sur le parcours me paraîtrait plus logique.

Si un concurrent perce sa poche à eau (ça m'est déjà arrivé) ça peut toutefois être difficile pour lui jusqu'à l'arrivée là où il n'y a pas de ravitaillement sur le parcours (aucun trail concerné sur mon département).

par (invité) (2a01:cb0d:18e:300:f9e9:8240:e7fb:xx) le 26/05/24 à 11:26:26

"Le trail, c'est l'assurance pour les sponsors d'un retour sur investissement très rentables"

Ou pas du tout. Sur bien des petits trails, parfois le sponsor donne des lots pour sa promotion et se faire connaitre, espérer des ventes et des clients supplémentaires à terme.
Certains font cela quelques années et puis arrêtent. Sans doute parce que pas rentable du tout.

par van (membre) (88.166.142.xxx) le 26/05/24 à 14:20:14

vu les salons avant course sur les trails, ç'est rentable. Il te manque toujours du matos que t'as oublié chez toi

par Crucho (invité) (2a01:cb09:8049:5123:88b2:e763:46a7:xx) le 26/05/24 à 17:45:15

Le trail c’est pour les mecs un peu relou, les frustrés qui n’ont pas pu entrer dans lle GIGN , quand tu les vois avec le matos sur le dos ça fait peur ou rigoler c’est selon!

par (invité) (92.151.94.xxx) le 26/05/24 à 17:46:52

"3 ravitos sur 31km de trail c'est pas énorme"

A moins que le D+ soit monumental cela me paraît énorme au contraire

Jusqu'à 15-20 je vois aucun ravitaillement en général (à par de l'eau, et encore), 20-30 un c'est déjà bien.

Après si on est dans une optique différente en mode "ballade apéro" (pourquoi pas à la rigueur, c'est une pratique différente) je comprends que ça puisse paraître peu.

Mais comme mentionné par d'autres c'est aussi à ce seuil de distance qu'il commence à rendre obligatoire le fait de trimballer de l'eau et du solide sur soit, du coup le ravito c'est plus une affaire de convivialité que de nécessité.

Le trail devient alors à la course à pied ce que les rando cyclotourisme sont au vélo, un effort un peu sportif certes mais surtout une ballade dominicale pour voir du paysage sans la moindre idée de performance.

par (invité) (2a01:e0a:5ca:ca10:80a7:78fb:bf21:xx) le 26/05/24 à 18:24:44

C'est une blague ou quoi ? Je viens de voir une vidéo sur la "course" Zegama-Aizkorri sois disant ultra rapide et ultra difficile mais le gros souci c'est que le vainqueur a été suivi et même doublé tout le long de son périple par un cameraman et l'a laissé gagner à la fin du parcours.
Comme quoi le trail n'est pas encore au niveau des athlètes des hauts plateaux africains.

par Bouap (invité) (2a01:cb09:8049:5123:88b2:e763:46a7:xx) le 26/05/24 à 18:27:54

Les ravitaillements sur le trai ça devrait pas exister.
Un non sens

par (invité) (2a01:cb08:60:8900:fd4d:3d0f:c50a:xx) le 26/05/24 à 19:11:29

''"3 ravitos sur 31km de trail c'est pas énorme"

A moins que le D+ soit monumental cela me paraît énorme au contraire''

Sur semi il y en a déjà 3 intermédiaires + arrivée donc 3 sur 31 km ça n'est pas beaucoup et en plus ça fait des temps entre chaque assez importants.

par (invité) (37.166.251.xxx) le 26/05/24 à 20:00:00

Sur un trail corsé ça fait 1 ravito par heure, de quoi risquer la fringale

par (invité) (2a01:cb0d:18e:300:324e:fde0:fc10:xx) le 26/05/24 à 20:08:21

"les salons avant course sur les trails, ç'est rentable"

mdr
Les salons (LoL) d'avant "trails" ça concerne quel pourcentage de trail ???
0,1 % ?
Pourquoi prendre toujours pour (seule) référence "du trail", les quelques grosses machineries qui en auront ? Sont-elles représentatives du trail ? Pour moi, pas du tout.
Les petits trails ne font aucun salon et avec des sponsors locaux qui ne perdurent pas forcément, et où les "grandes enseignes" sont plutôt rares. Et si elles sont là, leur secteur d'activité est bien loin du trail.

par (invité) (2a0d:e487:33f:e1be::2311:xx) le 26/05/24 à 23:03:59

"le gros souci c'est que le vainqueur a été suivi et même doublé tout le long de son périple par un cameraman"

T'as rien compris, les cameramen étaient nombreux, et certains d'entre eux étaient en vélo.

par (invité) (92.151.94.xxx) le 27/05/24 à 00:13:47

"Sur semi il y en a déjà 3 intermédiaires + arrivée donc 3 sur 31 km ça n'est pas beaucoup et en plus ça fait des temps entre chaque assez importants."

Semi route ?

Ils servent à rien ces ravito, si on fait ça sérieusement on peut tous les zapper à moins qu'il fasse chaud et dans ce cas on prend un peu d'eau

Peut être que ceux en 2h ou plus en ont besoin d'un, et encore.

Sur trail je croyais qu'on faisait de la course nature, les ravito c'est générer une tonne de déchets pour rien moins il y en a mieux ce serait si on s'y intéresse à la nature

par (invité) (2001:861:4447:c000:4c1d:3a2c:fe8:xx) le 27/05/24 à 07:34:57

"Pourquoi prendre toujours pour (seule) référence "du trail", les quelques grosses machineries qui en auront ? Sont-elles représentatives du trail ? Pour moi, pas du tout.
Les petits trails ne font aucun salon et avec des sponsors locaux qui ne perdurent pas forcément, et où les "grandes enseignes" sont plutôt rares. Et si elles sont là, leur secteur d'activité est bien loin du trail."

--------------------------------------

Je pense qu'il faut préciser un truc : ce sont les grosses machines (événements et champions) qui sont l'objet de toutes les attentions des sponsors et investisseurs car cela permet de rendre rentables le trail sans avoir à financer l'immense quantité de traileurs ou de petites organisations.

Les centaines de petits trails sont justement sans aide mais génèrent des retours sur investissements : chaque participant paie plein pot son accoutrement, ses accessoires, et autres trucs qu'il achète parce qu'il a vu que les grands le font.

Si 1 % des participants de tous les trails du monde sont aidés financièrement par les marques, 99 % leur achètent du matos à plein tarif.

C'est une affaire très rentable que de mettre sur un piédestal certains traileurs de l'élite ou certains événements comme l'UTMB, pour que des personnes qui n'ont ni les capacités des uns ni la possibilité de s'inscrire aux autres paient et repaient plein de trucs grâce au sponsoring des élites et des quelques grosses machines industriello-commercialo-sportives.

par Michel (invité) (2a01:cb11:8b2:e400:395a:e53f:39d4:xx) le 27/05/24 à 07:39:37

Une bonne marche avec des femmes et des housses c’est ça le trail

par (invité) (90.109.121.xxx) le 27/05/24 à 09:45:35

Des feignants... j'peux pas mieux dire.

par (invité) (2a01:cb0d:18e:300:7658:e77c:22d:xx) le 27/05/24 à 10:21:23

"Les centaines de petits trails [...] chaque participant paie plein pot son accoutrement, ses accessoires"

Tu peux faire pas mal de ses petits trails sans aucun "accoutrement" spécifique.
Un short, un maillot, des chaussures dentées (ou non selon la période de l'année, la météo, la topographie), un bidon ou un sac à eau.
Payés plein pot, pendant des soldes, achetés d'occasion, ou simplement récupérés du quotidien : une bouteille vide en plastique (type Teisseire) = 1 bidon.

par (invité) (2a01:cb09:8049:5123:88b2:e763:46a7:xx) le 27/05/24 à 10:51:01

Un vrai trailleur doit posséder du maton

par (invité) (2a01:cb09:8049:5123:88b2:e763:46a7:xx) le 27/05/24 à 11:00:06

La société de consommation pervertit l’homme ….

On court avec des bâtons maintenant.

par (invité) (2a01:cb0d:18e:300:7658:e77c:22d:xx) le 27/05/24 à 11:01:50

"ce sont les grosses machines [...] qui sont l'objet de toutes les attentions des sponsors et investisseurs car cela permet de rendre rentables"

Quoi de neuf dans le domaine du sport ?
Tu cours pour aller sur ces épreuves-là toi ou tu n'en veux pas (du tout) ?
Si tu n'en veux pas, c'est très simple : tu fais comme moi, tu cours ailleurs !
Si tu cours pour y aller, ben tu n'auras pas le choix que de subir ce que tu ne veux pas (mais à mon avis ça ne tourne par rond quelque part).

Et après, quel est l'intérêt de "vomir" sur tous les trails comme si tous les autres étaient assurément du même tonneaux ?
Tu vas me dire, c'est ce qu'ils visent tous, à terme.
Peut-être. Ou pas du tout pour certains.

Tu peux encore arriver à trouver de (très rares certes) affiches de (petits) trails vierges de liste de sponsors.
Ils en ont en général, et la liste va se trouver sur leur site internet ou leur page Facebook.
Après, le jour ou le petit trail que tu aimais courir devient une grosse machine qui te dérange, eh bien tu n'y vas plus.

Au pire, si tu veux essayer d'arrêter le train en marche autrement qu'en pleurnichant et proposer autre chose, tu es libre de le faire : tu organises quelque chose comme tu veux, tu édites ton règlement, fait selon tes convictions voire sans aucun sponsor si tu peux/veux. N'hésite pas à communiquer ici à ce propos, ça pourrait intéresser quelques marginaux.



"je croyais qu'on faisait de la course nature, les ravito c'est générer une tonne de déchets pour rien"

Cela génère des déchets (comme toutes activités humaines).
Si les concurrents sont intelligents et l'organisation soucieuse de l'environnement, rien ne sera laissé "dans la nature". Si l'organisation est "lasse" d'avoir à ramasser les jets de certaines têtes à claques, elle peut décider d'arrêter l'aventure. Ou tenter d'interdire l'utilisation des gels durant la course, (ou de tout produits contenus dans un emballage destiné à une poubelle). Seuls le bidon et la poche à eau seraient autorisés. Assurément cela ne ferait pas l'unanimité... Jamais lu encore, mais peut-être que ça finira par arriver (sans me déranger).

par (invité) (2a01:cb09:8049:5123:88b2:e763:46a7:xx) le 27/05/24 à 11:08:07

Il faut interdire le trail et revenir à l’essentiel..
Trop de plastique, trop de bêtises l’abrutissement universel..

par (invité) (37.166.202.xxx) le 27/05/24 à 16:58:29

Si on faisait un relai de 10 Jim walmsley, pourtant le meilleur traileur mondial contre un seul, hélas décédé, Kelvin Kiptum sur un 50 km, ce dernier gagnerait ou plus justement aurait gagné.
Ça situe la différence de niveau.
Jornet s'est aventuré sur route. On s'est vite aperçu que les temps qu'il annonçait sur son strava ou autre étaient un peu beaucoup enjolivés.

par (invité) (81.66.214.xxx) le 28/05/24 à 11:00:57

(2a01:e0a:5ca:ca10:80a7:78fb:bf21:xx)
Il y a plusieurs cameramans qui se relaient, tu dis n'importe quoi !

par (invité) (2a01:cb04:cd8:fe00:31d5:af7c:f6d6:xx) le 28/05/24 à 15:38:34

37.166..
Un bon marathonien n'est pas nécessairement bon en trail, ce sont deux sports différents les exemples sont multiples, le marathon n'a rien à voir avec le trail, encore moins l'ultratrail !

par Garos (invité) (185.24.187.xxx) le 28/05/24 à 16:27:32

"Si on faisait un relai de 10 Jim walmsley, pourtant le meilleur traileur mondial contre un seul, hélas décédé, Kelvin Kiptum sur un 50 km, ce dernier gagnerait ou plus justement aurait gagné."

