Surentraînement avant marathon, y a t-il quelque chose à faire?

Aller tout en bas au dernier message - Répondre au message - Retour au forum sur la course à pied

Surentraînement avant marathon, y a t-il quelque chose à faire? par Nicolas (invité) (37.171.198.xxx) le 23/11/22 à 14:39:00

Bonjour, je dois courir le marathon de l'espoir à Sully le 4/12, mais je pense que j'ai déconné et me suis surentraîné comme un idiot. Trop de volume, trop de fractionné par rapport à mes marathons précédents. Ma forme dans les trois dernières semaines est en baisse constante, et je n'ai pas l'impression d'avoir chopé un virus ou autre. Il y a un mois je passais 2x20 à 5mn/km sans problème dans une SL de 2h20 mais là j'ai du mal à tenir 10 minutes à la même allure dans une sortie courte. J'ai perdu je pense 20 bonnes secondes au kilo sur mon allure visée (objectif 3h30). C'est pas tant que le cardio soit mauvais, mais je fatigue très vite au point de ne pas pouvoir tenir l'allure. Sensation vraiment étrange, j'ai de la peine à croire à ce que j'arrivais à faire il y a un mois.

Il reste 10 jours avant le marathon, auriez-vous des conseils? Que des footings? Repos quasi total? Quand même un peu de fractionné? Je ne sais pas comment aborder ça. J'ai essayé trois jours de repos sans succès (c'est même pire). Je suis un peu dépité, mais j'espère ne pas retomber dans le piège la prochaine fois. Merci

par (invité) (2001:861:3143:4eb0:e692:9680:e1fe:xx) le 23/11/22 à 14:45:24

J'ai des doutes sur ton diagnostic ... Pour tomber en surentrainement, il faut vraiment borner comme un sauvage ...

Il y a d'autres possibilités : carence en fer ? (ou autre élément); covid sans symptôme etc.

par Nicolas (invité) (37.169.25.xxx) le 23/11/22 à 14:57:12

Merci bien pour ton message. Pour donner une idée, j'avais l'habitude de faire 40-50km par semaine et je suis passé à 70km pour préparer ce marathon, donc une grosse différence quand même, sachant que j'ai du mal à trouver du temps pour me reposer par ailleurs. Mais je n'avais pas pensé à ces pistes, ça vaut peut-être le coup de vérifier, je serai content d'en avoir le coeur net même si ça ne changera pas grand-chose.

par coach (invité) (2a01:e0a:40b:20a0:2c29:b70c:3071:xx) le 23/11/22 à 15:04:58

Il ne reste que 10 jours, on peut considérer que ta préparation est terminée. Fatigué ou pas il faut faire maintenant du jus, c'est la règle.

Le repos total certainement pas. Oui pour des footings de 45mn-1h00 sans forcer.
Pas de fractionné, tu n'as plus de jus.
Placer une dernière séance avec de l'allure marathon ce week-end ou en début de dernière semaine.

par -P- (invité) (174.93.191.xxx) le 23/11/22 à 15:12:54

"J'ai des doutes sur ton diagnostic ... Pour tomber en surentrainement, il faut vraiment borner comme un sauvage ..."

Comique toi... Le surentraînement ne dépend pas du tout du kilométrage, mais bien de la capacité d'un individu à assimiler son entraînement...

par (invité) (2001:861:3143:4eb0:e692:9680:e1fe:xx) le 23/11/22 à 15:58:36

Tu es mignon -P- ...

Ce que tu dis, c'est que croient souvent les gens en mettant le mot "surentraînement" sur tout état de fatigue lié au sport ... Mais en réalité, d'un point de vue médical, le réel surentraînement est rare.

un petit extrait d'un document médical qui traite du sujet :

"En pratique, le surentraînement est souvent mis en cause lors d’un état de fatigue chronicisé chez le sportif ou d’une altération des performances. Néanmoins, la rareté de cette entité et la difficulté de la détecter amènent plutôt à le considérer comme un diagnostic « d’après élimination », nécessitant en première intention d’exclure une pathologie médicale (asthme, anémie, hypothyroïdie, déficit immunitaire, syndrome de fatigue chronique, dépression…). De plus, les symptômes du surentraînement ne sont pas spécifiques et pourraient être des symptômes de nombreux états pathologiques. Enfin, les mécanismes amenant à ce syndrome sont inconnus, d’ailleurs certains auteurs parlent de « syndrome de sous-performance inexpliquée » (Budgett et coll., 2000)"

On peut être fatigué pendant une phase d'entraînement pour plein de raisons ... manque de sommeil (comme le dit le coureur qui pose la question); entraînement inadapté (manque de progressivité ...); carences etc. Sans que ce soit un réel "surentraînement" qui a souvent bon dos ...

par (invité) (2a01:e0a:28e:5db0:60b9:a4c:f7e8:xx) le 23/11/22 à 16:55:23

@ nicolas

crois-en un vieux de la vieille... ce que tu décris est e signe que tu seras en grande forme le jours J. Essaye de te reposer mentalement, physiquement il ne te reste qu'à faire du jus en conservant 50% de ton temps d'entrainement habituel et en te faisant plaisir avec de courtes accélérations.

par (invité) (2a01:cb0d:18a:7d00:75ad:751b:c0f4:xx) le 23/11/22 à 17:14:48

"Le repos total certainement pas."