C'est un peu le concept, tu prends le meilleur coureur au monde sur marathon/50km et tu le compares à un mec qui court du 100km/ultra trail, je ne vois pas le rapport?

Kiptum bat peut-être 50 Usain Bolt qui se relaient sur 1km chacun, et alors?
Tu sais ce que ferait Kiptum sur l'UTMB ou un ultra du genre?

par Essai reparti (invité) (78.241.114.xxx) le 28/05/24 à 16:43:55

Kiptum aurait le temps de remplir son panier de girolles, privant ainsi les malheureux traileurs de leur recolte rituelle.

par (invité) (217.70.85.xxx) le 28/05/24 à 17:04:09

certains ici sont jaloux de l'expertise en champi des traileurs.

par (invité) (37.166.199.xxx) le 28/05/24 à 18:22:46

Il fut une époque ou même Yohan Diniz marchait plus vite sur 50 kilomètres que n'importe quel traileur, Jornette compris.

par (invité) (81.66.214.xxx) le 28/05/24 à 20:57:32

37.166.199.xxx
Parle pas de ce que tu ne connais pas. Vas faire un ultra, après tu repasses ici !

par Le Pix (invité) (2a01:cb06:b030:9efa:d7a6:cd1:c2e8:xx) le 28/05/24 à 20:59:34

Ici, au home, nos bavoirs en coton sont très bien repassés.

par (invité) (2a01:cb0d:18e:300:f464:7751:167c:xx) le 28/05/24 à 21:58:25

"Si on faisait un relai de 10 Jim walmsley, pourtant le meilleur traileur mondial contre un seul, hélas décédé, Kelvin Kiptum sur un 50 km, ce dernier gagnerait ou plus justement aurait gagné."

Et à ce jour, n'importe quel limace (de type gastéropode sans coquille) va plus vite que Kiptum.

par (invité) (37.169.111.xxx) le 28/05/24 à 22:08:46

Ça devient un défouloir plus qu'autre chose ici

par (invité) (37.171.169.xxx) le 29/05/24 à 08:23:44

Ben justement, j'ai fait des trails jusqu'à 90 km max. Le niveau y est bien moins élevé.
Dans ma caté, en trail je gagnais ou faisais top 3 et en cross par exemple, j'etais loin, loin du podium, sauf quand je courrai en cadet ou junior, il y a bien longtemps. En trail, je suis surpris qu'un vieux de 56 ans puisse accrocher des top 10 au scratch.
Le trail est bien plus proche de la rando que de la course. Il faut avoir des cuisses solides pour encaisser les descentes, c'est tout. Ah si, et maitriser le planté de bâton..

par Garos (invité) (185.24.187.xxx) le 29/05/24 à 09:38:31

"Il fut une époque ou même Yohan Diniz marchait plus vite sur 50 kilomètres que n'importe quel traileur, Jornette compris."

Diniz a un record sur 50km à 3h32 ce qui équivaut grosso merdo à un marathon un peu en dessous des 3h...


D'ailleurs pour Walmsley, avec un marathon en 2h15 (son chrono aux Trials US), l'équivalence sur 5km est d'environ 14mn = 2'48 au kilo. Or l'allure marathon de Kiptum est à 2'51.
Donc là encore, énorme connerie (ce qui caractérise le mieux le niveau des anti-trail trichromosomiques), 10 Walmsley courent plus vite que Kiptum.

par Felicien (invité) (2a02:8440:b152:84f5:0:a:24de:xx) le 29/05/24 à 10:03:42

Le traiteur refuse la cap sur route et l'omniprésence du chrono pour une activité plus relax. Mais des qu'il parle chrono c'est pour dire que une fois un trailer sur une course sur route non homologuée au fin fond du Michigan ou dans n'importe quel autre TDc du monde he ben il aurait couru plus vite que n'importe quel coureur au monde.
Trailer = cerveau en capilotade=guignol, boufonn. Reste donc dans tes kermesses sponsorisés et tes rs

par Félix (invité) (90.109.121.xxx) le 29/05/24 à 10:11:25

Le trêleur est d’abord une feignasse de premier ordre, qui marche beaucoup plus qu’il court, le tout avec des grandes chaussettes.

par (invité) (2a02:8440:b152:84f5:0:a:24de:xx) le 29/05/24 à 10:20:50

Et joyeux Noël Félix !

par (invité) (2a01:cb00:f9e:8100:64aa:98e9:bfc8:xx) le 29/05/24 à 10:24:11

Le retour des routards dépressifs en manque de reconnaissance mdr

dsl si votre femme en a plus rien à foutre de vos "SL allure marathon" le dimanche.

par Félix (invité) (90.109.121.xxx) le 29/05/24 à 10:41:05

J'ai un très gros kiki !

par (invité) (2a01:cb0d:18e:300:f9e9:8240:e7fb:xx) le 29/05/24 à 11:36:38

Sur mon département, il doit y avoir dorénavant deux 10 km et un semi. Il n'y a pas de marathon. Le reste, c'est du trail ou du mixte route-trail sur plus long qu'un cross "long".

Subsiste quelques cross, et ce qui s'organise sur la piste. Un univers qui n'a jamais su capter mon attention, et dont la maladroite "tentative de promotion" portée par les pires ânes de ce forum, uniquement par leurs préjugés, leurs mépris des autres et des autres disciplines, est la pire qui soit pour la discipline.

N'importe quelle personne, jeune ou non, normalement constituée, venant chercher des informations sur la course à pied, et lire ici leurs propos humiliants les uns et glorifiant les autres, se dira que la piste et la route doivent "fabriquer" ou n'être constituée que par des egos surdimensionnés, et favoriser les chevilles qui enflent bien au-delà de ce qu'ils cherchent.

Leurs éternelles "escalades ordurières / promotionnelles" coïncident d'ailleurs sensiblement avec la courbe de popularité croissante du trail au sein des clubs comme en dehors.
Je dis ça, je dis rien.

par (invité) (2001:861:4447:c000:188b:75f3:2008:xx) le 29/05/24 à 11:40:05

Pour ceux qui ne saisissent toujours pas que le trail est mis en avant car c'est une machine à rendre l'activité course à pied très profitable aux vendeurs de tout et n'importe quoi, voici deux cas d'école.

Jornet qui vit du sponsoring racontait (livre ou interview, je ne me souviens plus) qu'il partait courir des heures en montagne sans manger autre chose que quelques baies trouvées en cours de route, sans boire autre chose que l'eau des sources ou ruisseaux. Mais il faisait vendre des tonnes de bouffe et bidons à des amateurs qui imitaient ce qu'il disait dans les pub mais pas ce qu'il faisait dans la vraie vie.
Il est devenu une idole le jour où il gagne l'UTMB en faisant l'inverse de ses suiveurs ; aucun respect pour les règles édictées par l'orga, couverture de survie pour enfant, réserve d'eau vidée, tout ce qu'il a pu éliminer il l'a fait ... tout en faisant vendre ce qu'il ne voulait pas utiliser.
D'ailleurs il a lancé une marque de chaussures et a écrit plusieurs livres pour justement vivre ou essayer de vivre en dépendant moins du sponsoring, cette activité d'homme sandwich consistant à faire vendre ce qu'on n'achète pas soi-même.

Et autre cas, Xavier Thévenard. Il a été à une époque accusé de triche car il avait outre les ravito officiels, une voiture qui lui fournissait un ravito hors des zones autorisés, là où les traileurs loisir doivent se charger de trucs et de machins, lui n'avait qu'à arriver léger à l'endroit prévu.
De plus à une époque, il utilisait non pas les chaussures qu'il permettait de faire vendre, mais un modèle féminin de la marque qui le sponsorisait car elles étaient plus légères.

Regardez les arrivées de certaines courses qui imposent du matériel : les élites arrivent parfois sans sac, les derniers chargés de toute une panoplie.

La preuve en image :
Comment Jornet court le marathon du Mont-Blanc (en tenue de coureur d'un 10 km)
https://run-ultra.com/wp-content/uploads/2021/08/Kilian-Jornet-Wins-Marathon-du-Mont-Blanc.jpeg

Comment ceux qui l'idolâtrent le courent (toute la panoplie) :
https://www.francebleu.fr/s3/cruiser-production/2021/06/0683fb2b-138e-40a5-a4a2-c674c0981a03/1200x680_marathon.jpg

Faites ce que je dis (acheter des trucs et des machins), pas ce que je fais (être léger) !

La logique voudrait donc que les orga n'obligent personne à se charger de trucs et de machins puisque les stars de la discipline ne le font pas, mais alors elles perdraient les financements des marques.

par (invité) (2a01:cb0d:18e:300:f9e9:8240:e7fb:xx) le 29/05/24 à 11:58:14

"il utilisait non pas les chaussures qu'il permettait de faire vendre, mais un modèle féminin de la marque qui le sponsorisait car elles étaient plus légères."

Ou parce que ce modèle était plus adapté à son pied...



"La logique voudrait donc que les orga n'obligent personne à se charger de trucs et de machins puisque les stars de la discipline ne le font pas, mais alors elles perdraient les financements des marques."

Les organisations imposent (ou non) ce qu'elles veulent (ou non) dans leur intérêts à elles (ou en leurs croyances) ou pour l'intér

par (invité) (2a01:cb0d:18e:300:f9e9:8240:e7fb:xx) le 29/05/24 à 12:02:16

ou pour l'intérêt d'une marque, d'un produit, d'un partenariat certes.

Il te reste le choix de ne pas y aller ou d'y aller en passant outre.

par Garos (invité) (185.24.187.xxx) le 29/05/24 à 12:42:52

Le trail est mis en avant mais avant tout ça plait aux gens. D'autres disciplines coûtent cher à leurs pratiquants mais ne connaissent pas de grande popularité pour autant.

Bien sûr que des marques gagnent de l'argent sur le trail, ça s'appelle le commerce. Pour info/rappel ça fait des décennies que des marques gagnent de l'argent grâce à la course à pied sur route (je n'évoquerai même pas les chaussures qui montent à 250, 300€ voire même plus) et ça n'a pas l'air de vous gêner?

Pas la peine de comparer des élite au coureur lambda, quand tu passes deux fois plus de temps sur une course tu n'as plus besoin du même matériel ni ravito. Surtout tu n'as pas quelqu'un sur chaque point ravito pour te filer du matos ou de la bouffe/boisson perso.
Sur marathon les élite ont accès à une table de ravito spécifique pour avoir leur propre boisson, est-ce qu'on crie à la mort parce que le lambda doit partager un ravito unique, qui ne lui convient pas forcément?

Sur les chaussures, modèle femme plus léger à pointure égale? Sachant que les poids annoncés au niveau commercial ne sont pas sur la même pointure selon le sexe.
Pour les modèles de chaussure, là encore les élite marathon disposent de modèles spécifiques parfois vendus pile au nombre d'exemplaires requis pour être considéré comme "disponible dans le commerce".

par (invité) (2a02:8440:b152:84f5:0:a:24de:xx) le 29/05/24 à 13:23:13

La société se feminise expliquent les sociologues. Cela a t'il impliqué le sport et donc le trelle ?

par (invité) (2a01:cb0d:18e:300:324e:fde0:fc10:xx) le 29/05/24 à 13:36:22

Une seule paire de chaussure "carbone" à 250 € = équipement minimal complet pour 3 personnes pour "faire du trail" (d'entre 20 et 40 km).

par (invité) (2001:861:4447:c000:188b:75f3:2008:xx) le 29/05/24 à 14:30:55

Ah ?

Tu connais des organisateurs de courses sur route qui imposent de porter des chaussures carbone ?

Donne-nous un lien, parce que là on va juste penser que tu es mythomane.

par (invité) (2a01:cb0d:18e:300:324e:fde0:fc10:xx) le 29/05/24 à 14:39:30

J'ai jamais dit ça ! Cette manie de faire des raccourcis là où tu veux les faire (...) C'est pour donner un ordre de grandeur. Qu'il soit pertinent ou non.

par (invité) (84.247.92.xxx) le 29/05/24 à 15:39:55

Et on ne parle pas des champignons... ils ont toujours un petit sac en plastique dans la poche, des fois où.

par Garos (invité) (185.24.187.xxx) le 29/05/24 à 16:38:28

"Tu connais des organisateurs de courses sur route qui imposent de porter des chaussures carbone ?"

Non, mais toi tu connais des trails d'environ 40km qui imposent 250€ de matériel (de plus que sur un marathon, je ne compte pas la tenue qui reste la même) ?

par (invité) (77.159.196.xxx) le 29/05/24 à 17:41:16

Entre l'humour de merde, le sexisme et le troll ce post déchire tout !!!

par (invité) (37.171.232.xxx) le 29/05/24 à 18:03:06

Kiptum, c'est pour son 3ème marathon, 28'34 au 10 km pendant 42.195 km
Walmsley n'est jamais descendu sous les 29mn et Jornette a fait 29'59.
Kiptum a courru seul une bonne partie alors que Jornette ou Walmsley etait suiveurs sur ces courses.
Bekele par exemple était un des coureurs solide et puissant qui aurait encaissé les descentes sans problème.
Bekele quand il était au top aurait divisé d'un quart ou d'un tiers tous les records de trail s'il s'y était interressé.
Moi, j'aime le trail, ça me repose de la course sur route ou tu ne recupère jamais. Toujours intensité max.

par VCDF (invité) (37.166.158.xxx) le 29/05/24 à 18:36:05

"Diniz a un record sur 50km à 3h32 ce qui équivaut grosso merdo à un marathon un peu en dessous des 3h..."

C'est ce que je dis, moins de trois heures pour Diniz, un peu plus de 3 heures et 38 minutes pour Jornette sur la même distance à la Zegama-Aizkorri.

Concernant l'équipement du traileur veuillez trouver dans le lien ci-dessous la panoplie du parfait sapin de noël, et encore il n'y a pas la Gopro et tout le toutim.

https://www.google.com/url?sa=i&url=https%3A%2F%2Fwww2.u-trail.com%2Futmb-materiel-obligatoire-2022%2F&psig=AOvVaw1EjZAlUOhDKN3rulIA7e7d&ust=1717086788993000&source=images&cd=vfe&opi=89978449&ved=0CBAQjRxqFwoTCJCW3vKks4YDFQAAAAAdAAAAABAE

par Garos (invité) (2a04:cec0:130b:44f0:50e6:883c:2d59:xx) le 29/05/24 à 19:30:44

"C'est ce que je dis, moins de trois heures pour Diniz, un peu plus de 3 heures et 38 minutes pour Jornette sur la même distance à la Zegama-Aizkorri."

Zegama-Aizkorri c'est 2700m de dénivelé dans des sentiers de montagne et tu compares avec un parcours plat sur route...
C'est de famille la finition à la pisse chez toi?

par Garos (invité) (2a04:cec0:130b:44f0:50e6:883c:2d59:xx) le 29/05/24 à 19:33:34

"Bekele quand il était au top aurait divisé d'un quart ou d'un tiers tous les records de trail s'il s'y était interressé."

Je pense que Bekele aurait bouclé l'UTMB en moins de 10 heures. Il pourrait même boucler deux tours avant que le premier trailer n'en termine un. Normal, c'est un coureur sur route.

On attend toujours que les kenyans anonymes viennent se gaver de prize-money sur ultra-trail au lieu de gagner des clopinettes sur des courses à saucisson. Pourtant à entendre certains prix Nobel il n'y a qu'à se baisser vu le niveau.

par (invité) (2a01:e0a:5ca:ca10:80a7:78fb:bf21:xx) le 29/05/24 à 19:52:00

"Zegama-Aizkorri c'est 2700m de dénivelé dans des sentiers de montagne et tu compares avec un parcours plat sur route..."

Oui, effectivement tu as le dénivelé positif mais en revanche il y a autant de dénivelé négatif, donc ça compense laaargement la montée.

par (invité) (81.66.214.xxx) le 29/05/24 à 19:57:34

37.171.169.xxx
T'as jamais fait de trail, tu ments, tellement tu dis n'importe quoi !

par Garos (invité) (2a02:842b:8584:8801:254f:5dbc:c8fb:xx) le 29/05/24 à 21:13:30

"Oui, effectivement tu as le dénivelé positif mais en revanche il y a autant de dénivelé négatif, donc ça compense laaargement la montée."
C'est bon, on la connait la blague à force, tu peux arrêter.

par (invité) (37.167.102.xxx) le 29/05/24 à 21:43:03

Il y a de nombreuses similitudes entre le parcours d'un EHPAD, la montée des marches pour la remise des oscars et le trail. On peut citer notamment le festival de cannes ou de bâtons comme un dénominateur commun.
Ce n'est pas un loisir sexiste puisque l'on voit des filles dans le top 8 des epreuves les plus relevées, voire des victoires au scratch parfois. On pourrait imaginer que les traileurs sont courtois et chevaleresques et laisse déliberement gagner les filles. La verité est toute autre, ils partent en sur régime pour être les premiers sur les spots à champignons, et explosent tout naturellement car s'étant mis dans le rouge en frolant les 8 km/h.

par (invité) (90.109.121.xxx) le 30/05/24 à 06:03:21

Et les GC ?… les grandes chaussettes ? on n’en parle pas, pourquoi sur les trêles les marcheurs mettent des grandes chaussettes ? eh ben ! c’est parce que, à force de rien foutre, les trêleurs attrapent des varices… voilà ! elle est là la vérité.

par VCDF (invité) (78.241.14.xxx) le 30/05/24 à 14:28:48

Les trailers (rien que l'expression m'amuse tant il évoque la prétention et la fatuité) sont à 89% l évolution des braves randonneurs à la papa. Moins efficaces que le brave savoyard de 78 ans de surcroît ! Certains sont des compétiteurs mais peu, tirant une faible gloriole de l absence de véritables challengers. A vaincre sans péril.... Etc.
Les équipementiers portent à eux seuls la discipline. Le plus triste dans cette affaire est le besoin mis en évidence de reconnaissance, de mise en avant de l homme moderne, toujours à l affut de gloire à la machine à café. Or Quand on agit pour les autres et non pour soi y a déjà entourloupe. Le point positif de tout ça est le fait qu'une filière économique se développe.... Quand on vous dit que ce sont des gogos....bientôt Nelson Montfort commentera l'UTMB.

par (invité) (2a02:8428:8cef:cd01:2cf9:aa38:82da:xx) le 30/05/24 à 14:46:12

la marche nordique c'est pas mal aussi dans le genre...

et vas y que jprend toute la place, que je fais expres de pas avoir vu les coureurs qui les doublent, jettent des vilains regards, se foutent ta gueule parce qu'ils sont en nombre, ne s'excusent pas lorsqu'ils te cognent avec leurs bâtons etc ...

ils ont l'impression d'être des rambo alors qu'ils nuls.

même en trottinant a 10 km heure on les dépose sur place.

par Serge (invité) (2a01:cb11:8016:56b9:ac39:9637:e3d0:xx) le 30/05/24 à 14:51:02

J’adore Bouapy

par BenBen (membre) (147.161.152.xxx) le 30/05/24 à 15:24:03

A lire certains posts, faut pas s'étonner que certaines épreuves de course à pied disparaissent malheureusement :(
On est sur 2 disciplines différentes (où chacun peut y trouver du bon ou moins bon), jamais compris ce delire de vouloir comparer...

par Bac plus 8 (invité) (2a01:cb11:8016:56b9:ac39:9637:e3d0:xx) le 30/05/24 à 16:14:08

Comparer n’est pas raison.

par (invité) (2a01:e0a:5ca:ca10:80a7:78fb:bf21:xx) le 30/05/24 à 23:20:04

Jamais compris pourquoi les vitesses moyennes des traileurs sont si basses par rapport aux coureurs sur route, vous allez me dire le dénivelé et nianiani et nianiania, je vous réponds l'écotrail de Paris c'est tout plat !
Prends ça dans ta face !

par (invité) (2001:861:4447:c000:d1a1:968d:554d:xx) le 31/05/24 à 07:13:35

Je me souviens justement de l'année où j'avais fait l'écotrail d'Avignon sur le petit parcours, je n'avais jamais été si bien classé, dans les 20 ou 30 premiers alors que selon les courses sur route ou courses nature de village de 12 à 15 km je suis généralement (en M4) entre le 1/4 et le 1/2 du classement scratch, voire plus bas.

J'en avais déduit que ceux qui veulent briller devraient cibler ce genre de courses, du "trail" mais avec rien qui n'est du trail, ni la caillasse, ni la longueur, ni les conditions météo, et qu'à l'inverse les traileurs qui veulent se confronter à du dur devraient passer sur semi ou marathon.

par (invité) (213.44.182.xxx) le 31/05/24 à 14:25:12

Depuis quand l'éco trail est un trail ? Il n'y a vraiment que des bobos parisiens pour croire ça !!!

par Bouap (invité) (2a01:cb11:8b2:e400:3d82:1f0d:8c8a:xx) le 31/05/24 à 15:21:46

Moi je suis parisien mais pas bobo ni beau

par (invité) (2a01:cb0d:18e:300:324e:fde0:fc10:xx) le 31/05/24 à 21:39:20

"Depuis quand l'éco trail est un trail ?"

Depuis ses débuts.


"Il n'y a vraiment que des bobos parisiens pour croire ça !!!"

Je ne vois pas en quoi.
Je ne suis pas Parisien, ni "bobo", je ne l'ai jamais fait (et ne le ferait jamais c'est certain), mais je le considère bien comme un trail (de/pour Parisiens/citadins, mais ça me paraît assez logique).
Organiser un trail roulant et aux abords comme dans d'une mégalopole pourquoi pas ?
Qu'il soit un trail ne me pose pas de problème (qu'il se revendique éco un peu plus).

par (invité) (2a01:cb0d:18e:300:324e:fde0:fc10:xx) le 31/05/24 à 21:45:31

"je vous réponds l'écotrail de Paris c'est tout plat !"

Ce n'est pas tout plat, car il y a du dénivelé.
Il est "plutôt plat" pour un trail, mais ça se qualifie plutôt de "roulant".
C'est un bon ou un mauvais point, selon l'angle de vue.

par (invité) (2a0d:e487:118f:e3b6::e2b:xx) le 01/06/24 à 02:11:03

Sur les courses comme l'UTMB ou le GRR, le Killian Jornet il fait moins de 8km / heure de moyenne. J'entends les ouin-ouins de base dire : "Oui, mais il y a 10000 mètres de dénivelés+", moi je leur réponds "Oui les quenelles, mais il y a aussi 10000 mètres de dénivelé-", certes la descente ne compense pas à 100 pour 100 l'effort consenti dans la montée je l'admets, mais de là à dire qu'un gugusse qui finit premier de sa course à la moyenne hallucinante de 7 km/h et des poussières est un sur-homme me fait doucement rigoler et pis encore, lorsque je vois les performances des poursuivants qui arrivent des heures après, alors là, je pouffe !
Quand on s'aperçoit que les Kényans, Éthiopiens et autres coureurs des hauts plateaux Africains arrivent au sprint à quelques secondes d'intervalle les uns des autres sur leurs épreuves on se dit que les valeurs sportives des sports émergeant n'est pas à la hauteur des sports de haut niveau...
Mais Pierre de Coubertin a dit un jour "L’important, c’est de participer.” ça le traileur l'a bien compris !

par (invité) (2001:861:3c01:d930:5e0:fa75:cf2b:xx) le 01/06/24 à 02:54:44

Bon, je suis un coureur de route et pas un trailer et je conçois que le trail c'est bien quand on aime pas tenir des allures élevées en continu, mais l'argument ci-dessus est éclaté

Le D- ne compense pas tout effectivement, d'autant que tu ne peux pas aller à fond dans un descente de plusieurs km (on parle ps de la descente de 200m du coin) sans risquer de t'éclater les muscles, la descente est la partie la plus traumatisante pour le corps et la plus technique

De plus le trail est plus technique que la couse sur route au niveau du terrain : racine, chemins de terre, cailloux... ce sera toujours moins roulant que du goudron plat (c'est pour ça que même en course sur route les sections "nature" des courses de village font souvent perdre du temps, dans une moindre mesure).