D'avec la cap moi j'aurai dit si.
Il est physiquement et mentalement "saturé".
Le boulot est fait et il pourra très bien faire son marathon même avec 10 jours sans courir avant. Par contre, il peut bouger les jambes en marchant et pédalant volontier; il reste actif et sa tête comme son corps auront tout juste le temps de s'apaiser et de faire vite reculer ses doutes actuels pour en avoir faim (de son marathon) le jour J.

par (invité) (2a01:cb08:60:8900:2964:e820:133f:xx) le 23/11/22 à 17:17:11

Pareil: repos course à pied + mental

par stat (invité) (2a01:cb19:88da:7600:6d6f:b4fc:9e8f:xx) le 23/11/22 à 18:05:02

"J'ai des doutes sur ton diagnostic ... Pour tomber en surentrainement, il faut vraiment borner comme un sauvage ..."

n'importe quoi, rien de plus facile que le surentraînement. mentalité "no pain no gain" où l'on se donne trop à chaque entraînement. Augmentation trop rapide du volume (même à des volumes inférieurs à 50km par semaine quand on débute). Proportion de fractionnés et autre entraînement intense trop importante.
Footings de récup courus trop vite par habitude ou par méconnaissance des principes d'entraînements.

Il existe une multitude de moyen surs, efficaces et rapides de tomber dans le surentraînement. Et quand le mal est fait malheureusement à par couper, récupérer et repartir sur des bases saines, il n'y a pas grand chose à faire.

Quand on a un marathon de prévu alors qu'on est dans le dur depuis des semaines, ca s'annonce compliqué.
A ta place je ferais du quasi repos complet. 2-3 footings de 45' allure régénération (plus lent que l'ef) par semaine.

par (invité) (176.159.154.xxx) le 23/11/22 à 18:23:21

Oui ... Sauf que ce n'est pas ça le "surentraînement", je t'invite à lire l'ensemble des messages.

Entre ce que croient les coureurs "lambda" et le diagnostic médical, il y a un monde ...

C'est comme tous ces gens qui disent avoir mal aux reins ... Alors que les reins n'y sont pour rien ... Et il y a plein d'autres exemples ...

Bref ...

par (invité) (2a01:cb19:88da:7600:8c84:a88:8b08:xx) le 23/11/22 à 18:51:57

blablabla le baratin médical pour faire passer de très simple pour quelque chose de compliqué.

"entraînement inadapté (manque de progressivité ...)"
ca c'est du surentraînement.
Les problèmes de sommeil et les carences pour un coureur viennent souvent de là aussi (début de burnout) même s'il peut y avoir d'autres raisons bien évidemment.

Le mec arrive en disant j'en ai trop fait, je suis KO et toi tu viens ramener ta science en expliquant qu'il s'agit à coup sur d'autre chose...La probabilité est quand même très élevée que ce soit tout simplement ça.

Après ca peut être résorbé sur une période d'affutage si c'est pas trop sévère, mais s'il est allé trop loin pendant trop longtemps, à la première période de récupération, il y a une grosse décompression et on repart de loin.

par (invité) (176.159.154.xxx) le 23/11/22 à 18:59:32

L'ennemi de la connaissance n'est pas l'ignorance, mais l'illusion de la connaissance ...

promis, dès que j'ai des patients fatigués, je te les envoie ;-)

par stat (invité) (2a01:cb19:88da:7600:8c84:a88:8b08:xx) le 23/11/22 à 19:35:46

"L'ennemi de la connaissance n'est pas l'ignorance, mais l'illusion de la connaissance"

Là on est d'accord.
Les médecins sont les grands spécialistes de l'illusion. Un petit cachet et tous vos problèmes seront réglés. Je n'en ai jamais entendu un seul dire, "désolé, je ne sais pas de quoi vous souffrez" ou bien "je ne connais pas de traitement pour votre pathologie". Tellement imbus de leur personne que quand ils font face à quelque chose qu'ils ne comprennent pas, ils rejettent la faute sur le patient : "vous allez bien, la sacro sainte prise de sang ne montre aucune anomalie, vous êtes donc hypocondriaque, même si vous ne tenez plus debout, je vous assure, vous allez bien". Pourtant la médecine ne sait pas expliquer un simple mal de tête et encore moins les origines de la maladie, tellement endocrinés dans leur vision réductrice des choses : symptôme > traitement (qui consiste à étouffer le symptôme mais surtout pas s'interroger sur les causes...). Un peu comme si quelqu'un criait "au feu" et qu'on le bâillonnait en disant "problème résolu". Ou dans le meilleur des cas on éteint le feu mais sans chercher à comprendre le point de départ ni prévenir une récidive.
Et leur rengaine favorite : traiter de charlatant tout ceux qui humblement tentent une autre approche pourtant bien plus sensée (avec parfois des erreurs, c'est humain). Par contre les maladies iatrogènes, là ce ne pose pas de problème. "c'était inévitable ou "la faute à pas de chance" "on ne pouvait rien faire pour lui", "c'était un cas désespéré", plutôt que l'admettre la vérité : le soi disant "traitement"
(souvent contenant des dérivés de métaux et de pétrole, et à tous les coups des molécules inadaptées au fonctionnement du corps humain, qu'elles endommagent) a aggravé la condition du patient.
Et j'oubliais, surtout radier de la secte ("l'ordre") tous les membres qui osent aller contre la pensée unique de la chimie médicale et du bistouri à tout va. Surtout pas de remise en question!

Désolé pour cette digression.

par -P- (invité) (174.93.191.xxx) le 23/11/22 à 19:40:54

Message pour l'eunuque de service : relis correctement ton passage trouvé après ta recherche Google de 1.3 seconde et tu verras qu'elle ne contredit en rien ce que j'avance.

par Le Pix (invité) (83.204.252.xxx) le 23/11/22 à 20:00:41

-P- : c'est quoi donc un "eunuque" ? ton paternel en est-il un ?

par (invité) (65.49.68.xxx) le 23/11/22 à 20:39:41

"Un peu comme si quelqu'un criait "au feu" et qu'on le bâillonnait en disant "problème résolu". Ou dans le meilleur des cas on éteint le feu mais sans chercher à comprendre le point de départ ni prévenir une récidive."

Voir les chiffres sur les consommations/prescriptions d'antidépresseurs. (Ingurgitez, ça devrait vous aider à accepter l'inacceptable ou vous montrer que finalement, vous pouvez vivre avec).
Voir les statistiques sur le bien-être et le bonheur au travail.
Conclusion générale des "décideurs" ; continuons, nous sommes sur la bonne voie. On ne change pas une équipe qui gagne. Tout va bien pour nous.

par (invité) (212.195.100.xxx) le 25/11/22 à 11:05:21

footing à l'envie tous les 2 ou 3 jours (entre 20' et 50' selon l'humeur)
et J-7 et J-14 un peu de rappel d'allure, genre 1h de footing avec 5x 1km allure marathon

pas +

par (invité) (2a01:e0a:49:a090:c80d:4ff9:717:xx) le 25/11/22 à 12:08:46

Il suffit de refaire tout ce qui a été fait en trop, mais en courant en marche arrière. Ca devrait s'annuler.

par (invité) (81.66.179.xxx) le 25/11/22 à 16:26:16

Donne toi 2/3 jours de repos, fait un footing tranquille et ensuite une séance de fractionnée... la période est quand même assez mauvaise en ce moment pour bon nombre de coureurs, moi-même j'ai les mêmes sensations (je borne plus que toi), mais c'est l'automne, le manque de lumière, l'entrainement de nuit qui font baisser les perfs selon moi... certaines études se contredisent, mais c'est mon expérience

par Nicolas (invité) (37.170.71.xxx) le 25/11/22 à 19:05:51

Merci à tous pour ces conseils de bon sens et qui convergent. Ce matin j'ai eu du mal à avancer même sur un footing cool, l'envie était là mais tête qui tourne et un peu mal à la gorge, donc il y a peut-être en effet quelque chose. Le point sur l'entrée dans l'hiver est bien vu je trouve, quitte à ce qu'il fasse un peu chaud un marathon fin Octobre est peut-être une meilleure idée.

Tout ça n'est pas très grave, je vais essayer de dormir plus et on verra le jour J en espérant prendre du plaisir.

par Le Pix (invité) (2a02:a03f:a9ad:500:7169:2261:9d85:xx) le 26/11/22 à 09:37:39

Message pour l'eunuque de service

-P-, un pseudo du style -B- (comme bêta) ou -C- (comme cornichon) te siérait bien mieux.

Ici, au home, tu aurais une place de choix parmi la galerie des vieilles chouettes qui trônent dans le hall d'entrée.

par (invité) (2001:861:5d90:60c0:4149:fd38:1178:xx) le 27/11/22 à 20:12:30

Le Québéquois refait surface après son naufrage sous un faux pseudo..

Répondre au message - Retour au forum sur la course à pied

Forum sur la course à pied géré par Serge