Enfin on parle d'une course très longue, même sur route courir aussi longtemps demande de baisser son allure par rapport à des distances de moins de 50 km (même si les vainqueurs de 100 km en moins de 7h ont une vitesse qui m'impressionne toujours). Le vainqueur du marathon du Mont Blanc 2023 (43 km) l'a couru en 3h35, soit 11.8 km/h de moyenne, comme quoi sur les trains courts ça va plus vite (bon après faut comparer les profils etc)

La course sur route attire plus que le trail (notamment car il y a plus d'argent en jeu je pense, même si en tant qu'autour je préfère largement la course sur route) donc relativement parlant les meilleurs pros sont peut être sur route, mais même si demain les élites du marathons se reconvertissaient en traiters elles feraient peut être mieux que Jornet (après pas sûr comme il est vraiment au sommet lui) mais pas de bcp mieux, on verra pas des mecs gagner l'UTMB à 15 km/h

par (invité) (2001:861:3143:4eb0:5ac:8853:98d7:xx) le 01/06/24 à 09:06:10

Guillaume Ruel compte s'inscrire sur l'ecotrail prochainement, puis s'essayer sur quelques trails longs qui se courent ... Affaire à suivre.

PS : pour ceux qui ne connaissent pas, c'est le recordman d'Europe de 50km; recordman de France de 100km et il aimerait taquiner prochainement le record du monde du 100k

par (invité) (37.171.107.xxx) le 01/06/24 à 17:17:05

Les records du 50, du 80 et du 100 km sont certes des records, mais des records un peu anecdotiques car ils n'interressent pas l'élite.

par (invité) (2a01:e0a:5ca:ca10:80a7:78fb:bf21:xx) le 01/06/24 à 21:55:49

Ceux qui utilisent des bâtons de trail, sont des randonneurs… pas des traileurs

C'est pas moi qui le dit, c'est écrit sur votre bible !

Source :

https://www2.u-trail.com/bidon-batons-randonneurs/

par kiki le traileur (invité) (78.241.12.xxx) le 01/06/24 à 22:03:49

Oui mais moi j'ei peur des limaces et des lézards quand je marche. Alors je prends toujours mes batons, des chaussettes hautes en kevlar, un aspi venin, un sifflet et un smartphone et le numéro des secours, de ma mère et du ministère de la santé. On n'est jamais trop prudent.

par (invité) (2001:861:3143:4eb0:e692:9680:e1fe:xx) le 02/06/24 à 16:45:18

Oui, 100k, ce n'est pas l'élite ... Enfin, le Guillaume, ce matin, il fait 2h20 au marathon à 90% ... Pour préparer les 100k qui arrivent ... Et à l'arrivée, crois moi, il était frais comme une rose ...

par (invité) (78.243.198.xxx) le 03/06/24 à 10:13:59

C'est un bon coureur mais pas l'élite. il a des records loin du gratin. 2:14:40 au marathon, 1:04:50 au semi.
Les élites filles vont plus vite!

par (invité) (213.44.182.xxx) le 03/06/24 à 10:50:03

Bon c' est des Elites ou pas des elites ceux qui font du 100k ? En gros, est-ce de vrai coureurs ?

par (invité) (92.151.94.xxx) le 03/06/24 à 11:35:56

C'est un niveau où la couverture médiatique et le sponsoring sont plus faibles donc ça paie moins, donc les meilleurs potentiels s'y intéressent moins et ceux qui y vont sont plus flattés dans les records/classement parce que la concurrence est moindre.

Ça n'empêche pas d'être élite mais c'est plus compliqué d'en vivre

par (invité) (213.44.182.xxx) le 03/06/24 à 11:39:15

Parce que Jim Walmsley à la troisième meilleure performance mondiale de tous les temps sur cette distance avec 6 h 9 min 26 s (et il a le record du 50 miles)

par Bouapy (invité) (2a01:cb11:8020:6e52:d557:555b:f106:xx) le 03/06/24 à 11:49:21

Les trails vont finir par être interdits.
Les champignons doivent être préservés.

par (invité) (2a01:cb0d:18e:300:7658:e77c:22d:xx) le 03/06/24 à 16:28:28

Oui.
Les pistes d'athlé et les routes aussi.
Trop d’agglomérats de caoutchouc pour les premières, de goudron pour les secondes, de pétrole pour les deux.

par (invité) (195.190.155.xxx) le 03/06/24 à 16:32:41

Bonjour,

Il est évident que le trail est plus dur que la course à pied. J'ai bien plus de félicitions pour un 100km en montagne que lors de mon chrono anecdotique sur 10km (32min).

par caneslak (invité) (78.243.199.xxx) le 03/06/24 à 18:05:25

J'aimerais que le trail augmente les prises money. Pour l'instant les pros vivent surtout du sponsoring, mais si les ventes de matos s'effondrent, ils deviendront plus dépendants aux primes de victoires, engendrant une inflation de celles-ci.

Et si celles-ci sont suffisamment élevées, alors les kenyans verront un intérêt, débarqueront et atomiseront les champions actuels. Eux ne vivent que pour rafler les primes, peu importe le dopage. Ils savent bien qu'ils sont moins prescripteurs et bankable pour obtenir de juteux contrats de sponsoring.

Pour le moment, vu l'investissement demandé au vu des faibles primes et des risques de blessures élevées, les kenyans passent leur tour. Mais les voir au top du trail mettrait fin à tout ces débats : Le trail gagnerait ses lettres de noblesse, mettant fin aux débats de ce forum. Mais cela reviendrait à suicider leur excellent modèle économique. On peut toujours rêver...

par Garos (invité) (2a02:842b:8584:8801:8c27:8b2c:61cc:xx) le 03/06/24 à 18:36:02

Ça dépend, a priori les traiteurs sont nuls donc ça serait plus rentable pour un Africain anonyme (genre 2h10 au marathon) de venir gagner l'UTMB tranquillou plutôt que faire des courses au saucisson sur route pour des clopinettes, non?

En plus le d+ et le d- s'annulent, ce qui explique pourquoi les marathoniens cherchent toujours le parcours le plus plat possible.

par (invité) (213.44.182.xxx) le 04/06/24 à 09:44:10

Les Kenyans ont de trop petits cuissots et des chevilles fragiles, il n' y a qu'à voir la branlée qu' ils se sont pris dans la descente à Zegama ! Dans le groupe de tête en première partie de course Kevin kibet (en 2ème place en haut du Sancti Spiritu) fini 12ème et Robert Pkemoi fini 6ème.

par Garos (invité) (2a04:cec0:138a:bf87:1198:f2b9:a288:xx) le 04/06/24 à 11:07:25

Kibet c'est sub 29 au 10k et sub 1h02 au semi, Elazzaoui 2ème à 8mn de Jornet c'est aussi sub 29' (01/04/2024).
Bizarre ça, Jornet est une chèvre qui randonne mais il finit devant.

par (invité) (37.169.111.xxx) le 04/06/24 à 17:16:21

Ben, des 3ème ou 4 ème couteaux Kenyans, donc des randonneurs kenyans qui arrivent second en haut et descendent un peu moins vite que le "roi du trail" mondial voire intersideral sur son terrain favori, ça situe le niveau de l'élite en trail..
Urban Zemmer un vieux, a toujours un temps d'ascension plus rapide sur un kv officiel chronometré que le petit catalan.
Plein d'exemples oú le petit Kilian se prend une taule par un orienteur ou un autre issu d'une autre discipline sur du plat ou sur du vertical positif.
ça situe le niveau..

par Garos (invité) (2a04:cec0:1316:eb4d:283b:cc8:d2df:xx) le 04/06/24 à 18:04:07

Sur un trail de 42 bornes avec 2700m de d+
L'UTMB c'est 4x plus long et 4x plus de d+... Les contraintes ne sont plus les même en termes d'alimentation, manque de sommeil...
Tes exemples sont sur des distances courtes, on attend un orienteur ou marathonien sur l'UTMB pour choper le prize money devant les randonneurs.

par Bouap (invité) (92.184.105.xxx) le 04/06/24 à 19:33:39

Moi je dis plus rien sur le sujet on a tout dit.

Sinon on dit que des conneries et c’est nul .


par (invité) (2a01:cb00:f9e:8100:4559:3c36:e96d:xx) le 04/06/24 à 19:43:06

Critiquer le trail et ne pas être capable de courir sub 2h35 sur marathon (chrono de débutant confirmé) est hilarant.

par caneslak (invité) (78.243.221.xxx) le 04/06/24 à 21:42:07

Garos

Personnellement je vois pas en quoi les kenyans ne pourraient pas concurrencer les meilleurs actuels sur la gestion du sommeil et de l'alimentation.
Effectivement ils le font sur du court, mais les raisons ne sont pas à chercher loin : un UTMB demanderait trop de récupération pour pouvoir enchaîner les compétitions sur l'année.


2a04:cec0:1316:eb4d:283b:cc8:d2df:xx

Kilian Jornet est justement le canalisateur de tous les commentaires cyniques sur le trail : Le gars n'a même pas terminé sa carrière qu'il a déjà sorti 5 bouquins... Dont le fameux "courir ou mourir" il y a plus de 10 ans. Les médias se sont pris au jeu de sa philosophie, jusqu'à le nommer "l'ultra-terrestre". Tout est parti de là.


Mais les cyniques comme moi et d'autres diront que la concurrence dans le trail n'est pas encore bien dense, encore moins au début des années 2010 (Très très peu de nationalités représentées).

Que ses 88 ou 92 de VO2Max correspondent au mieux à une 4ème place sur le Tour de France (David Gaudu). Quant à ses 34 pulses au repos, Martin Fourcade pulse à 24 au repos.

Ça n'enlève rien à l'exceptionnel, mais clairement jamais on ne parlera de David Gaudu comme un extraterrestre levant 2 millions de followers sur Instagram. La différence de traitement est pour moi injuste, Kilian Jornet n'est finalement qu'un sportif de haut niveau parmi d'autres...


Mais il a réussi a construire une image d'exceptionnel à lui-même et à son sport, et plein d'amateurs tombent dans le panneau en s'identifiant à celle-ci par extension. Ca a toujours existé dans tous les sports, mais plutôt pour des enfants en pleine construction psychique, en recherche d'une idole à suivre. Pour les traileurs, c'est exactement le même principe, mais avec des adultes !

par (invité) (2a01:cb0d:18e:300:b91b:279c:bdc:xx) le 05/06/24 à 10:25:16

Tu peux aussi trailer comme courir sur route et ne pas connaitre les champions de "ta discipline", ni t'intéresser à eux et à leurs épreuves/circuits. C'est mon cas, et je pense au contraire que c'est le cas de la majorité de celles et ceux qui courent. À présent j'en sais davantage pour avoir lu des posts (trop souvent débiles/immatures/isultants/méprisants) à leurs propos.

Beaucoup de préjugés, d'ignorances comme de certitudes et de conneries.

La course à pied ne rend pas meilleur ni plus ouvert tout le monde !

par (invité) (98.159.36.xxx) le 05/06/24 à 10:28:53

Le trêle c'est le cancer de la course à pied.

par caneslak (invité) (37.166.89.xxx) le 05/06/24 à 10:57:51

Dans tout les sports il y a des personnes qui n'ont pas besoin de modèles c'est évident, mais le nombre énorme de suiveurs sur les réseaux sociaux de traileurs montrent que tout le monde n'est pas comme vous.

Mais il est encore plus évident que les enfants s'identifieront passionnément à un Mbappé, Pogacar ou Verstappen qu'à un Kilian Jornet, qui lui est l'idole d'adultes. Forcément car le vélo, foot ou kart est a la portée de tout enfant, pas le trail et la lecture de livres auto-biographiques.

Et j'ai beau chercher parmi les sports, le trail c'est vraiment la seule passion non destinée à être reproduite par les enfants, c'est vraiment l'exception culturelle. Autrement dit : Les fans de trail, d'ultra et ses champions se laissent entraîner comme des gamins par cet effet de mode, grisés par un champion construit de toutes pièces, d'où le cynisme ambiant.

J'avance juste une explication, car ces mauvais sentiments à l'égard des traileurs ne tombent pas du ciel. D'autant que ça semble peu réciproque.

par (invité) (2001:861:4447:c000:bc4b:7296:1536:xx) le 05/06/24 à 11:01:14

"Ça n'enlève rien à l'exceptionnel, mais clairement jamais on ne parlera de David Gaudu comme un extraterrestre levant 2 millions de followers sur Instagram. La différence de traitement est pour moi injuste, Kilian Jornet n'est finalement qu'un sportif de haut niveau parmi d'autres..."

Oui, mais un cycliste pro gagne sa vie par des contrats d'équipes et des victoires, un traileur par du sponsoring. Jornet est donc beaucoup plus lié à l'obligation de faire vendre des produits, accessoires et autres trucs aux gogos que Gaudu ou Fourcade. C'est pourquoi il a écrit des bouquins, pour essayer d'échapper à ce système mercantile centré sur la vente de trucs et de machins aux pratiquants lambda.

Les gens qui apprécient Fourcade vont saisir que pour faire comme leur idole, ils doivent pratiquer, pratiquer, être de gros borneurs.
Ceux qui veulent imiter Jornet vont se contenter d'acheter son gilet Salomon, ses bâtons machin, ses chaussettes Chose, ses accessoire Truc ou autres et de fantasmer sur une participation à l'une des nombreuses courses de l'UTMB. Pas d'aller faire comme lui des heures dans la montagne sans eau ni nourriture, ils suivent l'influenceur porte drapeau de marques plus que le pratiquant ascétique.

par (invité) (2001:861:4447:c000:bc4b:7296:1536:xx) le 05/06/24 à 11:17:51

Il est bien plus rentable pour les marques de miser sur un traileur que sur un skieur de fond ou un cycliste. Il faut bien saisir que le sport professionnel regroupe deux pratiques opposées : les gains dus aux victoires, et ceux dus à la publicité.

Pensons aux idoles du sport ancien, de vrais combattants : Eugène Christophe répare lui-même sa fourche chez le maréchal-ferrant ou le forgeron, a un pignon fixe avec lequel aucun sportif du dimanche ne pourra monter un col, s'abreuve aux fontaines, lave lui-même ses habits le soir en arrivant à l'étape.

Et que dire des idoles de la course à pied jusque dans les années 50 : Mimoun gagne le marathon olympique avec des chaussures faites par son cordonnier et un mouchoir sur la tête, sans boire ni manger ; puis Bikila le fait sans chaussures.
Il est évident que ces sportifs n'ont pas fait vendre, ils étaient les porte-drapeau de qualités morales, de valeurs sportives, pas des vendeurs de produits.

Puis le monde d'après commence :
- En 1964 Bikila est chaussé par Puma. Triste jalon.
- Ensuite l'industrie du sirop de glucose-fructose crée le Gatorade et le fait boire à des footballeurs américains devant les caméras (ils vomissent), bidonne des études pour faire croire que cet ensemble de produits chimiques est meilleur que l'eau, débuts peu glorieux de la "nutrition sportive".
- Dans les années 90, ceux qui aimaient courir dans les montagnes se font sponsoriser par des marques parce que ça leur permet d'échapper à la nécessité d'avoir un boulot. Porte ouverte à l'explosion du trail, mis en avant systématiquement dans tous les médias qui vivent de la pub.

Quand vous enfilez vos chaussettes de contention, votre gilet, que vous remplissez vos bidons de poudre à la con, que vous regardez votre montre à 200 €, que vous prenez votre smartphone avec l'appli spécialement installée pour aller courir quelques km déguisé en Jornet, pensez à Eugène Christophe, à Mimoun ou Bikila.
Ou simplement à feu Didier Rousset, qu'on lisait ici il y a des années.
Ou à votre arrière-grand-père qui allait trimer dur dans les champs, la mine ou l'usine en attendant qu'on l'appelle pour aller faire la guerre.
Pas au traileur qui sert d'homme sandwich pour tel ou tel produit.

Les vrais héros à imiter ne sont pas ceux qui sont montrés sur les réseaux sociaux. Ce sont ceux qui, premier critère, n'ont rien à vendre sauf "du sang, du labeur, des larmes et de la sueur".

par (invité) (2a01:cb0d:18e:300:b91b:279c:bdc:xx) le 05/06/24 à 11:40:42

"le trail c'est vraiment la seule passion non destinée à être reproduite par les enfants"

Il suffirait que les écoles d'athlétisme s'ouvrent au trail autant qu'elles ont finit par s'ouvrir à l'hors stade... Sauf avec les enfants (?)
Courir dans une enceinte fermée autour d'une piste ou en pleine nature n'implique pas les mêmes contraintes...

par Serge92 (membre) (2a01:cb08:8798:7b00:2738:2bb0:9e93:xx) le 05/06/24 à 11:48:15

les deux ne sont pas incompatibles dans le développement harmonieux des enfants, il suffit d'adapter les propositions pour être raccord avec leur âge physiologique et physique.

par (invité) (213.44.182.xxx) le 05/06/24 à 13:18:39

Des écoles de trails commencent à voir le jour (ex: celle de Guilhem Prax à Millau)

par (invité) (92.151.94.xxx) le 05/06/24 à 16:40:18

La course d'orientation ce n'est pas un peu du trail quelque part ?
Pas exactement mais on doit courir assez vite, dans la nature, chercher des points de passage et ça peut durer un certain temps.

par Garos (invité) (2a02:842b:8584:8801:8c27:8b2c:61cc:xx) le 05/06/24 à 18:39:16

J'ai l'impression qu'il y a une confusion entre l'image médiatique de Jornet et son image chez les traileurs.
Un média, quand il parle d'un sport mineur, ça toujours chercher à mettre en avant une figure emblématique. À tort ou à raison, parfois ce n'est pas par ses performances mais par sa personnalité, son photogénisme etc.
Pour le côté "idole des adultes", je ne connais pas les coureurs de trail mais je ne pense pas qu'ils "idolatrent" Jornet au sens propre (?)
Pour le reste, il est médiatisé en tant que porte-drapeau du trail au niveau médiatique, je ne vois pas le problème? Mbappé fait avant tout vendre des maillots, Jordan faisait vendre des pompes, et j'en passe. Tous font vendre du temps de cerveau disponible à la TV. Je ne comprends pas en quoi le trail serait différent/pire que les autres sports pro? D'ailleurs il n'est même pas télévisé.

par Jean-Philippe Herbien (invité) (2a01:e0a:5ca:ca10:80a7:78fb:bf21:xx) le 06/06/24 à 02:48:56

Bof, quand on voit la moyenne horaire sur certains trails, on se dit que ça s'approche plus de la randonnée. Au Mont Blanc, j'en ai doublé plusieurs l'année dernière, c'était pas des coureurs ou alors il faut m'expliquer comment on fait du 4km/h en moyenne en courant.

par (invité) (213.44.182.xxx) le 06/06/24 à 07:41:29

"D'ailleurs il n'est même pas télévisé."

Si ça commence pas mal : l' UTMB sur Eurosport et sur 8 Mont Blanc, le Grand Raid sur Canal, les Championnats de France de France et d'Europe + pas mal d' autres courses sur 8 Mont Blanc (presque tous les week-end maintenant) et la course en montagne sur Athlé TV ...

par Garos (invité) (185.24.187.xxx) le 06/06/24 à 11:36:20

Ouais enfin 8 Mont Blanc, Eurosport et Athlé TV je n'appelle pas ça de l'exposition médiatique...

La Diagonale sur Canal c'est 24 de direct? Un résumé?

par (invité) (37.174.125.xxx) le 06/06/24 à 11:50:41

UTMB Également sur l'équipe TV

par (invité) (213.44.182.xxx) le 06/06/24 à 11:57:27

Oui c'est du suivi live pour le Grand Raid ...

Maintenant c'est vrai que ça reste très perfectible : une équipe de France qui rafle toutes les médailles aux mondiaux et aux Europes et pas un mot dans les médias mainstream !!!

par Jakub Ingebrigtsen (invité) (201.217.145.xxx) le 06/06/24 à 16:05:18

un truc de randonneurs, preuve en est tout se venant de la route s'y balade. Vivement de bons prize-money que j'y aille egalement!

par tonton cristoblade (invité) (217.70.85.xxx) le 06/06/24 à 16:29:14

Le trelle est un concurrent pour nous simples rammasseurs de champis abonnés au chasseur français. Merde ! on est facile 8 jours sans rien trouver après le passage du traye du coin. 2500 rammasseurs de champi, imaginez un peu le désastre. Simone rale et achete des boites de champignons de paris pour mes omelettes !

par (invité) (2a01:cb11:8b2:e400:6c3e:873a:ebf0:xx) le 07/06/24 à 15:28:38

Bouapy a milles fois raison, moi chercheur de champignons depuis 60 ans cela devient très difficile de cuisiner des champipis le dimanche soir en regardant Delahousse ….
Vie de merde !!!!

par (invité) (2a01:e0a:5ca:ca10:80a7:78fb:bf21:xx) le 08/06/24 à 18:47:26

Le trail ce n'est ni plus ni moins que du Fast-Hiking.

par (invité) (2001:861:4447:c000:5951:970b:5c32:xx) le 09/06/24 à 14:51:29

Oui, l'invention du fast Hiking c'est comme l'invention du trail et sa mise en avant incessante (c'est d'ailleurs le même sport) : ça indique bien que ce qui compte, c'est vendre des trucs à des gens qui n'en avaient pas besoin.

Les coureurs à pied sont invités par une pression médiatique constante à passer au trail (en achetant plein de gadgets au passage), les marcheurs sont invités à passer à la "marche sportive", la "marche nordique" le "fast-hiking", tout ça parce que ça fait acheter du matos, des accessoires, des habits, de la bouffe dite "nutrition sportive", voire des montres GPS, des appli, le marché des loisirs est un des plus juteux.

L'immense majorité des gens que je croise en rando dans les Pyrénées sont habillés des pieds à la tête avec des vêtements dits "techniques" c'est à dire en synthétique et pleins de produits spécialement destinés à finir dans les océans au premier lavage en machine, un sac dernier cri, des bâtons (même si ça massacre les endroits naturels), des chaussures pour faire l’Annapurna, des chaussettes de trail, là où leurs grands parents (ou arrière grands parents) faisaient pareil en espadrilles, pantalons de golf et chemise en flanelle, en allant plus vite ou plus loin.

Les réseaux sociaux et les médias du XXIe siècle mettent à la mode des activités qui font consommer, et en créent de nouvelles qui permettent de remplacer celles qui ne nécessitaient quasiment aucun investissement sauf cognitif et physique par des trucs hype qui demandent d'être équipés.

par Garos (invité) (2a02:842b:8584:8801:8c27:8b2c:61cc:xx) le 09/06/24 à 14:56:34

C.est marrant tu viens de décrire le marketing autour de la course à pied...
Ou alors tu croises souvent des mecs qui courent en baskets type années 80, vêtements full coton, pas de montre ni autre gadget :-)

par (invité) (2001:861:4447:c000:5951:970b:5c32:xx) le 09/06/24 à 15:07:03

Je ne sais pas si je suis seul à aller à rebours de ce genre de pratiques, mais en plus de les dénoncer je suis dans une démarche inverse, je pratique la "détraillisation volontaire" (lol) :

Avec le retour du printemps j'ai testé en avril si courir en t-shirt coton basique était possible (l'hiver je mets un T-Shirt long en mérinos depuis 10 ans), et bien oui, aucun problème de ne pas passer par la case "matos technique".
Je ne prends jamais à boire même pour courir 2 h 20, je calcule pour passer devant un robinet si c'est en été et l'hiver, on tient facilement 2 heures en endurance sans boire.
Je n'achète strictement aucun produit de "nutrition sportive".
Je cours sans montre, sans téléphone.
Je randonne en chaussures très légères, sans bâtons.
Quand je vais au boulot à vélo, c'est sur un pignon fixe.

Bref, l'industrie veut rendre les loisirs sportifs rentables pour elle en augmentant la consommation, je m'arrange pour les pratiquer en consommant le moins possible, il y a d'autres postes de dépenses dans le budget que celui des produits techniques pour pratiquer des activités qui peuvent se faire sans.
Et arriver à faire avec des moyens "naturels" ou "classiques" ce qu'on croyait impossible à faire sans tout un ensemble de trucs et de machins modernes et polluants, c'est un plaisir de fin gourmet.

Peu à peu je me rends compte qu'on baigne dans une telle soupe d'injonctions commerciales, qu'il est très difficile sans acte volontaire fort de s'extraire de cette façon de voir les choses, toujours plus de matériel, toujours plus d'activités de loisir qui sont transformées en activités rentables pour les sponsors.

Le trail est très caractéristique de cette tendance, les loisirs à la mode sont ceux qui font consommer, maintenant certains déguisent en traileurs même pour ne pas faire de trail, juste parce que porter l'accoutrement leur plaît. On n'est pas sorti de l'auberge.

par (invité) (37.171.201.xxx) le 09/06/24 à 15:25:32

L'utmb risque fort de voir le nombre de ses participants chuter brutalement.
La raison ? Un concurrent de taille se dresse sur son chemin:

https://www.massif-central-randonnees.com/actualites/randonnee-et-stage-champignons-en-ardeche_220.htm

par Bouap (invité) (2a01:cb09:802b:805c:2123:8410:e7d0:xx) le 09/06/24 à 15:28:11

Moi je dis qu’on achèterait plus toutes ces merdes qui ne servent à rien va polluerait moins et on aurait l’air moins con .

Ce que je viens de dire svp -> à partager sans modération sur les réseaux sociaux w
Merci

par (invité) (2a01:cb0d:18e:300:452a:4836:cf9f:xx) le 09/06/24 à 15:55:29

"Les coureurs à pied sont invités par une pression médiatique constante à passer au trail"

Tu as senti une presion pour y passer toi ?
Ou c'est toi qui tentes de freiner l'attraction (naturelle) du trail (la course à pied originelle) ?

Peut-être que matériellement parlant, la plupart des traileurs s'équipent bien plus que les "autres coureurs". Même pas tous.
Cependant, leurs infrastructures, c'est la nature.

"Les autres coureurs", il faut des infrastructures (voire une licence).
Une piste, une route, un quartier... Donc des activités commerciales plus ou moins indirectes.

Perso, ce qui me plaît vraiment, c'est l'évasion dans la nature, à la campagne, depuis les chemins agricoles. J'adore ça ! Je m'y sauve, j'y fuis mes semblables, je m'y réfugie, je m'y sens bien. C'est là où je veux aller et être.

La piste, le goudron, le quartier, j'en veux pas, j'en ai pas besoin. Pourtant, on me les a imposé. Ils étaient là avant moi, on ne m'a pas demandé mon avis. J'y passe par obligation, le plus rarement possible. Ils ne me dérangent pas plus que ça. Ils sont là pour ceux qui en ont besoin.

par Bouap (invité) (2a01:cb09:802b:805c:2123:8410:e7d0:xx) le 09/06/24 à 16:08:50

Arrête ton cinéma avec tes évasions dans la nature, tu te crois garicooper…
lol

par (invité) (2a01:cb0d:18e:300:452a:4836:cf9f:xx) le 09/06/24 à 19:47:18

"je ne sais pas si je suis seul à aller à rebours"

Je pense pas chercher le rebours absolument. J'ai opté pour ma voie à moi.

Je préfère courir torse nu (quand le temps le permet).
Je cours mes compétitions généralement avec un débardeur en coton.
Je m'entraine généralement torse nu en été, avec les t-shirts techniques offerts par les courses quand il fait frais.
Je porte des shorts en polyester, mais aussi en coton.
Je prends rarement à boire pour courir. Et ces rares fois c'est un bidon gagné sur une course ou un bidon de récup' ou mon sac minimaliste à eau que j'ai acheté il y a 15 ans, 20 €. Je m'en sers aussi parfois pour des sorties longues à vélo.
Je n'achète aucun produit de "nutrition sportive". (Si le sirop Teisseire ne compte pas).
Je cours sans montre, sans téléphone.
Je trotte en chaussures basiques D4 (souvent des newfeel) ou en sandales. Ou en inov8 bien dentés (pour les conditions grasses).
Mes vélos: des vtt 26" à frein patins, 18 vitesses (pour gagner certains de mes spots cap et franchir mes vallons).
Je ne fais en compétition que des trails de campagne aux alentours.
Deux ont d'ailleurs été ralliés à vélo (à 28 et 45 km et par les chemins).
J'utilise encore régulièrement ma voiture pour "aller courir", mais bien moins qu'avant.

par caneslak (invité) (2a01:e0a:d4f:2450:d053:a13f:2240:xx) le 09/06/24 à 23:54:11

- Pardonnez-moi mon père, parce que j'ai pêché.
- Qu'avez-vous à confesser ?
- J'utilise un chronomètre lors de mes footings.
- Malheureux, le chronomètre est proscrit depuis son invention il y a plus d'un siècle. Vous ferez pénitence en participant à L'UTMB, ceci dans le plus simple appareil.
- Amen

par (invité) (2a01:cb0d:18e:300:7658:e77c:22d:xx) le 10/06/24 à 13:16:42

S'il n'est pas proscrit, il n'est pas non plus obligatoire.

par (invité) (209.35.171.xxx) le 10/06/24 à 13:53:03

garicooper ? un rat dans une Austin ?

par (invité) (217.70.85.xxx) le 11/06/24 à 09:12:10

que faire ? tout devient kermesse, guignolade et consommation à outrance et les valeurs de GM (il est question de l'empailler et le mettrre dans un musee a paris qui va ouvrir au pied de la cote des gardes a meudon et probablement les generations actuelles diront c'est un vieux c..)
le valeurs ecris-je foutent le camp. retenez que plus jamais on verra un coureur sans GPS, grandes chaussettes bientot exosquelette programmé pour un sub 3h et Raymonde (dont des horreurs ont ete dises sur son compte) est a la retraite !

par VCDF (invité) (83.139.224.xxx) le 13/06/24 à 18:43:54

Oui, etàpourquoi pas la course en sac, les traileurs sont plus fort que les marathoniens, c'est normal parce qu'ils ont les quadriceps plus développés ???

Non mais soyons sérieux deux minutes, le trail est un sport inventé par d'excellents randonneurs et repris par les équipementiers pour se faire du fric sur le dos des bobos "poireaux".

par (invité) (2a01:cb00:60d:ae00:8c62:43b3:878b:xx) le 13/06/24 à 20:33:04

dans ce cas on peut dire aussi que la course à pied est un sport inventé par d'excellents pistards et repris par les équipementiers pour se faire du fric sur le dos des bobos "poireaux", car mine de rien on est de plus en plus loin de la pratique accessible à tous avec juste une paire de pompes de sport, un short et un t-shirt

par (invité) (2a01:cb0d:18e:300:324e:fde0:fc10:xx) le 13/06/24 à 21:58:47

Avant le trail, il y avait la piste, puis la course hors stade.
Avant la piste et le hors stade, il y avait le trail.
Le trail est un sport "brut". Un sport de nature.

Quand l'homme a commencé à courir, il le faisait pour fuir, chasser, capturer.
Le trail est un retour aux sources (que le sport et le marketing s'approprient, comme tous les sports).

Pour courir et mal se mesurer à l'autre, le genre humain se rend compte (ou se souvient) qu'il n'avait pas besoin de bétonner des infrastructures, et de courir sur du granulat de caoutchouc ou du bitume !
Au grand dam des citadins qui hurlent à leurs évasions dans la nature et voudraient les voir s'aliéner dans leurs plus ou moins belles prisons toutes goudronnées.

par VCDF (invité) (83.139.224.xxx) le 14/06/24 à 08:31:15

Pour moi, les traileurs sont de bons randonneurs. Je ne parle pas des premiers qui sont de véritables athlètes, je parle des "poireaux" (le terme n'est pas péjoratif) qui partent pour 10, 15, 45 heures en trottinant (Tour du Mont Blanc par exemple). La preuve en est que la moyennes d'age des ultratrailers est relativement élevée + de 45 ans.

par (invité) (217.70.85.xxx) le 14/06/24 à 11:35:50

Au grand dam des citadins qui hurlent à leurs évasions dans la nature et voudraient les voir s'aliéner dans leurs plus ou moins belles prisons toutes goudronnées.
=> le trail bénéficie de toute la puissance de feu du marketing, il est mis en scène de toutes les manières possibles et tous les canaux de communication disponibles y compris les JO. On en parle comme d'un sport alors que 99 % des gens pratiquant ne veulent justement pas subir les contraintes du sport. Sinon ils seraient en club d'athlé ou de trail si ca existe.

Au final il suffit de regarder les RS et on verra tout de suite qu'on est dans la société du spectacle avec des milliers d'aliénés. C'est l'horreur de voir ces gens persister dans ces activités.

Au final aucun loisir n'echappe aux capitalistes ravis d'ecrire de belles histoires de depassement de soi pour convertir la masse. C'est l'horreur. Veuillez m'excuser de ce contenu mais je trouve que cette vie la n'est pas satisfaisante.

par wallon69 (invité) (85.91.175.xxx) le 14/06/24 à 15:05:17

on peut aimer les deux sports,
en même temps, pendant la même saison, ou pas.

Le trail permet de mettre le chronomètre au second plan.
La càp au contraire est une source de motivation quand on a la fibre de compétiteur. C'est un sport où l'entrainement peut être calibré "précisément" (pas obligé hein ! ;-) ).
Alors que le trail c'est la détente et la Nature.

j'aime les deux, mais ça fait longtemps que je n'ai fait du trail.
quand je sors courir c'est principalement sur route.

par (invité) (90.109.121.xxx) le 14/06/24 à 15:15:34

Wallon t'es un traître !

par (invité) (217.70.85.xxx) le 14/06/24 à 16:02:29

"Le trail permet de mettre le chronomètre au second plan." => on a vu une émeute démarrer ici pour moins que ca !!

par wallon69 (invité) (85.91.175.xxx) le 14/06/24 à 16:12:07

émeutez-vous, je m'en ballec hein !

si vous ne comprenez pas, c'est que vous n'avez pas vraiment essayé le trail ;-)

par VCDF (invité) (83.139.224.xxx) le 14/06/24 à 16:52:07

Je suis d'ailleurs très surpris de voir des gens qui ne pratiquent absolument pas la course à pied s'aligner sur des parcours de la Diagonale des Fous à la Réunion.
Sur Millau, tu as plus de la moitié du peloton qui fait moins de 7,5 km:h de moyenne. C'est de la marche et pourtant c'est plus rapide que la plupart des participants du Grand Raid. Bon mais à Millau tu peux te faire des pétées de bouffe, ya du saucisson aux ravitos. J'y vais uniquement pour bouffer.

par (invité) (2a01:cb0d:18e:300:7658:e77c:22d:xx) le 15/06/24 à 14:32:57

"ils seraient en club d'athlé ou de trail si ca existe."

Il y a à peu près autant de licencié(e)s sur les trails que sur les courses course sur routes...

Et à peu près autant de non licencié(e)s qui vont sur les trails et/ou les courses sur route...

par VCDF (invité) (93.47.61.xxx) le 15/06/24 à 19:19:37

Plusieurs courses pour un seul but.
Voici enfin la date du départ de la course le 23/10/2014 nous n’avions pas le choix dans la date. Mon épouse et moi habitions des gîtes, elle ouvre une bouteille de vin blanc bien frais pour boire à ma santé, c’est une fine appellation, elle débouche en riant, elle a toujours aimé avoir le goût du blanc dans la bouche avant le départ d’une épreuve sportive. Quelques temps après nous voici dans le bus qui nous emmène à Saint-Pierre, ça pue dans le car, deux femmes âgées fument à coté de nous, ces dames nous dérangent, le reste du voyage se passe sans encombres.
Arrivés sur le lieu du départ nous apercevons des tentes à foison, nous faisons la queue pour les dossards, on s’ennuie dans la file, ça me rappelle le comptoir des fous à la Réunion, ensuite direction la Pasta partie et je vois la cuisinière couper les nouilles au sécateur, chouette, je vais me faire des nouilles encore, elle me dit goûtez les flancs, goûtez nos farces nous avons aussi des petits pois pour dîner, nous décidons ma femme et moi de manger ensemble car il faut être peu pour bien dîner, ce petit camp n’est pas si désagréable à la longue.
22 heures direction la ligne de départ, il nous faut avoir le courage du but, les coureurs en piste parlent à peine, le speaker égrène les secondes puis c’est le départ tant attendu, 22 heures 30’ le cri d’une population, le goût de Mont Blanc, mon copain le gros Bob sort de la zone, lui qui vient de sa campagne, il aime le sport en ferme, il a le sang qui bout il regrette l’absence de biche dans la Crète, Antoine il se mouche.
Les kilomètres s’égrènent, le vent est trépidant et les bancs sont vidés, les joues semblent cuire, la nuit tombe vite et les frontales s’allument, nous montons à Textor, arrivés en haut nous passons de la crête à l’abîme, nous arrivons à un ravito deux carrioles sans mulets était là dans lesquelles étaient entassées des piles de boites et une cuvette pleine de bouillon, une bénévole me tend un bol de soupe et me dit « voulez vous boire ça vite » et rajoute « courez mon bon », je m’exécute et repart aussitôt.
Arrivé à Cilaos, je vais voir les soigneurs car j’ai mal aux pieds, la podologue me mouille les cors et s’est souillée les mains, me met de la pommade et me dit « essuie ça vite et bien », je compte les fils et les ampoules et je gémis sans lutter, j’aperçois mon copain Bob un peu plus loin, il en perdait sa belle mine je vais le voir et lui dit qu’il est bon de ne pas se quitter car il y a si peu de mecs pour faire l’équipe. Nous repartons donc ensemble, la mine piteuse, la lutte me dépasse, pour moi il n’y a qu’une course, qu’un but, finir. De plus mon Kamelback me joue des tours, des bulles sortent de la valve, trop tard, la valve a fumée.
Bien plus tard, nous arrivons à Hell-Bourg, nous avons du tracas jusqu’au cou, la pluie est là, elle mouille les corps, je gémit de froid, les côtes me font mal aux cuisses, mes crampes me font bouder, moi qui ait l’habitude de courir sur des sites sans bosses. Il nous faut maintenant courir sur le mont, j’entends une voix qui me semble familière, je regarde derrière, et, avec la frontale de Bob je ne vois rien, « ôte ta lampe que je guette » lui dis-je, ô surprise, c’est notre ami Laffond qui habite Laval avec ma femme et qui on fait l’effort pour nous rejoindre dans le col, ma femme est épuisée, Laffond l’assied car elle n’a plus de forces, elle est sur un rocher, ce roc est plein de confort, de plus sa lampe ne fonctionne plus, je met une pile bienvenue, ils remplissent leur bidons et dosent leur part, et nous repartons sur la berge du ravin, elle s’étonne également de voir nos gants qui plissent.
Arrivant enfin au stade de La Redoute des danseuses avec de pétillantes frippes nous accueillent.
Il y a aussi Nathalie une copine qui me dit que son copain est derrière moi, je l’ai donc battu cette fois, Mais le cœur de Nathalie est pour le vaincu.
J’espère ne pas avoir fâché le lecteur.

par caneslak (invité) (78.241.53.xxx) le 15/06/24 à 23:37:24

https://www.francebleu.fr/infos/faits-divers-justice/haute-savoie-un-mort-et-deux-blesses-graves-sur-l-ultra-trail-du-haut-giffre-4799779

Après la traileuse retrouvée morte en Chartreuse récemment... Ça. Hallucinant.

par (invité) (77.131.83.xxx) le 16/06/24 à 06:58:14

En quoi hallucinant ?

par (invité) (78.243.160.xxx) le 16/06/24 à 16:33:17

L'auteur du chef d'oeuvre de contrepèteries plus haut devra maintenant ecrire le prochain texte sur le même thème mais en alexandrins. En tous cas, chapeau!

par VCDF (invité) (93.47.61.xxx) le 16/06/24 à 18:42:30

Chers coureurs de fond,

Je ne veux pas qu'on tue l'UTMB. L'agitation de novembre accroîtra notre malheur, le tout est trop confus et nous n'auront plus le choix dans la date, mais voyons les bons côtés.
Il faut savoir prendre la chose en riant, je déplore la foule qui jette avec puissance son courroux sur le comité d'organisation au sujet de nouvelles règles d'inscription, il l'avait conçu en son âme et conscience, direction et gestion est son credo.
Je conçois que le goût de Mont Blanc et beauté de site puisse faire rêver mais c'est notre peine qui nous mine, dites vous qu'on nous incite à trouver d'autres trails, des courts et des longs. Rien n'est trop beau s'il s'agit de grandeur.
Pour ma part, je vous crie l'aveu, étant un vrai coureur de fond et n’ayant participé qu'à des courses sur routes, 100km et 24 heures, je ne pourrais pas participer à l'UTMB 2024, donc je me couche sur la touche et tire un trait d'un seul coup sur la prochaine édition, pour parvenir au but il faut beaucoup de courage, ainsi en 2024 je commencerais par un truc doux. Dites vous bien que cela me cause du tracas jusqu'au cou, mais j'arriverais à démêler la corde...
J'espère encore n'avoir pas fâché le lecteur.

Comprenne qui pourra !

par (invité) (217.70.87.xxx) le 17/06/24 à 12:03:45

L'horrible VCDF est de retour et pas content. Probablement ce forum devra fermer sur ordre du préfet de police.

par VCDF (invité) (93.47.61.xxx) le 17/06/24 à 15:23:55

MUUUUUAAAAAAAHAAAHAAAAA !!!

par (invité) (37.170.108.xxx) le 17/06/24 à 16:54:07

Ben il va être content le facteur..

par (invité) (2a01:cb08:60:8900:dd00:1876:76ca:xx) le 17/06/24 à 16:59:56

La berge du ravin était bien boueuse.

par (invité) (37.168.51.xxx) le 17/06/24 à 21:46:41

C'est qui VCDF ?

par (invité) (78.241.44.xxx) le 17/06/24 à 23:03:21

VCDF? Vénérables Contrepeteries Du Forum.

par (invité) (62.23.101.xxx) le 17/06/24 à 23:24:26

La vase de la berge durcissait.

par (invité) (2001:861:3c01:d930:7ca2:1d7d:e31a:xx) le 19/06/24 à 00:03:04

La prime pour l'UTMB 2024 passe de 10 000 à 20 000€
Avec des dotations qui augmentent on va sûrement voir plus d'élites s'intéresser au trail

par caneslak (invité) (78.243.111.xxx) le 19/06/24 à 01:23:47

Encore un peu juste pour attirer les kenyans, bien que ça les motivera davantage pour se spécialiser. C'est quasi moitié moins que la prime vainqueur du marathon de Paris, une distance 10 fois plus courte.

par VCDF (invité) (37.168.11.xxx) le 19/06/24 à 11:09:56

A peine le départ donné, certains coureurs luttent sagement, alors que d'autre luttent bien joints. Dès la première montée, les plus mélomanes s'encordent sous les clavicules pour ne pas glisser dans la piscine en contrebas : craignant l'éboulement, ils ne se quittent plus. Pénible à grimper cette butte pleine de pierres ! Certains coureurs ont un plan dégressif, d'autres cherchent plus de glisse en se laissant porter par le vent.
A l'approche du lac, un panneau les met en garde : Attention, la vase de la berge est molle !
Et en vue de l'arrivée les spectateurs enthousiastes s'époumonent : il faut prendre l'élan vigoureusement !

par Garos (invité) (185.24.187.xxx) le 19/06/24 à 14:25:09

"C'est quasi moitié moins que la prime vainqueur du marathon de Paris, une distance 10 fois plus courte."

1) la prime du marathon de Paris ça concerne des mecs en sub 2h07 (voire mieux que ça sur du roulant). Un poireau kényan en 2h10-2h12 aurait largement plus à gagner en trail puisqu'il suffirait de battre de simples randonneurs pour empocher les primes. Tranquille, quoi. On se demande pourquoi ils font encore des courses à saucissons au lieu de devenir des vedettes de rando-course.

2) distance 4 fois plus courte, pas 10 fois. Ton niveau en calcul mental doit être dans la moyenne de tes capacités cognitives.

par (invité) (213.44.182.xxx) le 19/06/24 à 15:26:28

Un coup de vent en haut du Grand col Ferret suffirait pour que vos kenians s'envolent et se retrouvent 400km plus loin sur les plages du Cap d'Adge !
Ils n'ont pas la morphologie pour ... Sur ceux qui se sont essayé au trail, il n'y en a pas un de bon en descente ! Et encore c'était sur du cour, Sierre-Zinal ou Zegama, sur du long leur frêles jambettes supplieraient leur mère !
Regardez un Matthieu Blanchard, il a le physique d'un bœuf qui ferait de la MMA ; Les jambes d'un jean-Philippe Tschumi pèsent à elles seules plus qu'un de vos africains de l'ouest rachitiques ! C'est ça qu'il faut pour encaisser et performer sur ce style d'épreuve pas des cannes de fillettes !

par VCDF (invité) (37.168.11.xxx) le 19/06/24 à 15:32:13

J'ai du mal à croire toute cette histoire de distances, n'étant pas homme à être abusé par les mythes des Kényans.

Néanmoins, je remarque que vous avez des règles bien établies sur le comportement à tenir, et je suis d'accord avec vous, les rites sont un bien nécessaire.

Et cela quitte à se passer des lutins d'Afrique qui vous tendent à boire, ou des bénévoles pétillantes qui vous proposent une médaille ou quelques fripes.

par caneslak (invité) (78.241.115.xxx) le 19/06/24 à 15:50:56

1) Un poireau kényan en 2h10-2h12 aurait largement plus à gagner en trail puisqu'il suffirait de battre de simples randonneurs pour empocher les primes. Tranquille, quoi. On se demande pourquoi ils font encore des courses à saucissons au lieu de devenir des vedettes de rando-course.


Peut-être la distance de la course qui empêche une récupération suffisante pour accumuler les courses (et ainsi les gains) sur l'année ? L'investissement matériel ? Le risque de blessures accru ?


2) distance 4 fois plus courte, pas 10 fois. Ton niveau en calcul mental doit être dans la moyenne de tes capacités cognitives."

Record du marathon en 2H, record de L'UTMB en presque 20H : x10. Jouez sur la sémantique pour m'allumer grand bien vous fasse. Mais vous savez bien qu'entre ces 2 épreuves, le rapport à la difficulté est bien de 10 plutôt que 4.

par (invité) (37.168.11.xxx) le 19/06/24 à 15:56:11

"Record du marathon en 2H, record de L'UTMB en presque 20H : x10."

Sont nuls ces traileurs.

par (invité) (213.44.182.xxx) le 19/06/24 à 16:18:06

Marathon dénivelé environ 200m - UTMB : 10 000m -> x50 .
Sont nul ces marathoniens

par (invité) (217.70.85.xxx) le 19/06/24 à 19:30:21

Résumé de cette noble conversation depuis 20 ans :
-non c'est toi qu'est nul le marathonien
non c'est toi qu'est nul le trailleur
-non c'est toi qu'est nul le marathonien
non c'est toi qu'est nul le trailleur
-non c'est toi qu'est nul le marathonien
non c'est toi qu'est nul le trailleur
-non c'est toi qu'est nul le marathonien
non c'est toi qu'est nul le trailleur
-non c'est toi qu'est nul le marathonien
non c'est toi qu'est nul le trailleur
-non c'est toi qu'est nul le marathonien
non c'est toi qu'est nul le trailleur
-non c'est toi qu'est nul le marathonien
non c'est toi qu'est nul le trailleur
-non c'est toi qu'est nul le marathonien
non c'est toi qu'est nul le trailleur
-non c'est toi qu'est nul le marathonien
non c'est toi qu'est nul le trailleur
-non c'est toi qu'est nul le marathonien
non c'est toi qu'est nul le trailleur
-non c'est toi qu'est nul le marathonien
non c'est toi qu'est nul le trailleur
-non c'est toi qu'est nul le marathonien
non c'est toi qu'est nul le trailleur
-non c'est toi qu'est nul le marathonien
non c'est toi qu'est nul le trailleur
-non c'est toi qu'est nul le marathonien
non c'est toi qu'est nul le trailleur
-non c'est toi qu'est nul le marathonien
non c'est toi qu'est nul le trailleur
-non c'est toi qu'est nul le marathonien
non c'est toi qu'est nul le trailleur
-non c'est toi qu'est nul le marathonien
non c'est toi qu'est nul le trailleur
-non c'est toi qu'est nul le marathonien
non c'est toi qu'est nul le trailleur
-non c'est toi qu'est nul le marathonien
non c'est toi qu'est nul le trailleur
-non c'est toi qu'est nul le marathonien
non c'est toi qu'est nul le trailleur
-non c'est toi qu'est nul le marathonien
non c'est toi qu'est nul le trailleur
-non c'est toi qu'est nul le marathonien
non c'est toi qu'est nul le trailleur
-non c'est toi qu'est nul le marathonien
non c'est toi qu'est nul le trailleur
-non c'est toi qu'est nul le marathonien
non c'est toi qu'est nul le trailleur
-non c'est toi qu'est nul le marathonien
non c'est toi qu'est nul le trailleur
-non c'est toi qu'est nul le marathonien
non c'est toi qu'est nul le trailleur
-non c'est toi qu'est nul le marathonien
non c'est toi qu'est nul le trailleur
-non c'est toi qu'est nul le marathonien
non c'est toi qu'est nul le trailleur
-non c'est toi qu'est nul le marathonien
non c'est toi qu'est nul le trailleur
-non c'est toi qu'est nul le marathonien
non c'est toi qu'est nul le trailleur
-non c'est toi qu'est nul le marathonien
non c'est toi qu'est nul le trailleur
-non c'est toi qu'est nul le marathonien
non c'est toi qu'est nul le trailleur
-non c'est toi qu'est nul le marathonien
non c'est toi qu'est nul le trailleur
-non c'est toi qu'est nul le marathonien
non c'est toi qu'est nul le trailleur
-non c'est toi qu'est nul le marathonien
non c'est toi qu'est nul le trailleur
-non c'est toi qu'est nul le marathonien
non c'est toi qu'est nul le trailleur
-non c'est toi qu'est nul le marathonien
non c'est toi qu'est nul le trailleur
-non c'est toi qu'est nul le marathonien
non c'est toi qu'est nul le trailleur
-non c'est toi qu'est nul le marathonien
non c'est toi qu'est nul le trailleur
-non c'est toi qu'est nul le marathonien
non c'est toi qu'est nul le trailleur
-non c'est toi qu'est nul le marathonien
non c'est toi qu'est nul le trailleur
-non c'est toi qu'est nul le marathonien
non c'est toi qu'est nul le trailleur
-non c'est toi qu'est nul le marathonien
non c'est toi qu'est nul le trailleur
-non c'est toi qu'est nul le marathonien
non c'est toi qu'est nul le trailleur
-non c'est toi qu'est nul le marathonien
non c'est toi qu'est nul le trailleur
-non c'est toi qu'est nul le marathonien
non c'est toi qu'est nul le trailleur
-non c'est toi qu'est nul le marathonien
non c'est toi qu'est nul le trailleur
-non c'est toi qu'est nul le marathonien
non c'est toi qu'est nul le trailleur

la reponse est donc que en plus d'etre nuls le trailleur est con car il ne voit pas la différence entre sport noble et kermesse.

Salomon vous remercie

par (invité) (37.169.44.xxx) le 19/06/24 à 20:42:01

"dénivelé UTMB : 10 000m."

Tu oublie de dire 10000m D+ ET 10000m D-.
Tu vas moins vite et tu te fatigue plus en descente qu'en montée toi ???

AAAHHH y a des vedettes ici !

par Garos (invité) (2a02:842b:8584:8801:8c27:8b2c:61cc:xx) le 19/06/24 à 21:30:09

Je ne sais toujours pas si ceux qui parlent de la compensation d+ d- sont de simples trolls ou de véritables déficients mentaux. Quelqu'un a une idée?

par caneslak (invité) (78.241.115.xxx) le 19/06/24 à 21:50:34

Trolls. Du même acabit que ceux pensant être intéressant avec leurs blagues graveleuses totalement hors sujet.

par (invité) (2a01:cb0d:18e:300:48f6:bd1d:538d:xx) le 19/06/24 à 22:54:56

Trolls et (gros) débiles, car il n'y pas que des trolls ici...

par (invité) (2001:861:3c01:d930:17b5:ce42:9c1a:xx) le 20/06/24 à 04:52:24

"L'auteur du chef d'oeuvre de contrepèteries plus haut devra maintenant ecrire le prochain texte sur le même thème mais en alexandrins. En tous cas, chapeau!"

Il y a peut-être du Chat GPT là-dessous, sinon chapeau pour l'exercice

par (invité) (176.169.109.xxx) le 20/06/24 à 05:03:42

"Ils n'ont pas la morphologie pour ... Sur ceux qui se sont essayé au trail, il n'y en a pas un de bon en descente !"

La descente est ce qui est le plus tard en trail pour qqn qui n'a pas l'habitude de la travailler comme un routard (et la descente est ce qui fait le plus d'écart entre les élites à l'UTMB mais sûrement sur tous les trails à fort dénivelé)

Cependant concernant les Est-Africains (Kenyans, Éthiopiens...) premièrement on ne sait pas ce que ça donnerait avec des coureurs qui se spécialiseraient dessus (et pas des marathoniens s'essayant au trail), deuxièmement ceux avec une morphologie plus adaptée au trail apparaîtraient peut-être au grand jour (en parallèle des champions de la route)

Troisième, on sait que plus il y a d'appelés plus les chances de voir des élus sortir du lot augmente. Quand un sport est populaire dans un pays c'est une des raisons majeurs de l'émergence se bcp de talents dans ce pays par rapport à d'autres zones géographiques (les brésiliens au foot, les kényans à la CAP d'autant que c'est un moyen de sortir de la misère là-bas si tu perces, les chinois au tennis de table etc) en plus de créer une culture autour de ce sport

Si demain le trail devient plus attractif pour les potentiels pros (=> vivre de ça, gagner de l'argent) plus de gens s'y mettront et il y a de grandes chances que de nouveaux super talents apparaissent et même dépassent les élites actuels du trail (à part Jornet qui semble être fait pour ça totalement et dont la domination n'est pas due à un manque de popularité de la discipline de toute façon), MAIS ce ne seront peut être pas des Est-Africains (ce sera peut-être d'autres Africains, des Colombiens, des Indous...)

par llansades (invité) (2a01:e0a:915:de60:10a0:86c3:674d:xx) le 20/06/24 à 19:32:16

l' UTMB vient de doubler ses primes aux vainqueurs

https://www.outside.fr/lutmb-double-le-prize-money-de-ses-courses-un-pas-de-plus-vers-la-professionnalisation-du-trail/

par caneslak (invité) (37.167.218.xxx) le 20/06/24 à 19:48:37

Ça a déjà été dit plus haut hier

par (invité) (2a01:cb0d:18e:300:324e:fde0:fc10:xx) le 20/06/24 à 21:51:33

Les concurrents vont continuer à "se battre" pour en être, et financer ces primes. Pour le plus grand plaisir de l'organisation et de l'élite en place/présente.

par Observateur occasionnel (invité) (2a02:842a:56e0:4401:6cb8:e1ff:8dd8:xx) le 23/06/24 à 14:48:40

Pour ceux qui l'ignorent, il y a des kenyans en golden trail series depuis plusieurs années, et pas forcément des tous neufs à chaque saison. Certains ont même eu des résultats intéressants.
Après pour revenir à la question de départ, en tant que coureur, faut essayer les deux et voir pour soi même. Sinon à suivre en tant que spectateur, un Zegama ou un MMB voir une Sierre Zinal, je trouve ça plus attrayant qu'un marathon route.

par VCDF (invité) (2a01:e0a:5ca:ca10:19fd:cbc:f5d2:xx) le 23/06/24 à 22:37:13

tu te laisse emballer par tes sentiments, quel culot, à vouloir aller plus vite que le son tu risque de te briser la nuque, tu nage entre deux eaux, j'envie votre brasse, les nageurs se plaisent en se baignant, attention de ne pas glisser dans la piscine. Côté sport tu es très ferme, tel le catcheur tu cherche des feintes pour m'étrangler, je me suis aperçu que tu n'as pas cessé de lutter, arrête un peu car ce jeu peut nuire à la longue.
Tu n'es bon qu'en courant ? Alors sache qu'il faut savoir tirer un trait d'un seul coup et qu'il faut retrousser sa culotte pour enfiler les patins, du coup tu atteindra ton but, et là, moi, je suis d'accord sur ton but, les coureurs en piste parlent à peine.

Ma chère, attention dans les sentiers, tu vas entasser tes crampons et si tu tombe tu vas te dilater la rate à chaque chute et tu sais que les luxations répétées mènent à la fêlure, tu seras obligée de te coucher sur la touche mais les bons coureurs se font légers pour mieux chuter. Comme le skieur règne sans fartage sur les pentes, le trailer veut courir sur les monts mais un seul gagne et je sais ton coeur est pour les vaincus.

Mesdames et Messieurs, je ne vais pas tricher avec ce couple idiot ! Vous êtes si peu pour faire l'équipe !

Si le tout est trop confus pour vous, j'en suis désolé.

par (invité) (37.170.20.xxx) le 24/06/24 à 14:22:40

Oui, je prefère le ticket de métro.

Répondre au message - Retour au forum sur la course à pied

Forum sur la course à pied géré par Serge